S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J1
  • Olympique de Marseille-Stade de Reims (4-1)

L’OM pistonné

Par Anna Carreau
L’OM pistonné

Si Marseille s'est imposé largement 4-1 face à Reims ce dimanche, c'est en grande partie grâce à deux hommes : ses pistons. À droite, Jonathan Clauss s'est chargé de l'ouverte du score, tandis qu'à gauche Nuno Tavares a fait le break après une série de dribbles. Essentiels dans le jeu d'un Igor Tudor en recherche d'amplitude, les deux recrues estivales ont rincé la défense rémoise.

Le tout premier but de l’ère Tudor à l’Olympique de Marseille aura donc été inscrit par Nuno Tavares. Peu auraient parié que le jeune piston portugais, arrivé en prêt cet été en provenance d’Arsenal, soit celui qui inscrirait le premier son nom au tableau d’affichage d’un Vélodrome en délire cette saison. Mais Tavares, comme Igor Tudor qui fut abondamment sifflé avant même le top départ de la Ligue des Talents version 2022-2023, a su déjouer les pronostics. Même si, en réalité, le piston gauche de l’OM a été devancé par le Rémois Wout Faes dans son entreprise de séduction. Plus tôt dans le match, c’est le défenseur rémois qui a débloqué la situation pour les Olympiens après avoir catapulté au fond de ses propres filets un centre tendu de l’autre piston arrivé cet été sur la Canebière, Jonathan Clauss. Face à un stade de Reims en 4-3-3 et qui a laissé des boulevards sur ses ailes, Tavares et Clauss ont eu tout le loisir de transformer en gruyère l’arrière-garde champenoise. Une preuve indéniable que la patte de Tudor a commencé à prendre du côté de Marseille.

Le meilleur piston gauche de Ligue 1 s’appelle Nuno

Comme Jonathan Clauss, Nuno Tavares a surpris. Il a séduit, aussi, en avalant les kilomètres sur son côté gauche, en cherchant la moindre occasion pour percuter la défense adverse, centrer ou même… rentrer sur son pied droit. Pour l’Histoire, il est même devenu le premier défenseur à marquer lors de ses débuts avec Marseille en Ligue 1 depuis un certain Laurent Blanc, en août 1997. Une tonitruante entrée en matière qui, si cela se confirme dans les semaine à venir, poussera forcément les fans Olympiens à se creuser les méninges : depuis quand l’OM n’avait pas eu deux latéraux d’une si grande qualité ? Dans un passé récent, Pol Lirola avait marqué les esprits pendant six mois. Mais il n’avait pas vraiment trouvé d’équivalent à gauche, que ce soit avec Yuto Nagatomo ou Jordan Amavi.

Cette très belle entrée en matière de la part des deux nouveaux TGV siglés « OM » vient aussi confirmer que le système Tudor a les moyens de ses ambitions. Ces deux joueurs collent parfaitement à ce football moderne fait de pressing et contre-pressing très intensifs, demandés par le technicien croate. Coup de pouce ce dimanche soir : la faible intensité mise par Reims et les maigres situations offensives des visiteurs ont permis aux pistons marseillais de se consacrer essentiellement à leur tâche offensive. Ainsi, Jonathan Clauss s’est même autorisé une seconde passe décisive sur le but du 3-0 par Luis Suárez. « Nuno Tavares et Jonathan Clauss ont été incroyables ce soir, a d’ailleurs salué Igor Tudor au micro de Prime Video après la rencontre. La première période était parfaite et je voulais que ça continue comme ça en seconde période pour qu’on ait 90 minutes qui ressemble à ce début (…) Mais on va devoir travailler pour faire encore mieux. » De son côté, Jonathan Clauss abondait : « En première période le rythme était hyper élevé, des fois on voulait calmer mais le coach nous poussait encore et encore. Notre jeu, c’est beaucoup de pressing, très très athlétique. Tudor ne nous lâche pas à l’entraînement. Les séances sont longues et dures, il ne laisse rien passer. On veut aller vite vers l’avant, aller chercher loin chez eux. » Le discours et les premiers actes sont prometteurs. En attendant la suite, qui se déroulera dans une semaine à Brest.

L’OM gobe Reims
L’OM n’a pas encore tout à fait échappé à la DNCG

Par Anna Carreau

L'OM réussit sa rentrée
Articles en tendances
Poland's Robert Lewandowski, Jakub Kiwior and team-mates celebrate after winning the penalty shoot out during the UEFA Euro 2024 Qualifying play-off final at the Cardiff City Stadium, Wales. Picture date: Tuesday March 26, 2024.   - Photo by Icon Sport
Poland's Robert Lewandowski, Jakub Kiwior and team-mates celebrate after winning the penalty shoot out during the UEFA Euro 2024 Qualifying play-off final at the Cardiff City Stadium, Wales. Picture date: Tuesday March 26, 2024. - Photo by Icon Sport
  • Paris sportifs
Pronostic Pologne Turquie : Analyse, cotes et prono du match amical international

Pronostic Pologne Turquie : Analyse, cotes et prono du match amical international

Pronostic Pologne Turquie : Analyse, cotes et prono du match amical international

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus OM

Jonathan Clauss

00
Revivez France-Canada (0-0)
Revivez France-Canada (0-0)

Revivez France-Canada (0-0)

Revivez France-Canada (0-0)

France