S’abonner au mag
  • C1
  • 1er tour
  • Europa FC-TNS (1-3)

Le match de Ligue des champions que vous n’avez pas regardé

Par Florian Lefèvre
Le match de Ligue des champions que vous n’avez pas regardé

La plus belle Coupe d’Europe a déjà repris ses droits. Au programme du premier tour préliminaire de la C1 : un rendez-vous alléchant entre Britanniques : les Gibraltariens d’Europa FC face aux Gallois de The News Saints. Un stade vide, des cartons rouges et un arbitre pris de crampes, c’était le match de Ligue des champions que vous n’avez pas regardé.

Europa FC 1-3 ap The New Saints

Buts : Liam Walker (53e), pour les Gibraltariens ; Ivan Moyá csc (37e), Scott Quigley (41e, 104e), pour les Gallois

Quatorze titres de champions en quatorze saisons. En politique, on dirait que les Lincoln Red Imps Football Club ont fait de Gibraltar leur fief. Mais l’hégémonie du baron du Rocher a fini par se briser. La saison dernière, c’est le club d’Europa FC qui a arraché la première place aux Red Imps dans les dernières journées. Voilà comment le club qui partage le Victoria Stadium de Gibraltar avec les neuf autres équipes du championnat local (sur un territoire de 6,5 km² !), se retrouve pour la première fois en lice au premier tour préliminaire de la Ligue des champions. Bref, Europa FC n’a jamais aussi bien porté son nom. En face ? The News Saints, le seul club professionnel du championnat du pays de Galles, rompu aux déplacements dans les petites contrées européennes depuis quelques années.

L’autre Rocher vs un village nommé Llansantffraid-ym-Mechain

Un contrôle du talon qui fait sombrero, enchaîné d’une minasse en lucarne : rien qu’avec ce but monstrueux de Scott Quigley pour TNS, le match aller plantait le décor. Il allait y avoir du spectacle. Et surprise, c’est Europa FC qui s’imposait 2-1. Une semaine plus tard, ce mardi soir, c’est le club gibraltarien qui reçoit. Avec une notion toute relative du match « à domicile » . Si TNS a la particularité de jouer sur le territoire anglais, puisque le club rassemble la ville galloise de Llansantffraid-ym-Mechain et sa voisine anglaise de Oswestry (deux villes frontalières séparées de 13 km), Europa FC donne rendez-vous à l’Estádio Do Algarve, à Faro, Portugal. Soit à plus de quatre heures de route en voiture du territoire britannique, dont le seul stade jouxtant l’aéroport international de Gibraltar n’est pas homologué par l’UEFA. Un sacré périple, donc.

Un gardien trompé par le soleil

Sans surprise, le stade sonne creux. En fait, les trois tribunes balayées par la seule caméra qui filme la rencontre sont absolument vides. Et la dizaine de courageux gallois, outillés du drapeau au Dragon, qui ont fait le déplacement, n’ont même pas l’occasion de frissonner sur l’hymne de la Ligue des champions. Pour entendre la composition de Tony Britten et voir un ballon étoilé s’agiter au milieu du terrain, il faudra attendre la phase de poules. Cruel, comme l’ouverture du score de TNS. À la baguette sur coup franc, le Nord-Irlandais Ryan Brobbel brosse un ballon vers la surface, et c’est le malheureux défenseur Ivan Moyá qui marque contre son camp. Sûr que s’il avait suivi le modèle de Thomas Price en enfilant une casquette, le gardien d’Europa FC n’aurait pas été trompé par le soleil rasant. 0-1, les supporters gallois se font entendre de plus belle. Les Nouveaux Saints se sentent pousser des ailes sur l’aile droite, multiplient les décalages et c’est l’immense Scott Quigley (le Prix Puskás du match aller) qui conclut. 2-0 pour TNS à la mi-temps.

Neuf contre onze en prolongation

Pour la première fois, les Gallois sont virtuellement qualifiés pour le deuxième tour. Mais au retour des vestiaires, une main qui traîne dans la surface donne l’occasion à Europa FC de remettre les compteurs à zéro. Le gracieux numéro 10, Liam Walker, passé notamment par Portsmouth, se charge de transformer le penalty, 1-2. Quelques minutes plus tard, c’est le drame. Carton rouge à l’encontre de l’attaquant d’Europa FC, Kike Gómez, pour une intervention par derrière litigieuse. Les joueurs de Gibraltar crient au scandale. Alex Quillo est sanctionné d’un carton jaune pour contestation, puis d’un deuxième. Il aurait eu des mots doux à l’égard du corps arbitral… Europa FC va devoir passer la dernière demi-heure à neuf contre onze. Ou plutôt la dernière heure de jeu.

Car même avec deux joueurs de plus, TNS a toutes les peines du monde pour forcer le verrou vert et noir dans le temps réglementaire. Alors ? Alors, en prolongation, le club visiteur s’en remet à l’inévitable Scott Quigley. Aux abords de la surface, l’Anglais déploie ses grands compas pour envoyer une frappe du gauche en douceur, qui finit sa course dans le petit filet. 3-1 pour TNS, et c’est toute l’équipe, les remplaçants et le staff qui sautent sur leur héros. Les joueurs d’Europa FC sont lessivés. Presque autant que l’arbitre qui demande un soin à la 116e en se tenant l’arrière de la cuisse. L’aventure s’arrête là pour Europa FC. Victoire 4-3 de The New Saints en cumulé, les Gallois vont désormais se frotter aux Croates de Rijeka. Après l’Algarve, place donc à la côte dalmate. Peut-être les deux destinations touristiques les plus sexy d’Europe. Une preuve que ces juilletistes convaincus des joutes européennes connaissent leur continent.

Vidéo
Dans cet article :
Dans cet article :

Par Florian Lefèvre

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Liverpool
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

The New Saints