S’abonner au mag
  • Mondial 2022
  • Gr.G
  • Cameroun-Brésil (1-0)

Le Cameroun crée l’exploit contre le Brésil, mais prend la porte

Par Fabien Gelinat
Le Cameroun crée l’exploit contre le Brésil, mais prend la porte

Vainqueur du Brésil pour la première de son histoire en Coupe du monde (1-0), le Cameroun a offert un énième frisson aux passionnés de football dans cette phase de poules de la Coupe du monde. Un succès de prestige, certes, mais inutile d'un point de vue comptable, puisque c'est la Suisse, vainqueur de la Serbie qui accompagne le Brésil en huitièmes de finale.

Cameroun 1-0 Brésil

But : Aboubakar (90e+2) pour les Lions indomptables
Expulsion : Aboubakar (90e+3) pour le Cameroun

Officiellement, ce dernier match de la phase de poules – avec Serbie-Suisse – représentait un double enjeu : l’opportunité, pour le Brésil, d’être la seule nation à claquer un sans-faute après trois journées et le mince espoir, pour le Cameroun, d’accrocher une qualification à condition de faire le coup du siècle et d’arracher la victoire. Officieusement, la donne était légèrement différente pour la Seleção, déjà qualifiée et pour qui la tentation d’économiser des forces était forte. Si forte qu’à force de laisser la porte ouverte à un exploit, les hommes de Tite se sont fait punir en fin de rencontre par une tête de Vincent Aboubakar (1-0, 90e+2). Suffisant pour faire basculer les supporters de la nation africaine dans l’euphorie, mais pas pour arracher le dernier spot dans le tableau final, propriété de la Suisse.

Le Brésil ronronne…

Tite donne le ton une heure avant le coup d’envoi, au moment de poser son XI sur la feuille de match : neuf changements par rapport à la Suisse, avec papy Dani Alves titulaire et une équipe qui ne perd néanmoins quasiment pas en qualité (Ederson, Fabinho, Gabriel Martinelli, Rodrygo, Gabriel Jesus, …). Les premières minutes permettent d’apprécier la volonté camerounaise de jouer haut et de tenter d’asphyxier sa proie, mais à chaque accélération, la Seleção fait trembler les Lions indomptables. Pied sur la pédale, Martinelli se démarque de ses coéquipiers en première période. Une tête puissante ? Claquette de Devis Epassy (14e). Débordement côté gauche et centre dans la surface ? Dégagement d’Enzo Ebosse (16e). Percée dans l’axe avant de transmettre à Antony ? Frappe sans danger de ce dernier (38e). Praline à l’entrée de la surface ? Deuxième claquette d’Epassy (45e+1). Rien à faire, le Gunner ne trouve pas la faille, et malgré une large domination, les Brésiliens rentrent bredouilles – mais pas frustrés – au vestiaire, tout heureux de voir la tête piquée de Bryan Mbeumo repoussée par Ederson, coopératif avec les photographes (45e+3).

… Le Cameroun sanctionne

Cette première frappe cadrée concédée par Fred et ses copains depuis le début du tournoi – une performance seulement réalisée par la France en 1998 – bouscule légèrement la physionomie du match. Le Brésil ronronne, et les Lions veulent rugir. Vincent Aboubakar se signale timidement (50e), Epassy s’y reprend à deux fois pour détourner la minasse de Militão (57e), tandis qu’Éverton Ribeiro, fraîchement entré sur le pré, essaye de redynamiser les quintuples champions du monde. Au contraire, Olivier Ntcham lâche une nouvelle alerte sur les buts d’Ederson (78e), avant de laisser la place au héros local Aboubakar et sa tête vainqueur. Dans un état second, le capitaine des Lions indomptables enlève son maillot pour célébrer son pion… et récolte un second jaune de la main d’Ismail Elfath, peiné (90e+3). Samuel Eto’o peut avoir la tête haute : son pays sort de la Coupe du monde, oui, mais par la grande porte.


Cameroun (4-2-3-1) : Epassy – Fai, Wooh, Ebosse, Tolo – Kunde (Ntcham, 68e), Anguissa – Mbeumo (Toko-Ekambi, 64e), Choupo-Moting, Ngamaleu (Ngom Mbekeli, 86e) – Aboubakar. Sélectionneur : Rigobert Song.

Brésil (4-2-3-1) : Ederson – Alves, Militão, Bremer, Telles (Marquinhos, 54e) – Fred (Guimarães, 55e), Fabinho – Antony (Raphinha, 79e), Rodrygo (Éverton 55e), Martinelli – Jesus (Pedro, 64e). Sélectionneur : Tite.

Dans cet article :
L’Argentine décroche son ticket pour les JO 2024, pas le Brésil
Dans cet article :

Par Fabien Gelinat

À lire aussi
Articles en tendances
Logo de l'équipe Bologna
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara Nella foto: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) Photo Michele Nucci/LaPresse February 21, 2022 Bologna, Italy sport soccer Bologna Vs. Spezia calcio srl - Italian Football Championship League A TIM 2021/2022 - Renato Dall'Ara stadium In the pic: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) - Photo by Icon sport
  • Italie
  • Bologna
Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nice
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Lyon-Nice (1-0)
L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage
Logo de l'équipe Nantes
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Nantes-PSG (0-2)
Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Cameroun

Logo de l'équipe Nigéria
Victor James Osimhen of Nigeria heads goal celebrates goal during the 2023 Africa Cup of Nations match between Nigeria and Equatorial Guinea at the Alassane Ouattara Stadium in Abidjan, Cote dIvoire on 14 January 2024 - Photo by Icon Sport
Victor James Osimhen of Nigeria heads goal celebrates goal during the 2023 Africa Cup of Nations match between Nigeria and Equatorial Guinea at the Alassane Ouattara Stadium in Abidjan, Cote dIvoire on 14 January 2024 - Photo by Icon Sport
Pronostic Nigeria Cameroun : Analyse, cotes et prono du 8e de finale de la CAN

Pronostic Nigeria Cameroun : Analyse, cotes et prono du 8e de finale de la CAN

Pronostic Nigeria Cameroun : Analyse, cotes et prono du 8e de finale de la CAN

Brésil

Actus V. Aboubakar