S’abonner au mag
  • Italie
  • Napoli

Kvaratskhelia : une idole napolitaine en devenir ?

Par Maxime Renaudet, à Naples
Kvaratskhelia : une idole napolitaine en devenir ?

Recruté en mars 2022 dans un relatif anonymat, Khvicha Kvaratskhelia s’est mis les tifosi napolitains dans la poche en inscrivant trois pions depuis le début de saison. Rien d’étonnant au vu des qualités de l’ailier gauche géorgien de 21 ans et de la place d'idoles laissées vacantes par Lorenzo Insigne et Dries Mertens.

Le 30 mars dernier, soit six jours après la triste défaite de la Nazionale contre la Macédoine du Nord lors des barrages de la Coupe du monde au Qatar, une rencontre improbable se produit sur la terrasse d’un luxueux hôtel de la capitale italienne. L’acteur napolitain Salvatore Esposito tombe nez à nez avec le président Aurelio De Laurentiis, le directeur sportif Cristiano Giuntoli et Khvicha Kvaratskhelia. L’ailier géorgien vient tout juste de parapher un contrat de cinq ans avec le Napoli, mais son agent Jugeli Mamuka semble plus impressionné par sa rencontre avec celui qui campe le rôle du mafieux Genny Savastano dans la série Gomorra, également populaire en Géorgie. « Mais est-ce vraiment lui ? On peut prendre une photo ? », aurait demandé Mamuka d’après l’anecdote racontée par le journaliste italien Gianluca Di Marzio. Aucune trace de cette fameuse photo. En revanche, quelques semaines plus tard, en marge d’une rencontre entre le Dinamo Batumi et le Dinamo Tbilissi, c’est un autre cliché qui fait le tour de Naples et de la Géorgie : celui d’un jeune supporter géorgien portant un maillot du Napoli floqué « Kvaratskhelia 23 », et ce, alors que De Laurentiis a confirmé le transfert sur les ondes de Radio Kiss Kiss seulement quelques jours plus tôt. Une photo qui amuse les Partenopei, lesquels ne connaissent encore guère leur nouvelle recrue et encore moins le numéro qu’il portera. Mais quatre mois plus tard, même s’ils ont encore du mal à le prononcer correctement, les tifosi napolitains n’ont que ce nom à la bouche.

« Le foot, c’est son mode de vie »

Fils de l’avant-centre Badri Kvaratskhelia, qui a remporté le championnat de Géorgie et celui d’Azerbaïdjan, Kvara, comme il est surnommé, a été formé à l’académie du FC Dinamo Tbilissi, mais c’est sous les couleurs du FC Roustavi qu’il a mis à mal les défenseurs du championnat géorgien. À l’hiver 2019, il file alors au Lokomotiv Moscou, puis au Rubin Kazan six mois plus tard avec l’étiquette de petit prodige. « Est-il le Géorgien le plus fort de tous les temps ? Peut-être est-il le plus talentueux, mais nous avons eu Kinkladze, Arveladze, Kaladze, Kobiashvili, expliquait son agent en avril 2021. Il lui faudra beaucoup de travail pour atteindre leur niveau. Ce n’est pas encore une star, mais si je ne croyais pas vraiment en son avenir, je l’aurais déjà vendu à Gênes ou à l’Udinese. » Ou alors à Leeds, Tottenham, Arsenal et l’AC Milan, qui le suivaient de près depuis presque deux ans. Mais après une pige géorgienne entre avril et juin 2022, conflit russo-ukrainien oblige, c’est bien avec le Napoli que le joueur de 21 ans s’est engagé, moyennant un chèque de 10 millions d’euros. L’objectif du club italien ? Remplacer Lorenzo Insigne, parti libre à Toronto. Pas une mince affaire pour l’international géorgien (17 sélections). Mais en arrivant tôt dans la cité napolitaine, Khvicha a voulu mettre toutes les chances de son côté pour être le plus performant possible et prouver qu’il peut remplacer le talisman Insigne. Pour ça, comme Marek Hamšík à l’époque, il a élu domicile à Castel Volturno, un endroit calme à proximité du centre d’entraînement afin d’arriver tôt aux séances. « Khvicha vit pour le football, expliquait son père au quotidien géorgien The Financial début août. Le football n’est pas seulement un métier pour lui, c’est son mode de vie. »

Un mode de vie qui lui a permis de cartonner dès les premiers matchs amicaux de l’équipe de Luciano Spalletti, à qui il a rendu visite juste après sa signature fin mars. Intelligent dans ses déplacements sans ballon, excellent dribbleur et passeur né, la nouvelle pépite du Napoli est également ambidextre. Autant de qualités qui ont déjà conquis les Napolitains dès le premier match de championnat gagné à Vérone. Pourtant, avant le début du championnat, les supporters étaient en colère. Car en plus d’avoir été les derniers de Serie A à pouvoir prendre leur abonnement, ils ont vu partir Insigne, Dries Mertens (le meilleur buteur de l’histoire du club), Kalidou Koulibaly, mais aussi Faouzi Ghoulam. Des joueurs qui étaient tous là il y a huit ans lors de la première saison merveilleuse de Maurizio Sarri et qui totalisaient à eux quatre plus de 1200 matchs avec le Napoli.

Le king de l’applaudimètre

Si les signatures aoûtiennes de Giovanni Simeone, Tanguy Ndombele et Giacomo Raspadori ont en partie calmé la gronde, ils ont surtout été épatés par le talent du Géorgien. Et pour cause, Kvaratskhelia a inscrit un pion et délivré une passe décisive lors du déplacement sur la pelouse du Hellas Vérone (2-5), avant de planter un somptueux doublé lors de son premier match au stade Diego Armando Maradona contre Monza (4-0). Mieux, il a célébré chacun de ses buts au plus près de ses nouveaux supporters. En mimant le geste de faire semblant de dormir comme son idole Stephen Curry, puis en montrant à la curva À un de ses protège-tibias aux couleurs de la Géorgie. Il n’en fallait pas tant pour que les fans du Napoli exultent et lui vouent une passion presque déjà démesurée. Car lors de la deuxième journée de Serie A contre Monza, les alentours du stade étaient déjà remplis de drapeaux géorgiens et de maillots floqués Kvaratskhelia. Ce mercredi, lors de la réception de Lecce, alors qu’il était sur le banc des remplaçants, c’est bien son nom qui a été le plus acclamé par le stade au moment de l’annonce des compositions d’équipe.

Pour autant, est-ce suffisant pour affirmer qu’il est déjà la nouvelle star de l’effectif de Spalletti et la nouvelle idole des supporters du Napoli ? Pas encore, car ses performances de haute volée doivent être répétées, que ce soit contre les grosses écuries du pays ou en Ligue des champions. En tout cas, son sélectionneur, Willy Sagnol, y croit dur comme fer. « Si le Napoli a décidé de signer Kvaratskhelia, c’est parce qu’ils ont vu en lui quelque chose qui sort de l’ordinaire, expliquait l’ancien latéral des Bleus après la victoire de la Géorgie contre Gibraltar (4-0) en juin dernier. Je suis d’accord avec ceux qui disent que Kvicha a quelque chose de spécial, et vous n’avez pas encore vu tout ce qu’il est capable de faire. Il deviendra certainement un des meilleurs joueurs d’Italie. » Après quoi, Salvatore Esposito sera le premier à réclamer une photo avec lui.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Maxime Renaudet, à Naples

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Willy Sagnol

Logo de l'équipe Géorgie
Willy Sagnol headcoach of Georgia during talks to Ovidiu Hategan (ROU) referee in action during UEFA European Championship Qualifying: Group A match between Spain and Georgia at Stadium Jose Zorrilla on November 19th in Valladolid (Spain) (Photo by Luis de la Mata / SportPix/Sipa/ USA) - Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Willy Sagnol headcoach of Georgia during talks to Ovidiu Hategan (ROU) referee in action during UEFA European Championship Qualifying: Group A match between Spain and Georgia at Stadium Jose Zorrilla on November 19th in Valladolid (Spain) (Photo by Luis de la Mata / SportPix/Sipa/ USA) - Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
Géorgie : le roman de Sagnol

Géorgie : le roman de Sagnol

Géorgie : le roman de Sagnol

Italie