S’abonner au mag
  • JO 2024
  • France

JO 2024 : Thierry Henry face à un casse-tête français

Par Enzo Leanni

Jean-Philippe Mateta et Alexandre Lacazette apparaissent comme les deux surprises de la préliste de Thierry Henry avant les Jeux olympiques de Paris 2024. Celle-ci est pleine d’interrogations avec la présence de deux Parisiens, trois Lillois et autant de Rennais, alors que ces clubs ne semblent pas disposés à laisser leurs joueurs partir. Il reste encore deux mois, mais le casse-tête ne fait que commencer.

JO 2024 : Thierry Henry face à un casse-tête français

Au moment de dévoiler sa préliste pour les Jeux olympiques, « la moins virtuelle », a-t-il précisé d’emblée, Thierry Henry avait le regard moins taquin que d’ordinaire, ce lundi. Le sourire en coin n’est pas apparu aussi souvent que d’habitude, laissant place à un rire jaune bien plus agacé. Une fois les noms égrenés, parmi lesquels les Parisiens Warren Zaïre-Emery et Bradley Barcola, les Lillois Lucas Chevalier, Bafodé Diakité et Leny Yoro ou encore l’inattendu Jean-Philippe Mateta, le sélectionneur s’est attelé à répondre aux questions des journalistes de la manière la plus courte possible. Alors qu’il a convoqué 25 joueurs pour la préparation de la compétition, l’ancien attaquant des Bleus devra en garder seulement 18 d’ici le 3 juillet prochain. Le choix pourrait ne même pas lui revenir, car les clubs font la loi. S’il a précisé ne pas être « déçu, ni surpris », il semblait au moins fataliste.

Aucune tête d’affiche

« Les clubs ont le pouvoir, à l’étranger et en France », a soupiré Thierry Henry avant de préciser qu’ils « ont le droit… malheureusement ». Ces dernières semaines, le Real Madrid a fait savoir qu’il ne libérerait aucun Français pour les JO, incluant le nouveau venu Kylian Mbappé au même titre qu’Eduardo Camavinga, pourtant éligible parmi les joueurs de moins de 23 ans, et le voisin l’Atlético de Madrid a suivi, mettant fin au rêve d’Antoine Griezmann. Aston Villa n’a pas souhaité voir Moussa Diaby partir, tandis que Chelsea n’a laissé que Lesley Ugochukwu à disposition de l’équipe de France olympique, réquisitionnant ainsi Malo Gusto et Benoît Badiashile, deux cadres de cette génération. Pourquoi ce refus ? « Demandez-leur. Avez-vous déjà parlé à quelqu’un quand vous ne pouvez pas argumenter ? On m’a dit : “Non, ce n’est pas possible, vous ne pouvez avoir que Ugochukwu” », a raconté le sélectionneur. Ce dernier s’est même offert une tirade dont il a le secret, sans pour autant la prononcer avec sa bonne humeur habituelle : « La dernière fois que j’ai pris autant de rejets, j’étais au collège. »

La dernière fois que j’ai pris autant de rejets, j’étais au collège.

Thierry Henry

La stature de Thierry Henry laissait penser que les galères des Jeux olympiques de Tokyo 2021 étaient derrière la délégation française. À l’époque, seuls Téji Savanier, André-Pierre Gignac et Florian Thauvin avaient fait le voyage pour jouer dans des stades vides à l’autre bout du monde et se faire sortir en phase de groupes. Même si la compétition se trouve cette fois à Paris, dénicher des joueurs de plus de 23 ans n’a pas été chose aisée. Désignant la montre qui orne son poignet gauche, le coach des Bleuets a assuré avoir « pris deux non » seulement 25 minutes avant la liste et qu’un troisième allait suivre, « la discussion s’est terminée devant la porte » de la salle de presse. Pour l’heure, Jean-Philippe Mateta, dont la dernière sélection en Espoirs remonte à 2019, et Alexandre Lacazette, barré chez les Bleus depuis 2017 et qui semblait avoir tiré un trait sur sa carrière internationale, sont les heureux élus. Après avoir rêvé de Mbappé, même si aucun trait n’est encore tiré d’après le sélectionneur, Griezmann, Giroud ou Benzema, les deux attaquants n’ont pas vraiment une gueule de porte-drapeau.

Une union sacrée vite oubliée

« Je n’ai pas encore pris de refus de clubs français. […] On ne m’a pas dit non. C’est comme ça que je fonctionne », a clarifié Thierry Henry pour expliquer la présence des joueurs du PSG et du LOSC alors que les deux clubs ne semblent pas disposés à laisser leurs joueurs disputer les Jeux. Zaïre-Emery et Barcola en raison de leur participation à l’Euro avec l’équipe de France A, les Lillois à cause des barrages de Ligue des champions. Adrien Truffert, Désiré Doué et Arnaud Kalimuendo font bien partie de la préliste, alors que Florian Maurice, directeur sportif du Stade rennais, avait surpris son monde en lâchant, courant mars, ne pas être prêt à « se déshabiller pour habiller l’équipe de France Espoirs ». Le club breton devrait finalement accepter de libérer ses joueurs, sachant que les trois sont susceptibles de partir cet été. Le dirigeant rennais, annoncé à Nice, avait été le premier à clamer que le club restait prioritaire sur la sélection, ce qui lui avait valu des critiques. Deux mois plus tard, force est de constater qu’il n’a pas été le seul à prendre le contre-pied de l’union sacrée.

L’épisode de Tokyo avait fait de sacrés remous, mais n’a pas laissé tant de stigmates. Seulement trois ans plus tard, l’équipe de France s’apprête à partir avec un effectif orphelin de ses meilleurs représentants de plus de 23 ans. Kylian Mbappé ne jouera peut-être jamais cette compétition. Est-ce vraiment un scandale quand Michel Platini ne la disputait que lorsqu’il portait encore le maillot de Nancy et que Zinédine Zidane n’a connu les Jeux olympiques qu’à travers une invitation dans le film Astérix ? Si la France s’enthousiasme pour la plupart des sports de la quinzaine, le ballon rond a assez de sympathisants toute l’année pour laisser la place au tir à l’arc et au plongeon.

En 1984, qui se souvient davantage des médaillés d’or olympique que des champions d’Europe ? Pierre-Henri Dumont en fait visiblement partie. Le député LR du Pas-de-Calais a déposé, ce lundi, une proposition de loi visant à obliger les clubs français à libérer les joueurs tricolores pour la compétition. Cette règle existe en Espagne, même pour le Real Madrid qui se retrouve donc à refuser de laisser partir les étrangers de son effectif. C’est comme ça que Pedri est arrivé sur les rotules après une année 2021 éprouvante et n’a toujours pas retrouvé le maximum de ses capacités. Souhaitons-nous vraiment ça pour Zaïre-Emery, Camavinga ou Mbappé ?

Andy Diouf quitte la sélection olympique

Par Enzo Leanni

À lire aussi
Articles en tendances
21
Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne  (2-1)
  • Euro 2024
  • Demies
  • Espagne-France
Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)

Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)

Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)
Logo de l'équipe France
Les notes des Bleus
  • Euro 2024
  • Demies
  • Espagne-France (2-1)
Les notes des Bleus

Les notes des Bleus

Les notes des Bleus
12
Revivez Pays-Bas-Angleterre  (1-2)
  • Euro 2024
  • Demies
  • Pays-Bas-Angleterre
Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

JO 2024

France U23

Kylian Mbappé

Actus W. Zaire Emery

10
Revivez France-Belgique (1-0)
Revivez France-Belgique (1-0)

Revivez France-Belgique (1-0)

Revivez France-Belgique (1-0)

France