• France
  • Sochaux

Bryan Soumaré : « Je ne supporte pas l’idée qu’un enfant n’ait pas à manger »

Propos recueillis par Adrien Hémard
Bryan Soumaré : «<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>Je ne supporte pas l’idée qu’un enfant n’ait pas à manger<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>»

À 21 ans, Bryan Soumaré n'a pour l'instant pas la même carrière que Marcus Rashford. Mais le milieu offensif a un point commun avec l'international anglais : sa générosité. Sur ses réseaux sociaux, le Sochalien, prêté par Dijon, a lancé un appel pour aider les familles les plus touchées par la crise actuelle à se nourrir. Soutenu par diverses personnalités du ballon rond, le blondinet au grand cœur explique son geste.

Bryan, tu as lancé un appel sur tes réseaux sociaux pour aider les familles touchées par la crise actuelle à se nourrir. Comment t’est venue l’idée ?Je me promenais sur Facebook, et j’ai vu un post de mon ancien capitaine à Saint-Quentin, Rachid, qui disait vouloir venir en aide aux plus démunis. Il a relayé une chaîne, comme on dit, et j’ai vu que plusieurs personnes avaient relayé ce message. Quand je l’ai lu, je me suis dit : « Moi aussi, je veux aider ceux qui ont faim. » Les personnes les plus démunies ont besoin de nous en ce moment, donc j’ai décidé de relayer à mon tour le message sur mes comptes perso. Il faut aider les familles en difficulté à se nourrir, même si ça ne concerne que des biens de première nécessité comme des pâtes ou du riz, c’est déjà ça. Il faut être solidaire.

Tu t’attendais à ce que cela prenne autant d’ampleur ?Non pas du tout. Je suis un peu dépassé par l’ampleur que cela prend, mais c’est tant mieux parce que cela donne de la visibilité à ce combat. J’espère que beaucoup de gens vont s’en inspirer et m’imiter. Sur tous mes comptes, j’ai dû recevoir 3000 messages en une après-midi, c’est fou. J’ai aussi reçu des messages de footballeurs professionnels qui me soutiennent, notamment Jules Koundé à Séville. Ensuite d’autres joueurs m’ont aussi promis leur soutien comme Kevin Fortuné et Hassane Kamara notamment. Et encore : je n’ai pas lu tous les messages.

J’ai aussi reçu des messages de footballeurs professionnels qui me soutiennent, notamment Jules Koundé à Séville.

Ton club, le FC Sochaux, te soutient dans ta démarche ?Alors, je n’avais pas prévenu le club, c’était vraiment une démarche spontanée. Mais je pense que le club me soutient, oui. Et mes coéquipiers aussi. Demain, on va en parler tous ensemble avant l’entraînement, et je suis persuadé que tout le monde va apporter sa pierre à l’édifice.

Comment vas-tu faire pour gérer toutes les demandes ?Je ne vais pas pouvoir gérer cela seul, ça a pris trop d’ampleur. J’ai appelé mes associés pour qu’on réfléchisse à la meilleure façon de mettre cela en place. Je ne sais pas encore si on va parrainer une association, faire une cagnotte pour financer une structure ou autre chose. J’envisage toutes les solutions. Le but, c’est d’aider le plus de personnes possibles à se nourrir. Surtout les familles. Je ne supporte pas l’idée qu’un enfant n’ait pas à manger. Ma mère va m’aider. Elle est tellement fière de mon geste, et honnêtement, c’est ça qui me rend le plus heureux.

Quand j’étais petit à Saint-Quentin, on va dire que je n’avais pas trop d’argent. Je sais ce que c’est que d’avoir du mal à remplir le frigo.

À seulement 21 ans, une telle maturité peut surprendre.Je pense que cette maturité vient de ma mère justement. Elle m’a très bien élevé, m’a bien éduqué, m’a appris les grandes valeurs. Quand j’étais petit à Saint-Quentin, on va dire que je n’avais pas trop d’argent, pour faire simple. Concrètement : je sais ce que c’est que d’être démuni, que d’avoir du mal à remplir le frigo. Je n’ai pas à me plaindre parce que ma mère faisait en sorte de tout nous donner, même si c’était dur pour elle au travail. Après cela, j’ai galéré aussi pour devenir footballeur professionnel, sans passer par un centre de formation. Je sais ce que c’est que de souffrir, c’est pour cela que je veux aider un maximum de personnes.

Penses-tu que les footballeurs devraient plus s’engager ?Chacun fait ce qu’il veut. Mais dans notre communauté, je vois rarement des joueurs qui s’engagent comme Marcus Rashford, par exemple. Il y a peu de grands joueurs internationaux qui se sont engagés. Alors qu’un tout petit geste de leur part peut vraiment aider les plus faibles. Marcus Rashford m’a inspiré, c’est sûr. Sans lui, je l’aurais sans doute fait, de par mon éducation. Mais ça m’a motivé encore plus. Et j’invite les autres footballeurs à me suivre, et même les autres sportifs. Il faut que les footballeurs aident plus. À notre échelle, payer des courses, ce n’est peut-être rien. Mais pour ceux qui n’ont rien, c’est déjà beaucoup. Alors si on peut le faire…

Dans cet article :
Revivez le multiplex de la 37ème journée de Ligue 2
Dans cet article :

Propos recueillis par Adrien Hémard

À lire aussi

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:


Dernières actus

Logo de l'équipe West Ham United
11th May 2023; London Stadium, London, England; Europa Conference League Football, Semi Final First Leg, West Ham United versus AZ Alkmaar; Michail Antonio of West Ham United celebrates with Jarrod Bowen and Kurt Zouma after he scores for 2-1 in the 75th minute - Photo by Icon sport
11th May 2023; London Stadium, London, England; Europa Conference League Football, Semi Final First Leg, West Ham United versus AZ Alkmaar; Michail Antonio of West Ham United celebrates with Jarrod Bowen and Kurt Zouma after he scores for 2-1 in the 75th minute - Photo by Icon sport
Pronostic Fiorentina West Ham : Analyse, cotes et prono de la finale de Ligue Europa Conférence

Pronostic Fiorentina West Ham : Analyse, cotes et prono de la finale de Ligue Europa Conférence

Pronostic Fiorentina West Ham : Analyse, cotes et prono de la finale de Ligue Europa Conférence

Sochaux

Bryan Soumaré