S’abonner au mag
  • Mondial 2022
  • France

Bernard Minet : « Si la France gagne, je fais une version longue »

Propos recueillis par Adrien Hémard-Dohain
Bernard Minet : «<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>Si la France gagne, je fais une version longue<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>»

Remixer le générique culte de la plus mythique des séries sur le football, c'est la brillante idée signée Bernard Minet et Big Ali en cette fin de Coupe du monde. Le chanteur du Club Dorothée explique le pourquoi du comment. En chantant, évidemment.

Bonjour Bernard. Vous venez de sortir un remix du générique d’Olive et Tom avec Big Ali, à la gloire des Bleus. Comment vous est venue cette idée ?
Ça part d’une rencontre avec Big Ali. On était au Zénith de Lille il y a quelques semaines, pour un gros concert années 1980, 1990. Big Ali est venu avec Mickael Youn, enfin Fatal Bazooka. Je suis passé avant eux, et ensuite je suis resté dans un coin de la scène pour les regarder. Il y avait aussi Vincent Desagnat. Et j’ai adoré leur énergie, c’était génial, je me suis régalé. Ensuite on a fait la fête dans les loges, il y avait une super ambiance. Et l’idée est partie de là.

L’idée de faire un hymne pour les Bleus ?Alors non. La première idée était simplement de remixer ensemble le générique d’Olive et Tom. On voulait faire une cover, quoi. On a commencé à travailler dessus il y a trois semaines, et puis les Bleus se sont mis à briller au Qatar. On s’est dit qu’il fallait leur rendre hommage. On s’est décidé à modifier le projet juste avant la demi-finale. J’étais en convention à Lausanne, Big Ali est venu me rejoindre, on a tourné quelques images pour le clip et voilà. On a sorti le clip mercredi avant le match contre le Maroc, et maintenant la belle histoire peur démarrer. (Rires.) On reprendra notre remix d’Olive et Tom ensuite, en revanche. Mais c’était marrant, et logique, de le décliner à la gloire de ces Bleus.

C’est sûrement le featuring le plus improbable de ma carrière. Mais je suis ravi, Big Ali est une personne adorable, comme son équipe. Ils étaient très motivés par ce projet.

D’autant que ce n’est pas votre coup d’essai sur cette chanson.J’en ai déjà fait une version métal sur un album il y a deux ans, oui. Mais c’est fou que ce générique d’au moins 30 ans soit culte. D’ailleurs, je rappelle que je n’en suis pas l’interprète, c’est Jean-Claude Corbel ! Là, on en a fait une cover, mais pas pour l’argent. C’est plus un kif qu’autre chose. Et si ça marche, ce seront les propriétaires de cette chanson, des Italiens je crois, qui toucheront ce qu’ils doivent. Nous, on a fait ça pour s’éclater.

Bernard Minet featuring Big Ali, c’est assez improbable, non ?
C’est sûrement le featuring le plus improbable de ma carrière. (Rires.) Mais je suis ravi, Big Ali est une personne adorable, comme son équipe. Ils étaient très motivés par ce projet, ils ont amené leur patte sur la musique, et ses interventions sont top dans la chanson. La chanson est entraînante, réussie, je trouve.

Du coup, vous avez suivi les matchs des Bleus ?Oui, depuis le début ! J’aime bien ce groupe, il dégage une belle énergie. C’est difficile, le football, mais pas pour eux. Après, je n’en menais par large face à l’Angleterre et au Maroc, mais Deschamps sait y faire. (Il chante.) Viens à l’école de Didier, l’école de Deschamps, l’école de Didier Deschamps !

J’ai quelques références en football, quand même ! Dans les années 1990, j’ai fait une chanson sur le foot, Il suffit d’un ou deux excités, avec Thierry Roland et Jean-Michel Larqué.

Vous n’avez jamais eu envie de faire un hymne avant ?J’ai quelques références en football, quand même ! Dans les années 1990, j’ai fait une chanson sur le foot, Il suffit d’un ou deux excités, avec Thierry Roland et Jean-Michel Larqué. J’avais samplé des commentaires d’un Cannes-OM pour raconter une histoire. Ensuite, j’ai fait un album de foot chez Sony avec une chanson Ohé, Ohé allez l’OM. Tapie m’a fait un procès d’ailleurs parce que je citais des noms… Je connaissais bien Xuereb, parce que sa file avait chanté avec moi, il m’avait présenté Papin pour arranger le coup. Très sympa, Papin. Je connaissais beaucoup de footballeurs qui venaient voir le Club Dorothée avec leurs enfants.

Sur une liste de 26 joueurs, comment on choisit ceux qu’on nomme dans une chanson ?Ce n’est pas moi, là, c’est Big Ali. On a pris les buteurs, les joueurs importants. On avait mis Kimpembe, alors on l’a enlevé… Mais s’ils gagnent dimanche, je promets de faire une version avec tous les noms sur la musique.

Succéder à Vegedream, ça ne met pas trop la pression ?Oh là ! La barre est très très haute pour ça ! Lui, il avait Universal avec lui, bien en amont du Mondial. Là, Universal ne m’a pas encore appelé. (Rires.)

Dans cet article :
Dans cet article :

Propos recueillis par Adrien Hémard-Dohain

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

France