1. //
  2. // 22e journée
  3. // Résumé

Troyes tombe à Laval, Sochaux sur le podium

Forcés de concéder le match nul face à Orléans (1-1), les Brestois, seconds, ne profitent pas de la défaite du leader troyen à Laval (2-1). Derrière, Sochaux surclasse une pauvre équipe d'Arles-Avignon (1-0) et se hisse à la troisième place du classement.

Modififié
5 3
  • Laval 2 - 1 Troyes
    Buts : Wesley Saïd (44e) et Sehrou Guirassy (78e) pour Laval / Carlos Eduardo Rincon (76e) pour Troyes

    Avec sept points d'avance sur leur dauphin, Brest, les joueurs de l'Aube abordent sereinement ce déplacement à Laval. Un peu trop sereinement, sans doute. En face, la famille orange n'a jamais perdu dans son château, Francis-Le-Basser. Alors quand les sieurs Darbion et Ben Saada se présentent avec leurs bannerets aux portes lavalloises, les hommes de Zanko ne courbent pas l'échine. Pire, Lord Wesley Saïd se permet même de transpercer les lignes adverses et de trancher dans le vif juste avant le repos (44'). Mais on ne s'attaque pas à la grande famille troyenne impunément. Bien décidés à laver l'affront de cette première période manquée, les hommes de Jean-Marc Furlan s'en remettent à leur roi, Rincon, pour punir les Lavallois (76'). Mais à trop vouloir attaquer, les Troyens oublient de défendre. Les Orange trouvent la brèche finale et s'adjugent la victoire grâce à Guirassy (78e), bien aidé par Saïd.

  • Brest 1 - 1 Orléans
    Buts : Gaëtan Courtet (7e) pour Brest / Maxime Brillault (90e) pour Orléans

    Dès le coup d'envoi du match, les Bretons confisquent le ballon et montrent leur intention de confirmer leur place de dauphins. Et Gaëtan Courtet n'a pas grand-chose à envier à Flipper. Frétillante, la dernière recrue de Brest se permet même d'ouvrir le score très rapidement (7'). Action, réaction pour Orléans ? Et bien, pas vraiment. Les transmissions sont compliquées, les passes ne parviennent pas à casser les lignes bien organisées des Brestois. À la pause, on voit mal les hommes d'Olivier Frapolli recoller au score. Pourtant, les amateurs de galettes ne reconnaissent plus du tout leur équipe après la pause. Les Orléanais n'ont finalement pas du tout envie de repartir bredouille de la côte Atlantique et tentent bien de relever la tête. Et comme les efforts sont souvent récompensés, Maxime Brillault place une jolie tête dans la lucarne (90e) et prive Brest de deux points.

  • GFC Ajaccio 1 - 1 Clermont Foot
    Buts : Khalid Boutaib (12e) pour le GFC Ajaccio / Rémy Dugimont (58e) pour Clermont

    Quand il y a de l'eau dans le Gaz', c'est souvent qu'un orage approche. Ce soir, ce sont les Clermontois qui se sont pris la première rafale dans la tête. À peine le temps d'entrer sur la pelouse qu'Anthony Lippini est soufflé vers la sortie par un carton rouge (4e). À 11, il est déjà très difficile de marcher contre le vent, alors à 10… En véritable petit courant d'air, Khalid Boutaïb fait trembler les filets dans la foulée (12e). Effrayés, les hommes de Corinne Diacre se claquemurent dans leur moitié de terrain. Et le Gaz' continue de souffler. Seulement, à souffler contre un mur, on se retrouve vite piégé par le reflux. Boutaïb, le buteur, rejoint Lippini aux vestiaires (29e). Et comme le dit le dicton, après la tempête vient le Dugimont. À dix contre dix, la rencontre tourne à l'avantage des hommes en rose qui reviennent au score juste avant l'heure de jeu (58e). Ensuite ? Plus rien à signaler sur l'échelle de Beaufort.

  • Sochaux 1 - 0 Arles-Avignon
    But : Karl Toko Ekambi (10e) pour Sochaux

    En bons derniers de la classe, les joueurs d'Arles-Avignon ont besoin de points pour échapper à la relégation en fin de saison. Mais malheureusement pour les pitres du fond de la classe, les bons élèves de Sochaux veulent monter sur l'estrade et se faire bien voir par Mme Liguain. Du coup, les Lionceaux lèvent la main sans cesse, répondent à toutes les questions et récoltent les applaudissements quand Toko Ekambi profitent de l'apathie de la défense adverse pour pousser un ballon dans les buts (10e). Au repos, on comprend bien que les joueurs d'Arles-Avignon n'y sont pas. Comme une évaluation trop facile, le premier acte de ce match ne pose aucun souci aux Sochaliens, qui livrent en fait un duel à distance avec le Gazélec. En deuxième mi-temps, le match prend des allures de combat de boxe thaï. Les Avignonnais finissent la rencontre à neuf. Dommage. Au terme de ces 90 minutes, les Sochaliens ravissent la troisième place aux Corses.

  • Châteauroux 0 - 1 Angers
    Buts : Jonathan Kodjia (68e) pour Angers

    En des temps anciens dont même les arbres ne se souviennent pas, une purge dormait dans le lit d'une verdoyante vallée. Sa tête reposait sur une barre rocheuse, ses longues jambes formaient un pont au-dessus d'une large rivière, l'Indre. Un soir alors que de petits hommes noir et blanc envahissaient le stade Gaston-Petit, la purge se réveilla. Et que s'appelerio Châteauroux - Angers. Bien heureux celui qui trouve une phase de jeu à se mettre sous la dent durant le premier acte. Au retour des vestiaires, le jeu reprend. Malheureusement. Sans doute congelés, les 22 acteurs n'ont pas du tout envie de jouer au football. Heureusement pour les spectateurs, les joueurs du SCO se décident à placer un contre ultra rapide et à planter le seul pion de la soirée (68e). Le buteur ? Kodjia bien sûr.

  • Nîmes 1 - 1 Nancy
    Buts : Fabien Barillon (24e) pour Nîmes / Youssouf Hadji (28e) pour Nancy

    Cette année, Nancy est une fille moyenne. Elle n'est ni vraiment moche, ni vraiment belle, mais elle fait énormément d'efforts pour te plaire. Elle connaît ses faiblesses, mais sait surtout jouer de ses atouts. Au bar des Costières, Nancy séduit. Seulement, après une première discussion très intéressante, Nancy dérape et perd les pédales. Il ne faut heureusement que quelques minutes à la belle pour se remettre en selle. Comme trop souvent, les hommes de Pablo Correa se font surprendre dans un temps fort. L'opportuniste s'appelle cette fois-ci Fabien Barillon (24e). Et comme souvent, les joueurs de l'ASNL ont besoin de ce coup derrière la tête pour se reprendre. Du coup, Youssouf Hadji rend hommage à la belle première mi-temps des siens en égalisant (28e). Un coup de pied arrêté chacun, un but chacun. Pas de jaloux. En deuxième mi-temps, Iglesias, non pas Julio, l'autre, nous offre l'immanquable de la soirée en catapultant un ballon au-dessus du but vide.

  • Niort 1 - 3 Créteil-Lusitanos
    Buts : Florian Martin (63e) pour Niort / Frédéric Piquionne (3e), Bagaly Dabo (66e) et Cheikh Ndoye (86e) pour Créteil

    Les Chamois, qui comptaient sur la réception de Créteil pour se sortir de la zone rouge, n'ont pas dû bien observer la feuille de match avant le coup d'envoi. Du coup, ils se retrouvent complètement déboussolés au début du match quand Frédéric Piquionne prend la défense de vitesse et trompe Delecroix (3e). Avec un but aussi rapide, nul doute que l'ancien joueur de Monaco, Lyon et West Ham se donne des airs de Fernando Torres. Mais les Chamois sont faits pour remonter les pentes les plus escarpées. Et même s'ils ne parviennent pas à trouver la faille pendant le premier acte, les protégés de Régis Brouard sont récompensés en égalisant par l'intermédiaire Florian Martin (63e). Mais ce n'est pas tout de monter, encore faut-il savoir rester en haut. Quelques minutes après, les Chamois glissent sur un caillou et retombent dans la défaite. Bagaly Dabo place une belle frappe dans le petit filet (66e), avant que NDoye ne pousse le ballon dans les buts d'une tête plongeante (86e) et confirme la bonne forme de Créteil, vainqueur de Laval la semaine dernière.

  • Tours FC 0 - 2 AC Ajaccio
    Buts : Nicolas Fauvergue (5e) et Benoit Pedretti (25e) pour Ajaccio

    Pour Tours, la réception de l'AC Ajaccio est une belle occasion de s'éloigner un peu de la zone de relégation. Toutefois, les Corses n'ont apparemment pas digéré leur défaite lors du derby corse, la semaine dernière. Cavalli et ses hommes confisquent le ballon et plantent deux pions en moins d'une demi-heure. Fauvergue trouve très rapidement le chemin des filets (5e) avant d'être imité par Big Ben sur coup franc (25e). En face, Bergougnoux n'obtient pas de penalty et ne tente donc aucune panenka. Sympa, Billy Ketkeophomphone ne plante pas de buts, évitant ainsi aux commentateurs et au speaker du stade de la vallée du Cher de prononcer son nom.

    ⇒ Résultats et classement de L2

    Par Gabriel Cnudde
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Joli chat-bite en illustration !
    Un article sur Corinne Diacre à mi-saison? Non?
    Elle s'est fait victimisée par Harry Novillo (j'en sais rien)? Elle joue le maintien ? (sans doute).
    Qu'en pense tout le monde?
    A Brest c'est jamais des galettes, on laisse ça aux autres. C'est des crêpes de blé noir. Et au passage la spécialité c'est plutôt le kig ha farz.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    5 3