Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // Arsenal/Man.City

Top 10 : Ils ont joué à City et Arsenal

Ce samedi, Arsenal et City s'affrontent dans ce qui est clairement le choc de cette quatrième journée de Premier League. L'occasion de revenir sur 10 joueurs qui ont porté le maillot des deux clubs dans leur carrière. Avec ou sans scrupules.

Modififié
  • 1. Emmanuel Adebayor

    En 2006, Adebayor quitte Monaco pour s'engager avec Arsenal. Si l'idée de Wenger n'est pas des plus séduisantes à la base, le Togolais se révèle très vite comme un joueur décisif. Après le départ de Henry, « Ade » s'impose même comme le leader d'attaque de l'équipe, Van Persie n'étant alors pas épargné par les blessures. Après trois belles saisons avec les Canonniers, Adebayor file vers City en échange d'une trentaine de millions d'euros. Quelques semaines après ce transfert, il retrouve ses anciens coéquipiers, contre lesquels il marque, forcément. Un but qu'il vient célébrer devant le parcage des supporters d'Arsenal. Traître jusqu'au bout, donc.

  • 2. Samir Nasri

    Formé chez lui, à l'OM, Samir Nasri décide de quitter la Canebière en 2008 pour découvrir le football anglais. Évidemment, c'est chez tonton Arsène qu'il atterrit. À Londres, Samir s'éclate entre Fàbregas et Van Persie, et s'adapte parfaitement à la Premier League. Oui mais voilà, après trois saisons de beau jeu, Samir en a marre, car il n'a toujours pas de trophée à poser sur son étagère. En 2011, c'est donc à Manchester City qu'il s'en va dans l'espoir d'écrire des lignes à un palmarès alors totalement vierge. Depuis, Nasri a gagné deux championnats, une League Cup et un Community Shield. Choix payant, donc. Et tant pis s'il est maintenant détesté du côté de Londres.


  • 3. Nicolas Anelka

    Nicolas Anelka, c'est un concentré de talent, de coups de sang et de choix de carrière particuliers. Parti à Arsenal à même pas 18 ans, Nico montrera toute l'étendue de son talent avec la liquette des Gunners sur les épaules. Trois ans plus tard, et après des passages foirés au Real, au PSG et à Liverpool, le meilleur pote de Domenech file du côté de Manchester. City, hein. Un choix surprenant, à une époque où les Citizens viennent tout juste de remonter en Premier League et n'ont pas encore un portefeuille bien garni. Pourtant, à City, Anelka va enfiler les buts et retrouver un niveau à la hauteur de son talent. La suite : Fenerbahçe, Bolton, Chelsea, Sanghai, la Juve et West Bromwich. Des choix de carrière particuliers, on vous disait.

  • 4. Patrick Vieira

    Patrick Vieira, c'est le souvenir d'un Arsenal qui gagne. En neuf saisons chez les Canonniers, le grand Pat' remporte trois championnats, trois Coupes nationales et trois Community Shield. Avec, en point d'orgue, cette folle saison 2003-2004 où les Gunners finissent le championnat invaincus, avec un Vieira capitaine, bien sûr. Après un petit tour en Italie du côté de Turin et de Milan, Vieira revient en Angleterre, mais à Manchester City. Club où il ne restera qu'une saison et demie avant de mettre un point final à une belle carrière. Depuis, Pat' a intégré l'organigramme de City où il est devenu responsable du développement du club. Le coup de foudre, quoi.


  • 5. Kolo Touré

    Arrivé à Londres en 2002, Kolo Touré a lui aussi connu le bel Arsenal. Celui qui gagnait et que personne n'osait railler. Mais Kolo est resté au club jusqu'en 2009, il a donc connu l'envers du décor. L'Arsenal qui joue bien, mais qui perd, toujours. En 2009, Touré décide de changer d'air et s'en va du côté de Manchester. Très vite, le frère de Yaya s'impose comme un titulaire en puissance et récolte même le brassard de capitaine. L'histoire est belle, mais en 2011, après avoir été déclaré positif à un contrôle antidopage, le défenseur est écarté et ne retrouvera plus jamais une place dans le onze titulaire. Depuis, Kolo a rebondi à Liverpool.

  • 6. Gaël Clichy

    Quand il quitte Cannes, en 2003, Gaël Clichy a 18 ans, aucun match de Ligue 1 dans les pattes et une notoriété qui frise le néant. Convaincu du talent du garçon, Wenger n'hésite pas à allonger 250 000 £ pour le faire venir du côté de Londres. Après trois saisons passées dans l'ombre d'Ashley Cole, Gaël s'impose définitivement comme titulaire au poste d'arrière gauche au début de la saison 2006-2007. Un poste qu'il occupera jusqu'en 2011, date à laquelle le garçon décide de quitter Londres pour Manchester City et son armada de grands joueurs. Chez les Citizens, Clichy ne gagne pas vraiment une place de titulaire, mais il glane tout de même deux titres de champion en 2012 et 2014. Un titre qu'il avait été le plus jeune joueur de l'histoire à décrocher, en 2004, avec les Gunners.


  • 7. Bacary Sagna

    Après s'être fait un nom du côté d'Auxerre, tranquillement, Bacary Sagna décide de rejoindre Arsenal, en 2007, pour découvrir le haut niveau. Très vite installé dans la peau d'un titulaire, le Bac' fait ses armes en Premier League où il est élu, dès sa première saison, meilleur arrière droit du championnat. Apparemment bien chez les Gunners, Sagna restera sept longues saisons aux côtés d'Arsène Wenger. Mais en juin dernier, après avoir refusé de prolonger son contrat avec Arsenal, Bacary et ses splendides tresses blondes (ou vertes, ou rouges) s'en vont pour Manchester City. Et gratuitement, en plus. En mai dernier, en guise de cadeau de départ, Sagna remporte tout de même la Cup. Son unique trophée en sept saisons…

  • 8. David Seaman

    Treize années. C'est le temps qu'aura passé David Seaman à Arsenal. Autant dire que l'ancien international anglais est bien évidemment le portier emblématique des Gunners. En 2003, après avoir disputé plus de 560 matchs avec son club de cœur, le grand David décide de s'offrir un dernier challenge. À 40 ans et avec l'envie de continuer à se faire plaisir, Seaman débarque donc à Manchester City. Mais l'histoire ne dure pas, puisque suite à une blessure récurrente à l'épaule, le gardien décide de mettre un terme à sa carrière, quelques mois seulement après son arrivée dans la cité mancunienne. Triste fin pour un géant.


  • 9. Stuart Taylor

    Formé à Arsenal, Stuart Taylor ne s'est jamais vraiment imposé dans les bois londoniens. Prêté successivement à Bristol, Crystal Palace, Peterborough et Leicester, Taylor décide de finalement quitter Arsenal pour de bon, en 2005, en s'engageant avec Aston Villa. Là encore, il ne sera que doublure. Comme à Cardiff, puis à Manchester City, puis à Reading. Espérons pour lui que la donne va changer à Leeds, où il vient de s'engager. On parle quand même d'un homme qui a disputé moins de 100 matchs professionnels dans sa carrière. Carrière qui a commencé en 1999. Dur.

  • 10. Andy Cole

    Oui, Andy Cole est surtout connu comme l'un des hommes forts de Manchester United. Un club où il a formé un duo d'attaque absolument superbe avec Dwight Yorke, à la fin des 90's. Mais Andy, c'est avant tout un joueur formé à Arsenal, même s'il ne s'est jamais imposé du côté de Londres. Malheureusement pour lui et pour les supporters des Gunners. Ensuite, il y aura bien entendu le glorieux passage du côté de United, mais en 2005, c'est pourtant chez l'ennemi que Cole signe. Au total, il restera seulement une saison du côté de City où il marquera beaucoup moins les esprits que chez les Red Devils. On ne peut pas être l'homme de plusieurs clubs.



    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73 vendredi 13 juillet Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 104