1. //
  2. //
  3. // PSG-Nantes (2-0)

Professeur Emery

Face à Nantes, Unai Emery alignait Presnel Kimpembe et Jean-Kévin Augustin d'entrée de jeu. Deux joueurs formés au club, dont le second préféré aux recrues Hatem Ben Arfa et Jesé. Une signature du technicien espagnol, dont le management accélère la progression des jeunes joueurs du PSG depuis le début de saison.

Modififié
3k 23
Il a été question d'Hatem Ben Arfa toute la semaine. Parce que le match est idéal pour faire tourner et relancer les recrues de l'été. Unai Emery a même conforté la tendance, en estimant que son milieu offensif français, comme Jesé, était désormais mieux préparé pour entrer dans l'équipe et stimuler la concurrence. Sauf que sur la feuille de match face à Nantes, c'est bien Jean-Kévin Augustin qui démarre titulaire. C'est la première fois de la saison que le champion d'Europe U19 débute un match de Ligue 1, mais pas la première que son entraîneur espagnol pousse un pur produit de la formation parisienne sur le devant de la scène. On passe N'Kunku, Callegari, Georgen et autres qui ont croqué à pleines dents dans la préparation estivale. On pense plutôt à Presnel Kimpembe, ses huit matchs de Ligue 1, à Alphonse Areola, blessé mais installé comme numéro un à la place de Kevin Trapp... Et surtout à Adrien Rabiot, passé dans une autre dimension depuis le début de saison, avec à la clé une première sélection en Bleu mardi dernier à Lens contre la Côte d'Ivoire. Unai Emery peine toujours à faire de son PSG une machine de guerre flamboyante comme pouvait l'être par moment celui de Laurent Blanc. Et si les résultats récents tendent à être rassurants, l'ancien boss du FC Séville sera attendu au printemps, quand se dessineront les premières lignes de son bilan.

Kimpembe, meilleur karma que Sakho


Mais avant même la fin de la première partie de saison, on peut saluer un premier impact positif, une première signature de l'Espagnol – pour faire référence aux critiques de Daniel Riolo estimant qu'il avait « enfilé les pantoufles de Blanc » – à savoir sa capacité à valoriser les joueurs formés à Paris. Une ambition officiellement avouée par le club – qui investit lourdement pour développer ce domaine –, mais jamais totalement mise en œuvre au niveau de l'équipe première. En cinq ans d'ère QSI, Paris n'a pas vu éclore son « Steven Gerrard » ou son « Paolo Maldini » , Adrien Rabiot étant au mieux un titulaire bis et Alphonse Areola une promesse obligée de faire ses preuves ailleurs, façon cursus Erasmus. Sans parler de Mamadou Sakho, ancien capitaine maison, relégué sur le banc et contraint à l'exil à Liverpool pour être mieux qu'une « simple décoration » pour reprendre ses termes de l'époque. Unai Emery, lui, a décidé de trancher en faveur de la production locale : pas de nouveau prêt pour Areola mais une place de titulaire. Pas de passe-droit au milieu pour les plus expérimentés, et de vraies nouvelles responsabilités pour Rabiot. Pas d'embouteillages en défense centrale, quitte à laisser David Luiz filer et faire de Presnel Kimpembe le troisième choix derrière Thiago Silva et Marquinhos.

Emery, accélérateur de carrière pour Areola, Rabiot et Kimpembe


Autant de choix qui, à défaut de permettre au PSG de tout écraser sur son passage, ont permis de faire progresser en vitesse accélérée tous les intéressés : Areola est devenu officiellement le numéro 3 des Bleus et s'affirme comme l'héritier le plus probable d'Hugo Lloris. Adrien Rabiot est désormais international et apparaît comme le futur taulier du milieu parisien. Lui-même si enclin à solliciter une mutation ces dernières années se dit désormais prêt à rester toute sa carrière dans la capitale. Ce qui fait naturellement de lui une potentielle future icône du club. Quant à Presnel Kimpembe, à moins de vingt matchs de Ligue 1 dans les jambes, il a connu les joies d'une première convocation en équipe de France A. Costaud, même si elle est arrivée à la suite d'une cascade de forfaits. Au-delà des cas individuels, Unai Emery a également envoyé un message fort à tous les jeunes de la formation parisienne : si dans le passé, il fallait partir pour faire carrière, désormais, il y a vraiment un futur au PSG pour ceux qui le méritent. À Ikoné, Georgen, Callegari désormais de donner raison à Emery.

Par Nicolas Jucha, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : 2
Daniel Riolo défend Emery depuis le début de la saison. Cette citation est sortie de son contexte
Strapontin21 Niveau : DHR
Le prix des joueurs sur le marché oblige les gros clubs à blinder les cadres et à s'axer sur la formation des jeunes en devenir. Le prix exorbitant des joueurs confirmés va accentuer cette tendance.
LapinCrétin Niveau : CFA
Euh, je suis pas d'accord avec toi:
- Le Bayern a perdu ce côté là depuis quelques temps. Ils recrutent beaucoup à l'extérieur et pour bien cher (Renato Sanchez par exemple)
- Le Barça mise moins sur la formation avec des recrutements d'Alcacer, Umtiti, Digne ou André Gomes. Tu vois des mecs comme Batra se barrer ou Rafinha avoir peu de temps de jeu
- Les deux Manchesters recrutent à tour de bras
- Le Real essaie mais c'est pas flagrant

Honnêtement, je pense que beaucoup de club misent encore moins qu'avant sur la formation. La stratégie du PSG est pas mal de côté là
Putain les clichés ont la vie dure. Pas flagrant avec le Real? Hier, dans le derby, y'avait 3 gamins 100% de la cantera titulaires sur le terrain: Nacho, Vasquez et Carvajal. Puis est encore rentré Asensio, acheté à 18 ans. Et y'avait aussi Marcelo, acheté à 18 ans (il vient de fêter 10 ans au club). Et Varane, acheté à 17 ans. Manquaient Morata (100% de la maison), Ramos (acheté à 18 ans) et Casemiro (acheté à 17 ans et ayant joué chez les jeunes).
D'ailleurs, le Real est le premier club formateur au monde, c'est statistiquement officiel. C'est celui qui place le plus de joueurs formés chez eux dans les grands championnats européens.
Qu'est-ce qu'il faut de plus pour que ce soit flagrant?
Et j'ai oublié de mentionner Juanfran et Niguez qui jouaient de l'autre côté hier, mais formés au Real...
Ce commentaire a été modifié.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
dans ce cas là, on compte marquinhos, verratti, lucas par exemple dans la formation du psg ?

désolé mais acheter un gars à 18 ans c'est pas former un mec... le real forme beaucoup mais jusqu'à présent pour les autres style valence depuis un moment maintenant.

morata, carvajal ont du quitter madrid pour exploser, un peu comme coman quoi.

bref, le real forme effectivement énormément mais n'en a jamais réellement profiter depuis 10-15 ans. Avant, époque hierro etc c'était bien plus évident je trouve

edit : d'ailleurs tu confirmes les pertes du real en matière de formation dans ton 2ème commentaire
Déjà, toi, tu passes à des joueurs de 19-20-21 ans quand ils arrivent au club... Moi je parlais de 17-18 ans.
Puis tu écartes les jeunes du club parce qu'ils ont passé un an ou deux à l'extérieur pour qu'ils aient du temps de jeu et progressent. Or, pour un club top, c'est la seule manière d'avoir un jeune qui progresse. Un gars comme Morata, pourtant très bon, il est barré par la BBC. Y'a pas d'autre moyen que de l'envoyer dans un autre club pour progresser. Sinon il joue pas.
A l'époque de Hierro (arrivé au Real à 21 ans), c'était pareil. Avec la quinta del buitre, y'avait plutôt moins de joueurs du crû que maintenant. T'avais Butragueño, Michel et Sanchis. Le reste s'est exilé parce qu'ils n'avaient pas assez de temps de jeu ou pas valorisés (Martin Vazquez ou Pardeza). Y'a eu aussi l'époque "Pavones y Zidanes" mais les jeunes du crû étaient trop nazes et ce fut la vraie raison du flop final des galactiques.
T'as beau avoir un énorme centre de formation, le vrai talent ça se fabrique pas. Tu vas former au mieux des bons joueurs pro moyens mais pas les cadors. Ceux-là apparaissent un peu au hasard et le mieux que peut faire un grand club c'est de les attirer à 17-18 ans. Ou 15 ans dans le cas d'Odegaard, mais je suis certain que s'il réussit à devenir un cador, les gars comme toi ne le considérera pas comme un joueur formé au Real !
"edit : d'ailleurs tu confirmes les pertes du real en matière de formation dans ton 2ème commentaire"

Et je confirme juste la qualité de la formation du Real dans mon deuxième commentaire. Juanfran et Saul n'ont pas été considérés assez bons pour rester au Real, c'est pourquoi ils se sont retrouvés à l'Atletico. Qui est comme tout le monde sait le second meilleur club de Madrid. :-)
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
y'en a un paquet d'autres qui sont allés faire le bonheur de valence par exemple

j'ai toujours trouvé la formation au real supérieure à celle du barca perso.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
redescends un peu et arrête de t'exciter, je critique pas la formation de madrid, juste le fait que tu accomodes un peu la réalité à tes envies.

un mec qui arrive dans un club à 18 ans par exemple c'est pas franchement honnête de dire qu'il y est formé c'est tout, c'est un fait...

odegaard est arrivé très très jeune à madrid donc on peut dire qu'il y a en partie été formé.

un busquets, arrivé à barcelone à 18 ans, c'est pas un joueur formé au barca pour moi, juste il y finit sa formation à la rigueur...

mais j'suis content d'apprendre que marquinhos, verratti ou lo celso qui arrive sont "formés" au psg
8 réponses à ce commentaire.
"Unai Emery peine toujours à faire de son PSG une machine de guerre flamboyante comme pouvait l'être par moment celui de Laurent Blanc."

Au bout de DEUX ANS.
Faut le rappeler hein.
Franck Nausée Niveau : DHR
Le PSG de Blanc a bien joué dès la première saison hein. D'ailleurs, c'est finalement ce qu'on peut lui reprocher : le jeu a toujours été là, mais ça n'a pas suffit.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
lors de sa première saison, ça a joué les 6 premiers mois, le reste de la saison était moyen plus.

lors de la seconde ça n'a bien joué qu'en fin d'année pour continuer sur la 3ème
2 réponses à ce commentaire.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Il y a Odsone Édouard aussi (bon, pas cette année et pas sous les ordres directs d'Emery mais le staff suit ses prestations).
Tu le suis un peu d'ailleurs ? Il fait quoi à Toulouse ?
Lamine Turgut Niveau : CFA
Ça fait un moment que je l'ai plus vu jouer donc je vais tout d'abord me contenter de ses stats :
10 matchs pour 3 titu, 35 minutes de jeu en moyenne (donc c'est bien, ce n'est pas que des entrées en toute fin de match), arrive à se créer des occas mais n'en est qu'à 1 but (hier).

Après dans le jeu, il est pas mal quand il a le temps de se retourner et arrive lancé sur La Défense. Encore tendre lorsqu'il faut aller au charbon et glisser l'épaule devant son défenseur. Les appels en profondeur ne semblent pas être sa spécialité.

Il débute rarement (en même temps c'est normal, il vient d'arriver au club et nous n'en sommes qu'au tiers de la saison) ... il faudrait qu'il plante régulièrement, ce qu'il a commencé hier je l'espère.

Mais ce prêt est une bonne idée je trouve : encore trop tendre pour Paris, il aurait passé la saison en CFA.
Premier but hier soir, des appels tranchants et une place dans le onze de Dupraz en train d'etre acquise.
Le Titi se porte bien et je crois que la ville rose peut être une bonne étape pour les jeunes formés au club.
Toulousain Niveau : DHR
Pardon ?? Je pense avoir mal lu.
Grosse déception, ne marque qu'en équipe de France espoir. Il a fait un match titulaire contre Auxerre et n'a rien montré. Il est vraiment vraiment trop tendre pour la L1, et n'est vraiment pas prêt d'être titulaire au TFC. Il lui faut encore 1-2 années de plus avant d'atteindre le niveau. D'ailleurs le TFC veut recruter un attaquant en janvier, donc son temps de jeu déjà limité, va l'être encore plus.
touchefresh Niveau : CFA
Oui, vous revez un peu. Edouard n'a pas montré grand chose pour l'instant et semble clairement être trop tendre. Son seul avantage actuellement, c'est que Dupraz l'aime bien et lui prédit pleins de buts (j'imagine du coup qu'il doit être plus intéressant à l'entrainement).

Mais clairement O.Edouard a maturité, il faudra attendre encore 1 ou 2 prêts.

Il était titulaire face à Paris aussi mais transparent! (Malgrès la victoire de toulouse)
5 réponses à ce commentaire.
Taupinator Niveau : DHR
Ça fait plaisir l'éclosion de tous ces jeunes. Rabiot et Areola sont installés, Kimpembe m'impressionne de plus en plus, tout comme Augustin, que j'ai trouvé très intéressant contre Nantes (notamment dans sa qualité d'appel). J'avais également bien kiffé Ikone et Callegari durant les matchs de prépa. Du tout bon !
Je ne m'inquiète pas de l'influence qu'il peut avoir sur les jeunes du club.

Par contre, quid des joueurs confirmés. C'est avec eux qu'il a un problème.

En ce moment, Verratti joue à contre courant. Motta, ce n'est même plus la réalité, c'est du slow motion.

C'est sûr que dans cette configuration, un joueur comme Matuidi est à son avantage. Mais ce n'est pas bon signe pour l'équipe.

Nos latéraux sont presque inexistants.

L'entrée de Pastore, c'était très bon mais aussi très gênant.

De voir qu'en fait les solutions existent, qu'il est possible de faire le lien entre les lignes, de faire vivre le ballon.

On a Di Maria. Pastore. Et même Ben Arfa peut le faire. Mener le jeu, accélérer, distiller.

Mais certainement pas le duo Verratti Motta.

Hier, il y avait possibilité de faire autrement. Mais ils ont laissé Ben Arfa se démerder. Et même Javier, il a dû aller les chercher ses exploits.

Faudrait qu'ils se mettent d'accord une bonne fois pour toutes. Verratti ne peut mener le jeu. Qu'il bosse son repli défensif avant de vouloir distiller le Hiboux.

A force d'être le chouchou de tout le monde il se comporte comme tel.
bandinidakar2 Niveau : District
Bah non, pas d'accord... Verratti c'est lui qui fait briller Augustin hier soir, c'est le seul capable d'envoyer un mec marquer. Pastore il rentre quand les nantais sont cuits, et lui est tout frais, et attend de jouer depuis deux mois!!! Cette manie de ne relever que du négatif alors qu'on gagne 2 à 0 en maîtrisant le match. Quelques frayeurs? Bah en face ce ne sont pas des plots non plus hein!!!

Bon match, 4ème match sans prendre de but, meilleure défense de L1, 2ème meilleure attaque... Ça devient intéressant, vivement mercredi qu'on voit si on a progressé...
Il est certain que quand tous les ballons passent par un joueur, celui ci se retrouve impliquer.

Non Verratti n'est pas le seul à pouvoir faire marquer.

Je ne nie pas ses qualités mais quand il les utilise pour l'équipe.

J'y assiste aux matchs. L'animation offensive est systématique. Très lente. Et volontairement qui plus est. C'est çà le plus inquiétant. Motta et Verratti ralentissent le jeu consciemment.

Les solutions ils les ont. Les cibles aussi. Le nombre d'appels et de mouvements insufflés par leurs offensifs, dans le vent, c'est presque décourageant.

Même nos latéraux ont compris. Tout le monde attend que Silva Verratti Motta Di Maria soient dispos pour enclencher le truc.

Cà passe par le milieu, çà remonte le bloc et çà compte sur le talent individuel.

Oui il y a de quoi être durs avec eux. Car rien ne change réellement. Si encore c'était efficace. Mais çà ne l'est même pas. C'est du vent.

Je reviens sur les statistiques ou le fait qu'en face ce ne soit pas des plots. Mais justement si, Nantes samedi c'était pathétique. Y avait rien en face.

Je pensais que l'expérience des saisons précédentes avaient servi de leçon, se galvaniser de stats merdiques qui plus est ne mènent à rien.

Pourtant les solutions, elles existent, c'est évident. Sauf que là certains ne sont même pas solidaires aux autres.

On ne peut pas leur souhaiter si peu. C'est pas possible.

Ceci étant, oui çà va mieux depuis quelques temps, oui il y a quelques trucs encourageants mais bon on ne parle du club du pâté de maison.

A un moment donné faut arrêter de se mentir.
2 réponses à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3k 23