Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée

Paris reprend sa place

Légèrement bousculé par l'AC Ajaccio, le PSG a pu compter sur sa force offensive pour faire plier le promu en fin de match. Avec un nouveau but d'Hoarau, au grand dam de Gameiro.

Modififié
PSG - Ajaccio : 4-1

Buts : Pastore, Menez, Hoarau et Nenê pour le PSG. Poulard pour Ajaccio

Ce Paris Saint-Germain est à l’image de son joueur phare. Comme Javier Pastore, le PSG est capable, dès qu’il se sort le doigt des fesses, de rouler sur n’importe quelle autre équipe de Ligue 1. Seul problème, les joueurs de Carlo Ancelotti semblent avoir fait de la fainéantise un hobby. Pas vraiment emmerdés lorsqu’il s’agit de faire la différence, les hommes de la capitale parviennent, après un début de match tranquille, à ouvrir le score par l’intermédiaire de Javier Pastore, suite à un une-deux de l’Argentin avec Blaise Matuidi. Deux minutes plus tard, Jérémy Ménez, qui a calmé ses pulsions capillaires, envoie un missile sous la barre d’Ochoa. 2-0, propre, les supporteurs du Parc des Princes se voient bien assister à une déculottée en règle. Sauf que si devant, les éclairs de génie suffisent, derrière, c’est toujours un peu fébrile. A son avantage depuis la prise de pouvoir d’Ancelotti, Christophe Jallet, peut-être perturbé par ses futurs impôts, a bien ramé face aux Corses. Pas sereins en défense, les Parisiens concèdent la réduction du score de Poulard, une nouvelle fois sur coup de pied arrêté. Mi-temps. Le retour des vestiaires est le moment choisi par les hommes d’Olivier Pantaloni pour mettre la pression aux Parisiens. Cela dure une dizaine de minute, et c’est Tiberi, en bon ancien de la marie de Paris, qui se procure la plus belle occasion, de la tête. Les minutes passent, Nenê touche la barre sur coup-franc, quand soudain, Kevin Gameiro fait un cauchemar. A cinq minutes de la fin, Nenê lance Hoarau en profondeur. La tige trompe Ochoa et inscrit son quatrième but en trois matchs. Passeur, le Brésilien s’offre un but dans le temps additionnel. Logiquement, le PSG retrouve sa place. Et pourrait bien ne plus la perdre…

Caen - Brest : 0-0


Si, certaines personnes en France, ont passé un mauvais dimanche après-midi, la majeure partie d’entre elles se trouvait à Michel d’Ornano, pour assister à la purge entre Caen et Brest. Sans surprise, les deux équipes se sont quittées sur un résultat nul, le quatorzième cette saison pour les Bretons, au terme d’un match où l’ennui a été roi. Au final, juste une frappe de Grougi et quelques percées de Hamouma à se mettre sous la dent, jusqu’au feu d’artifice de la rencontre, l’exclusion de Jonathan Zebina, suite à un bel enchaînement coup de coude – gifle sur Nabab. Maintenant, place au Celtico.


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 26 minutes La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 11 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique
À lire ensuite
La Lazio fait le doublé