Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2012/2013
  3. // Présentations des équipes

Paris, capitale du crime

Des thunes, des noms ronflants, un effectif pléthorique, un entraîneur en confiance, de la pression, du strass, des paillettes, le PSG aborde le championnat de France tel un ogre. A priori, le club de la capitale ne devrait rien laisser sur son passage. Pas même les miettes.

Bilan de l'été
Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva, Ezequiel Lavezzi, Marco Verratti, 99 millions d'euros lâchés sur le marché italien. Oui, le PSG ne s'est pas ennuyé cet été. Sur le papier, le club de la capitale a une gueule de champion. Durant la campagne estivale, les Parisiens se sont frottés à Barcelone et à Chelsea, récent champion d'Europe, sans être ridicules, une nouvelle boutique a été inaugurée, Leonardo est devenu le patron, Pastore a fait une vraie préparation, Bruno Skropeta et Alain Roche sont partis, Sakho et Chantôme sont restés, Menez est peut-être le futur capitaine, le Parc va plafonner ses abonnements, Ronan Le Crom est toujours dans l'effectif et Nenê ne boude presque plus. A part le départ du pasteur Cearà, tout est parfait. Pis, tout le monde se met à aimer le club à travers la France. Les temps changent...

Coefficient de résistance au PSG
Rien de bien innovant, mais le principal ennemi du PSG est surement le PSG lui-même. Une vieille rengaine mais une sale rengaine ? Entre les médias impitoyables, le public versatile, des politiques qui gueulent sur les émoluments parisiens et une Ligue 1 qui veut la peau du PSG, les Franciliens partent en croisade. En passant par dix-neuf villes françaises. Un tour de France amélioré. Dix-neuf équipes multipliées par le nombre de titres du PSG (2). Un total duquel on soustrait le nombre de sélections de Mamadou Sakho (5) en ajoutant le désavantage de recevoir une nouvelle fois Lorient en ouverture de saison (souvent synonyme de défaite), cela donne bien un coefficient proche du zéro.

Ça va se terminer comme ça le 21 décembre 2012
Journal Officiel, le Gouvernement français promulgue la loi de fiscalité sur les gros salaires (plus d'un million d'Euros par an), François Hollande s'arrange pour que Zlatan Ibrahimovic soit le premier citoyen à raquer. Pour l'exemple. Fâché, le "Z" tire la tronche et décide de ne plus jouer avec la liquette francilienne tant qu'une niche fiscale ne sera pas mise en place. Le 21 décembre, le PSG comptait alors 14 points d'avance sur son dauphin. On connaît la suite...

Le portrait robot
- 60% Tony Stark - Pour les fonds alloués à la Recherche & Développement
- 10% Lawrence d'Arabie - Pour l'aventure
- 10% du PIB de l'Italie de Berlusconi - Pour l'italien LV1
- 9% Ikea - Pour l'armoire la plus chère de France
- 1% Francis Llacer - Pour l'amour du maillot

Le type en qui on ne croit plus
Nenê. Meilleur buteur, voire meilleur joueur du PSG depuis deux ans, le Brésilien est passé du rang de star à celui de starlette capricieuse. Son pied gauche est de trop. On ne sait pas trop comment le gaucher va réussir à surmonter la pression d'un club qui veut aller plus vite que la musique et la concurrence de Ménez et Lavezzi. A 31 ans, l'ancien Asémiste n'apparaît pas capable de forcer son destin. On l'imagine déjà en train de bouder après sa première non-titularisation. Comment vivra-t-il le fait de ne jouer que les Coupes ? En décembre, le numéro 10 du PSG se fera interner pour démence. Ibrahimovic, lui, aura déjà braqué son numéro de maillot et son écarte-narines.

Le MIP
Mamadou Sakho. Forcément. Tricard depuis janvier, l'ancien capitaine du PSG devait faire ses valises en cas d'arrivée d'un monstre défensif. Thiago Silva en boîte, le gaucher n'a rien dit. Il a bossé. En silence. Il a rassuré son coach contre Barcelone et va profiter de la rentrée tardive du Brésilien (Jeux Olympiques) pour débuter la saison comme titulaire. Triple buteur après deux journées, Carlo Ancelotti décide de foutre Alex sur le banc et d'aligner Thiago Silva-Sakho dans l'axe. Six mois plus tard, le natif de Paris termine dans l'équipe type de la Ligue 1, décroche le "Onze d'Or", l'étoile d'or de France Football et récupère le brassard en équipe de France. Boum.

Ce qu'il va se passer cette saison
Comme d'habitude, le PSG va sans doute se vautrer contre Lorient en ouverture de la saison. Une défaite dégueulasse (0-1, penalty de Bourillon) et violente. La presse se déchaine, le Parc des Princes crache sa haine. Bref, normal. Vexés, les Franciliens alignent 17 victoires de suite et terminent la saison par une série de 37 matches sans défaite avec notamment 19 succès en autant de déplacements. Zlatan déloge Skoblar et ses 44 buts avec notamment 13 pions lors des trois dernières journées. Champions avec 103 points, les Parisiens affichent un large sourire au moment de défiler sur les Champs Élysées à bord de deux chars Leclerc et de trois pur-sangs arabes.

La banderole de supporters
« Avant, on chantait. Mais ça, c'était avant »

Le nom du derby pourri en ico

Le ChipsVico pour les matches où il faut croquer son adversaire. Chaque dimanche, donc.

Les chansons de la saison
"Mo money mo problems" - Notorious BIG


"La monnaie" - Neg'Marrons

Vidéo

"Paris" - Rhoff


PS : Bien évidemment, certains scénarios sont purement fictifs et toute coïncidence avec des faits réels serait fortuite...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3