OL : Cris a pleuré suite à son départ

Modififié
9 18
Hier soir, la chaîne beIN Sport a diffusé une interview du défenseur brésilien, Cris. Le « Policier » , actuellement à Galatasaray, est revenu sur son expérience lyonnaise, qui s’est terminée assez tristement, avec un transfert tardif et inattendu, en fin de mercato.

Mais le chauve préféré de Gerland n’a gardé que des bons souvenirs de son passage entre Rhône et Saône, à tel point que le mec a eu du mal à se remettre de son départ de l’OL : « Une semaine après mon départ de Lyon, je crois que j’ai pleuré tous les jours, c’était vraiment dur de quitter Lyon. Je pensais finir ma carrière à Lyon. Cette équipe restera toujours dans mon cœur. Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas avoir pu voir le président dans son bureau pour qu’il me dise les choses en face au lieu de les dire dans la presse. »

Malgré deux dernières saisons difficiles chez les Gones, le défenseur brésilien peut se rassurer, il a également laissé un agréable souvenir aux supporters lyonnais. Son palmarès parle pour lui : en huit saisons passées à l’OL, celui qui compte 18 sélections avec la Seleção, a raflé quatre championnats, trois trophées des champions et deux Coupes de France. Pas mal !

Le Brésilien doit se souvenir avec tendresse des « Cris ! Cris ! Cris ! » qui s’élevaient des tribunes de Gerland, à chacune de ses interventions …
GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Note : 3
Aulas a encore démontré toute sa classe...quelle raclure ce mec.
Note : 1
Aulas a dit à Cris qu'il serait le bienvenu pour une reconversation dans le club.

Mais Cris n'avait clairement plus le niveau en tant que joueur, et l'OL les moyens de payer un salaire comme le sien pour un mec qui ne le méritait plus. SI Cris avait accepté une dévalorisation salariale et un poste de remplaçant et de leader de vestiaire, d'encadreur, Aulas l'aurait gardé avec plaisir.

Mais il n'y avait pas de sentimentalisme à faire. Il était devenu plus un boulet qu'autre chose là.
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Note : -3
Je te parle coeur et tu me parles pognon, Brice-I...et après ça se plaint de l'indifférence que la France porte à l'OL. Tocard va.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 18