1. //
  2. //
  3. // Lorient-Nice (0-0)

Nice limite la casse sans Ben Arfa

La maîtrise du ballon pour les Lorientais, les occasions les plus franches pour les Niçois. Ce mardi soir, une équipe largement remaniée de l'OGCN est allée faire un 0-0 pas dégueulasse chez des Merlus en manque d'inspiration, notamment Moukandjo, inexistant.

Modififié
153 5

FC Lorient 0-0 OGC Nice


Le turn-over est un luxe que l'OGC Nice ne peut pas encore se payer. Déjà privé de Mouez Hassen (suspendu) et Hatem Ben Arfa (malade), Claude Puel avait décidé de reléguer une bonne partie de ses titulaires habituels sur le banc (Mathieu Bodmer, Jérémy Pied, Valère Germain, Vincent Koziello, Jean-Mickael Seri). L'objectif : reposer ses meilleurs joueurs en vue du choc contre le PSG ce week-end. Un choix osé, mais malgré leur très bon début de saison, les Aiglons n'ont pas les moyens de se priver d'autant de monde contre Lorient. Malmenés dans le jeu par les Merlus la majeure partie du match, les Niçois ont renversé la vapeur à l'heure de jeu avec les entrées tonitruantes de Seri, Koziello et surtout Germain. Avec un de ses deux-là alignés d'entrée, il y avait fort à parier que le score aurait été différent.

Merlus et Aiglons se rendent coup pour coup


À l'aise sur leur synthétique, les Lorientais entrent mieux dans le match que les Niçois et combinent tranquillement dans les petits espaces. Au terme du premier beau mouvement collectif, Didier Ndong enchaîne deux feintes de frappe avant de lâcher un tir malheureusement trop écrasé. Quelques minutes plus tard, c'est l'autre milieu axial de Lorient qui prend sa chance, Rémi Mulumba, d'un plat du pied intelligent des 25 mètres. Mais Cardinale est sur la trajectoire. Peu à peu, les Aiglons remettent le pied sur le ballon et opèrent toujours de la même manière. On travaille à droite, avant d'aller chercher Niklas Hult à l'opposé, souvent laissé seul par le fruité Pape Paye.

À la 20e minute de jeu, Benjamin Lecomte est contraint de sortir un énorme arrêt pour détourner une tête de Paul Baysse à l'issue d'un coup franc lointain tiré par Wallyson. Pour répondre, les Lorientais sortent leur meilleur tireur de coup de pied arrêté : Yann Jouffre. Sur chaque corner du milieu droit des Merlus, c'est la panique dans la défense niçoise, qui s'en sort bien jusque-là. Si les deux équipes s'attachent à ne surtout pas perdre le ballon, on sent bien qu'il manque juste une petite prise de risque d'un côté ou de l'autre pour faire basculer le match.

Manque plus que le dernier geste


La seconde période commence de la même manière que la première. Avec une maîtrise du ballon à l'avantage des Merlus, et une frappe lointaine de N'Dong, impressionnant ce soir, comme premier avertissement. Lorient décide alors de changer de rythme et de mettre la pression sur les Niçois en s'installant dans leur camp. Nice ne touche plus un ballon, mais les Lorientais ne parviennent pas à se montrer dangereux, trop gentils à l'approche des derniers mètres. Alors forcément, les Niçois reprennent peu à peu confiance et se créent une ribambelle de situations chaudes.

D'abord, c'est Paulin Puel qui décoche une belle frappe enroulée des 30 mètres. Enfin une bonne action pour lui (57e). Deux minutes plus tard, Benjamin Lecomte sort un arrêt de gardien de hand devant Hult. Dans l'action qui suit, il repousse un beau coup franc de Wallyson. Dans la foulée, Alexandre Mendy est en retard et ne peut redresser la balle au terme d'une action initiée par une passe sublime de Valère Germain (63e), entré en jeu il y a peu. On sent bien que les Niçois ont laissé passer leur chance. Si Alexandre Mendy se procure encore deux occasions chaudes, les Lorientais reprennent pied et remontent très haut sur le terrain. Ils parviennent à étouffer leurs adversaires, mais pas à les achever. Finalement, les deux équipes se quittent sur un match nul pas illogique. Mais on aurait préféré un 2-2.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

noé_pamarot Niveau : District
Maîtrise du ballon côé lorientais? A la mi-temps il y avait 60% de possession de balle pour Nice. A l'extérieur, il n'y a que Paris qui peut rivaliser.

Les Occas' franches étaient niçoises. Franchement un vrai bon 0-0 avec énormément de rythme des deux côtés et une qualité de transmission qui fait kiffer.

Bon sinon Paulin Puel c'est juste pas possible. Casper le gars. Coach Puel nous refait le coup de ne mettre son fils qu'à l'extérieur pour ne pas qu'il se fasse huer par le public. Quelle arnaque.

Dire que Maupay a été viré pour avoir dit à Puel ô combien son fils n'avait pas le niveau...
noé_pamarot Niveau : District
Et pour continuer sur Nice : N. Mendy pue le football. On cite toujours Verratti mais c'est le même le gars ! Capitaine alors que tout jeune, intelligence de jeu incroyable, toujours dans la compensation, grosse qualité technique et du caractère. Une pépite. Faut le mettre en avant So Foot !

Sinon Bodmer est devenu trop lent pour jouer dans cette équipe qui se découvre beaucoup. Gros dilemme parce qu'il est essentiel dans la relance. Là où Genevois et Baysse c'est cata. A l'inverse, Le Marchand vraie bonne pioche : le gars est solide, fait des transversales des deux pieds et s'engage vraiment. Le futur !
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
J'ai vu Nice contre Lyon,Marseille,Saint-Etienne ainsi que lors des résumés...et j'en profite pour dire que j'avais également trouvé que Baysse avait un niveau inquiétant.Toujours à la bourre,limite,dépassé,pris de vitesse...pourtant il me semble qu'il était revenu de sa longue blessure en rejouant avec Saint Etienne l'an dernier.Je ne sais pas ce qu'il a.




Rien que pour ça,j’espère qu'il va s'éteindre même si je n'ai rien contre lui et que j'aime bien son registre de ratisseur.
Franchement, nous avons la chance de garder me points. Même le bon match de Nice est en trompe l'oeil, Lorient était largement en dessous de son niveau habituel. Réaction en sortant du stade: heures ment que Ben arfa n'étais pas là.
tu es de mauvaise foi!! Baysse c'est 4 clean sheet jusqu'à présent et pour tous les matchs que tu viens de citer ça a été l'homme du match aucun but encaissé, dur sur l'homme comme on aime!
Il en faut du mental pour revenir à son niveau après 2 croisés d'affilé!! chapeau à lui! tu ne dois rien y connaitre en foot!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
153 5