1. //
  2. // Quarts
  3. // APOEL Nicosie/Real Madrid

Mourinho, loup et agneau

Le Real Madrid pourrait bien être en demi-finale dès ce soir. Pourtant José Mourinho fait la gueule à tout le monde et n’en peut plus d’alimenter sa propre légende. Le pire c’est que ça marche.

Modififié
5 29
« Dans notre groupe il y a une bonne équipe française [Lyon], la meilleure équipe hollandaise [l’Ajax] et le champion de Croatie. Dans d’autres groupes, les grands clubs ont plus de chances. Ils jouent contre des équipes qu’il a fallu que je cherche sur Internet pour savoir d’où elles venaient » . José Mourinho n’est alors qu’en phase de poule mais le Special Un envoie déjà les roquettes dans le camp barcelonais. Le Barça affrontera certes le Milan mais aussi Viktoria Plzen t(République Tchèque) et le Bate Borisov (Biélorussie). Vraiment trop injustes, les tirages au sort de l’UEFA. Sauf que cette fois-ci, le géant madrilène est tombé sur le nain de la compétition. Le Real est outrageusement favori. Dans ce cas-là, rien de tel qu’un bon topo : « on a beaucoup de respect pour eux. S’ils sont arrivés en quarts c’est qu’ils le méritent » . C’est sûr, ma bonne dame. En Espagne, la seule fable qui tienne encore debout c’est celle du Mou, l’homme si proche des ses joueurs et tellement gentil d’un côté, et le héros qui a mis à genoux la puissante presse du Royaume de l’autre. Le Mou, c’est le loup et l’agneau en même temps.

Samedi soir à Bernabeu, les trônes du Special One et de son assistant étaient vides. Tous les deux étaient suspendus pour des mots envers l’arbitre du triste Villarreal-Real Madrid. En l’absence de son chef, Aïtor Karanka prend bien soin d’alimenter sa mystique. Personne ne s’assoit sur le trône du roi, même quand il est absent. Karanka exécute les ordres et part s’installer sur le troisième fauteuil, offrant ainsi aux caméras une vue imprenable sur le vide à côté de lui. Plus tard en zone mixte et en salle de presse, personne n’a vu un merengue. Mourinho met en scène son absence comme pour mieux signifier sa toute-puissance. Hier après-midi, sommé de s’expliquer en conférence d’avant match de Champions League, le mutisme est à peine brisé : « je n’ai pas à me justifier, je ne suis pas responsable, je ne détermine absolument rien » . Soit du moquage en règle de Butragueño, directeur des relations institutionnelles du club, qui avait affirmé quelques heures auparavant que « la décision de ne pas parler vient des joueurs et du staff  » . Le Mou n’a pas à se justifier et n’est responsable que devant Dieu. Ses sujets ne peuvent s’en prendre qu’à eux même des peines qui les affligent. Dieu et mon droit.

Le Real en terrain vague

Le Real est tendu. Quand le club le plus riche du monde affronte le plus pauvre de la compétition, il y a quelque chose d’obscène à rappeler les chiffres : 500 millions de budget annuel pour le Real, 8 millions pour l’APOEL. Pourtant en Europe, l’argent ne fait pas toujours le bonheur. Mourinho le sait bien. Perdre contre Nicosie serait un casus belli. Chypre, c’est l’Alcorcon de l’Europe. Un peu comme les fameux banlieusards, ils n’ont rien à perdre et surtout n’ont peur de personne chez eux (5 victoires en 7 matchs). La défaite est tellement taboue que Mourinho ne prononce pas son nom : « je préfèrerais une victoire plutôt qu’un match nul. Pourtant mes sensations me disent que ça va être un match compliqué, mais qu’à Bernabeu, dans notre habitat naturel, les choses seront plus simples  » . Sauf que Bernabeu ou pas, cette saison, le Real a beaucoup de mal à gérer ses résultats. Contre Lyon, Moscou, Malaga ou Villarreal, les merengues mènent 1-0. Mourinho fait tourner mais prend finalement un pion sur un coup de fusil à la fin du match. A en faire rêver un chypriote.

Pourtant après 500 millions d’euros dépensés en 3 ans, le seul joueur indispensable au Real ne met pas de gel, n’est pas brésilien et porte la barbe rousse. Il est tellement indispensable qu’on ne sait pas comment peut jouer le Real sans lui. Ce n’est arrivé que trois fois cette saison : Santander en Liga pour sanction, Ponferradina en Coupe et Ajax (alors que le Real est déjà qualifié en C1). Avec Casillas et Ronaldo, Xabi Alonso est le joueur le plus utilisé au Real. Le vrai patron technique, c’est lui. Ses déplacements, son intelligence de jeu et sa précision sont pour certains bien plus indispensables que les passements de jambe du Portugais. Alonso protège la défense, canalise l’attaque et donne la première passe, celle qui change tout. Quand il est là, le jeu est fluide. Quand il n’est pas là, rien ne fonctionne et c’est tout le Royaume qui s’inquiète. Or, Alonso est suspendu et ne joue pas ce soir. Sahin ou Granero, les problèmes seront les suivants: absence de lien entre les lignes, pertes de balles et problèmes de transmission entre défense et attaque. Nicosie peut y croire. Au moins un peu...

Par Thibaud Leplat, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'absence de Xabi (plus Lass, sûrement Khedira-Granero alignés ce soir) va peut être lui faire du bien car on ne peut pas dire qu'il soit rayonnant ces dernière semaines.

Cependant, il est clair que le Real a besoin d'un grand Xabi pour pouvoir atteindre ses objectifs, de son placement, de ses transversales, et de ses coups.

Match piège ou tout sauf une victoire serait un échec, et raviver quelques tensions.
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Triste choix pour Sahin que de venir au Real.
Loup ou agneau ?

La suite de la conférence d'avant match n'est pas relatée ici mais vaut le détour.
Comme le veux l'UEFA un joueur doit participer. Khedira c'est donc pointer. Non seulement à chaques question le Mou lui soufflait les reponses à l'oreil, sinon que quand un journaliste de radio Marca demande à Khedira si il repondra tout seul après le match, le Mou se leve et fais signe à son joueur de partir.

Le pauvre Khedira en guise d'excuse à dit "Je suis seulement un joueur"

Loup ou agneau...

Sinon ce soir avec ou sans Xabi, c'est une grosse branlé qui attend l'apoel
Tous derrière l'Apoel ce soir :).
Y a plus de cours de conjugaison dans les écoles de journalisme ou quoi??? on dit "à gérer" et pas a géré!!!!!
Ce sont des fautes de 6e, relisez vous, merde!
@cil:
ne prend pas en compte D.Torres, en Espagne, ça commence a jaser a son sujet.
Il faut savoir que depuis l’éviction de Valdano, la ligne directrice d'El Pais s'est durcie vis a vis du Real.
Valdano était en lien avec PRISA.
Lorsqu'on lit certains articles des moyens de presse du groupe PRISA, si on connaît pas la situation au classement, on croirait lire un article sur un club au bord de la relegation. Depuis que Mou a fait virer Valdano, c'est la chasse au sorcière: il semblerait que... monsieur ne parle plus avec monsieur, Mou balance des bouteilles sur les joueurs etc...
filoubifrance Niveau : CFA2
BATE Borisov est un club biélorusse et non ukrainien.
Alonso, le seul joueur indispensable au réal... ça reste quand même assez discutable... Pour moi il est pas plus indispensable que cr7 ou Ozil. Si le réal a longtemps maintenu un écart de 10 point et au final perdu "que" 4 points en 1 semaine c'est grâce à ces 2 joueurs et là où je rejoins McDermot c'est que pendant ce temps là Alonso rendait des copies assez dégueu. D'ailleurs le problème de ce jouer c'est qu'on remarque souvent que dès qu'il est pressé, il souffre...
Pour en revenir à la conf de presse et l'auteur n'en parle pas c'est que Mou a assumé le rôle de favori de la rencontre. Cela peut paraître anodin et normal vu l'écart entre les 2 équipes à tous les niveaux mais j'en suis sûr qu'un coach catalan, encensé par tous les médias, aurait, dans la même situation, aurait osé affirmé le contraire...
@Ralos, franchement autant je ne prends pas du tout compte des articles venus de Catalogne, autant El Pais avance rarement des infos bidons, par ailleurs ils ont fait bcp d'articles plutôt dithyrambiques au sujet de leur jeu, et évite en général les polémiques arbitrales.
Diego Torres a pas mal de contacts au sein du club et ses infos sont rarement démenties, et José Samano est un fan du real qui ne s'en cache pas, tout en ayant la dent dure contre le comportement de Mourinho et sa tendance à ne pas savoir perdre ou faire des nuls sans chercher tout de suite une polémique ou un coupable.

Concernant le match de ce soir, le real va se balader à mon avis.
putain* 8M d'Euro de budget ! Et dire qu'on se plaint parceque nos club sont pas assez riches pour faire un beau parcours en coupe d'europe...
El Pais est anti-Mourinho car il veut defendre sa boutique... soit Valdano.
Ceux qui n'ont pas compris ça sont des (en)culés d'abrtutis!
Mais oui, y'a que Roncero qui fait du journalisme objectif en Espagne.
@med78:
Samano est dur avec le Mou, se permet beaucoup de choses mais dit aussi quand ça va bien.
D.Torres Jamais. Lorsque le Real joue avec la manière, il n'y a pas un seul article de sa part; il faut attendre 2-3 jours pour le voir réapparaître. Par contre lors d'un nul ou une défaite, il est le premier sur la brèche.
Valdano et Torres étaient proche ( parce que les 2 argentins? peut-être, mais je ne veux pas l'affirmer.
El Pais a énormément durci sa ligne éditoriale sur le Real,et reproche de ne pas assez faire pour l’équipe nationale.
P.S pour préciser a ceux qui ne le savent Samano est le chef éditorialiste. Pas Torres. Ca n'a rien a voir, mais je voulais préciser.
El país est clairement Anti Mourinista, mais ça n'empèche pas que ça reste un journal bien plus objectif que Marca, As, Sport et mundo Deportivo. Si la tendance est claire, cela n'empêche pas les articles d'être construit et de se baser sur des choses objectives (contrairement aux 4 préalablement nommés, cfr villarato de AS, entre autre).
De toute façon, réellement, le sentiment anti Mou s'accentue même dans la presse pro Madrid la moins objective (bien que toujours contrebalancé par la propagande typique du personnage et de ce style de presse). Certain point passe très mal auprès des vrais madrilènes, ceux qui savent ce que représente vraiment le club (et donc pas tous les fanboy du Madrid depuis que sont arrivés les portugais Mou et Ronaldo, comme le magnifique exemple que nous avons sur ce site), comme entre autre :
- La violence affichée par certain joueurs. - La non remise en question après un mauvais match (l'arbitre, l'arbitre et encore l'arbitre). A ce sujet, les différents sondage dans AS et Marca donnait un 70 % de non à la question : l'arbitre à t' il lésé le Real Madrid lors du Match contre Villareal. Ca montre bien que les vrais madrilènes en ont marre des excuses bidons
- Le rejet total de la cantera. L'évènement de trop aura été que Mou donne des minutes en Champions contre l'ajax à un certain Nuñez, remplaçant au Castilla mais portugais et partageant le même agent que lui, plutot que de faire monter par exemple les titulaire du castilla à son poste, ou mieux encore à Jessé, Carvajal ou Morata pour les récompenser ou pour reconnaître leur progression. - Le manque de respect du Mou envers la presse. - La perte d'image de marque du club. - Le jeu affiché. Sortir avec un Trivot défensif contre le 17 eme de la Liga ... - Les renforts "foireux*" de cette année (Coentrao alias cointrau, Altintop, ...), alors que Mou avait tous les pouvoirs du point de vue sportif pour signer qui il voulait et qui il voyait util au club.
Au total, indépendament des résultats qu'obtiendra le Mou en Liga et en Champions, beaucoup de vrai Madrilène ne serait pas déçu de voir son départ. Si il échoue en Liga, en Champions et contre le Barça (ça n'arrivera pas, la Liga est du Real), vous pourrez etre sur qu'il se fera jeter avec tous les honneurs qui lui sont du.
"son intelligence de jeu et sa précision sont pour certains bien plus indispensables que les passements de jambe du Portugais"
Thibaud Leplat en mode geek anti-cr7 comme d'hab quoi.
sinon les nombreux buts de cr7 sont plus importants que toute autre chose que peut faire Alonso (que je kiff grave au passage) sur le terrain. mais bon t'aurrais jamais pu y penser.
VIERI :
si higuiain tirait les pénaltys à la place de CR7, à l'heure actuelle, le meilleur buteur du réal serait Higuiain avec 28 buts, devant les 25 de CR7 ...
Si benzeman tirait les pénaltys à la place de CR7, à l'heure actuelle le meilleure buteur du real serait Benzema, avec 26 buts, devant les 25 de CR7.
Si ... Ah non c'est vrai, personne ne peut faire les choses à la place de Xabi dans ce real
@Ralos, t'as raison de distinguer Samano et Torres, je préfère Samano, mais Torres ne balance pas d'infos à la légère, c'est souvent précis.

Par ailleurs, tu dis qu'il ne dit jamais du bien, voici quelques exemples d'articles plutôt élogieux:
http://deportes.elpais.com/deportes/201 … 34677.html (écrit avec Ramon Besa qui couvre le Barça au moment où le real culminait à 10 points de différence)

http://deportes.elpais.com/deportes/201 … 75972.html

http://deportes.elpais.com/deportes/201 … 83095.html

J'abonde dans le sens de fredliga, je pense que Torres et pas mal de journalistes d'El Pais sont des types qui connaissent vraiment le club, son histoire, apprécient bcp la qualité de l'équipe, mais ont aussi le recul suffisant pour ne pas accepter tout et n'importe quoi, et refusent les polémiques sur l'arbitrage.

Samano fait un chat hebdomadaire que j'apprécie bcp et rappelait hier que le real devrait se focaliser et réjouir sur la belle saison qu'il effectue, ses 6 points de gap avec le barça (avance quand même considérable pour laquelle tout madridista aurait signé en début de saison), et la qualité de jeu, en rappelant que le real a été proche de la victoire à chaque match, même les plus mauvais.

Paradoxalement, j'ai aussi de l'estime pour Alfredo Relaño, directeur d'As (pourtant un vrai torchon), mais qui livre des analyses assez honnêtes...

Pour le reste, c'est clair que Marca, As, Mundo Deportivo et Sport sont souvent des torchons.
Et si messi tirait les penos au real il en aurrait jeté la moitié.
tu penses pas qu'il les tire parcequ'il est le meilleur du groupe à cet exercice?
Med78, je suis d'accord avec toi. Alfredo Relaño est peut être le seul journaliste décent de l'AS, et son édito est bien souvent objectif et de qualité (avec exceptions).
Au Marca, le journaliste le plus décent est sans doute Santiago Segurola (seul au milieux de tous). Lors de la dernière charla avec les internautes, il n'a pas hésité à comparer les journalistes sportif actuels à ceux de "Salvame". On ne peut pas lui donner tout à fait tort ...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Braga sur le trône
5 29