1. //
  2. // 32es
  3. // Caen-Marseille (0-0)

Mandanda qualifie l'OM

Décisif lors de la séance de tirs au but, Steve Mandanda a permis a un OM morose de se qualifier pour les 16es de finale de la Coupe de France. Un joli clin d'œil avant, peut-être, de mettre les voiles...

Modififié
3k 29

Stade Malherbe de Caen 0-0 (1-3) Olympique de Marseille


Steve Mandanda peut exulter. Il vient de détourner le penalty de Vincent Bessat. Ses coéquipiers viennent le féliciter, et ils lui doivent bien ça. La Mandand', qui avait pris la responsabilité du dernier tir au but en cas d'égalité, n'aura pas besoin de prendre ce risque. Il vient de détourner le troisième penalty de la séance, sur quatre tentatives. À lui tout seul, celui qu'on annonce encore une fois en partance de la Canebière (comme à chaque mercato) a éliminé le Stade Malherbe. Au-delà de sa fabuleuse séance de tirs au but, il a repoussé les tentatives caennaises pendant deux heures. L'OM, malmené, réduit à dix, diminué par deux blessures et par la nullité d'Ocampos, ne doit son salut qu'à son gardien-capitaine. L'essentiel est là avec la qualification, mais ce ne sera pas suffisant pour masquer des carences plus qu'inquiétantes.

Merci Steve


Les Marseillais entament le match très maladroitement. Il s'entêtent à passer par l'axe, notamment à cause de Barrada et Ocampos qui rentrent constamment. Du coup, ça ne passe pas. Bloqués, les hommes de Michel multiplient les pertes de balle stupides. En face, les Caennais sont libérés et combinent à merveille en une touche de balle. C'est Yahia, inexplicablement aux avant-postes, qui se procure la première occasion d'une belle reprise du plat du pied droit dans les bras de Mandanda. Le Stade Malherbe domine clairement, mais manque d'adresse dans les derniers enchaînements. Notamment Rodelin qui oublie le ballon dans son dos sur une longue ouverture de Féret.

Les Normands prennent confiance et se découvrent même un peu trop pendant quelques minutes. Heureusement, Ocampos met mille ans à enchaîner avant de frapper (16e), et Vercoutre est attentif sur la sublime reprise de volée de Lassana Diarra, le seul Olympien à la hauteur. Mais les hurlements de Michel et les roulettes de Lass ne suffisent pas pour renverser la vapeur. Les Caennais sont définitivement au-dessus en cette première période et se créent de grosses opportunités. Steve Mandanda doit s'employer et sort deux énormes parades. La première sur une frappe lointaine d'Andy Delort, et surtout la deuxième sur un tir croisé qu'on croyait parfait de Vincent Bessat.

Pas merci Rekik


Au retour des vestiaires, les Marseillais semblent plus concernés et ne commettent plus d'erreurs d'inattention. Batshuayi pointe d'ailleurs le bout de son nez pour la première fois. Après un bon gros contre favorable, le Belge se présente face à Vercoutre et bute sur le gardien caennais. Les Marseillais reprennent alors le contrôle du ballon. À défaut de se procurer de véritables occasions, ils ne sont plus vraiment mis en danger par les Normands. Caen reprend même ses bonnes habitudes et repositionne son bloc très bas, se contentant de lancer quelques contres. Et c'est sur l'un de ces contres que Marseille, qui paraissait prendre le dessus, décide de se mettre des bâtons dans les roues. Complètement en retard, Rekik lâche le tacle le plus lent de l'histoire et fauche Féret à l'entrée de la surface de réparation. Coup franc, et surtout carton rouge.

Dix minutes plus tard, nouveau coup dur pour l'OM avec le claquage de Mendy. Pendant ce temps-là, le Stade Malherbe profite de sa supériorité numérique pour reprendre le dessus. Les Normands poussent, et Delort frappe dans toutes les positions, obligeant
Barrada à repousser sur sa ligne et Mandanda à sortir un nouvel arrêt de grande classe. Les mauvaises nouvelles s'accumulent, puisque De Ceglie est contrant de sortir sur blessure dix minutes après son entrée en jeu. Et pourtant, miraculeusement, grâce à une erreur de Delaplace, Marseille se procure la balle du hold-up. Malheureusement, c'est Ocampos qui doit la convertir. Toujours aussi limité techniquement, l'Argentin foire totalement sa reprise. Prolongation.

Le show Mandanda


Comme prévu, usés et en infériorité numérique, les Marseillais laissent le ballon aux Caennais. Sauf que les Normands ne sont pas à l'aise dans ce rôle et n'arrivent pas à bouger le bloc marseillais. Ils ne jouent pas les coups à fond, permettant aux Olympiens de reprendre du poil de la bête. Alors qu'ils sont en position de force, les Caennais reculent et laissent le ballon à Marseille. À la 98 e, Ocampos oublie ses coéquipiers et préfèrent multiplier les touches de balle avant de frapper dans les gants de Vercoutre. Dix minutes plus tard, l'Argentin se présente seul face au gardien, et cette fois-ci, il décide de servir... personne. Ensuite, plus grand-chose. Épuisés, les 21 joueurs semblent tous attendre les tirs au but. Inévitables. C'est à ce moment-là que Mandanda, chaud patate, décide de faire le héros. Trois parades et l'OM est qualifié. Laborieusement.


Par Kevin Charnay
Modifié

Dans cet article

cHris wAddle Niveau : CFA2
Mon dieu quelle purge! Ocampos mais putain je suis prêt à le porter sur mon dos jusqu'à Florence pour qu'il se casse... et Rekik... non franchement cette année, c'est vraiment dégueulasse!
Xavlemancunien Niveau : CFA
ça fait 10 ans que je suis sympathisant presque supporter de l'OM et putain je dois dire que cette année pour la première fois l'équipe ne me procure absolument rien, aucune émotion, j'en ai rien à foutre de les voir perdre ou gagner. Je sais pas si c'est le contre-coup de la saison dernière ou si c'est vraiment le niveau famélique mais c'est inquiétant quand même, à part Lass et Mandanda y'a rien à sauver
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
J'espérais une année 2016 nouvelle et pleine de bonnes intentions de jeu de la part de l'OM et je les retrouve comme je les avais laissé. Se faire bouffer tout le match par les Caennais, aucunes initiatives intelligentes, quelle pauvreté! L'année sera longue encore...

Par contre, SOFOOT et vos surnoms pourris, c'est plus possible, la Mandand', sérieusement!?!?

Et faites quelque chose pour les +/-, c'est le seul compte où j'étais positif, je l'ai même présenté en gage pour mon appart, je risque l'expulsion maintenant!!!
Faut pas juger les matchs de coupe de France du mois de janvier, ils interviennent juste après la reprise, on ne peut pas juger du niveau de jeu des équipes.

Sinon concernant l'OM, ils ont pris au pied de la lettre l'expression qui dit qu'une équipe doit avoir une bonne colonne vertébrale. Mandanda, Lass et Batshauyi c'est très bien, mais quand tu n'as qu'eux sur une équipe de 11 joueurs, ça fait un peu léger.
Il va vraiment se casser en Angleterre dans un club qui pue la pisse Mandanda ? Je veux bien que la saison soit merdique, mais avec une bonne deuxième moitié y a encore moyen d'accrocher le podium tellement cette L1 est serrée (pour ne pas dire autre chose). Se barrer en plein milieu de la saison pour un joueur de son envergure, c'est juste crade. Et capitaine en plus.
Mandanda est à une trentaine de matches de devenir le joueur le plus capé de l'histoire du club.

Camarade Labrune, si tu me lis : prolonge-le. Et que son prix soit le tien.
A part ça, je kiffe vraiment le win ugly.
cHris wAddle Niveau : CFA2
Message posté par .Pelusa.
Mandanda est à une trentaine de matches de devenir le joueur le plus capé de l'histoire du club.

Camarade Labrune, si tu me lis : prolonge-le. Et que son prix soit le tien.


Pour le coup, je pense que Mandanda veut se casser et découvrir l'Angleterre. On ne peut pas vraiment lui en vouloir, vu tout ce qu'il a apporté au club ces dernières années. Après, je le vois plus partir à la fin de la saison que lors du mercato d'hiver...
Arrêtez moi si je me trompe mais Ocampos était plutôt bon avec Monaco à l'époque de Ferreira Carrasco? Qu'est ce qu'il s'est bien passé pour qu'il n'ait plus aucun talent subitement? Est-il bien utilisé au moins par Michel? Qu'est ce qu'il s'est passé dans sa tête subitement pour qu'il fasse des contrôles dignes d'Everton Santos ou d'Alioune Touré??? Faut m'expliquer là...
Message posté par cHris wAddle
Pour le coup, je pense que Mandanda veut se casser et découvrir l'Angleterre. On ne peut pas vraiment lui en vouloir, vu tout ce qu'il a apporté au club ces dernières années. Après, je le vois plus partir à la fin de la saison que lors du mercato d'hiver...


Et ça signifie : essayer d'aller le plus loin possible dans toutes les compétitions où le club est engagé.

Il reste 19 matches de championnat.
Potentiellement 3 en Coupe de la Ligue (un sûr).
Potentiellement 5 en Coupe de France (un sûr).
Potentiellement 9 en Europa League (deux sûrs).

Mandanda est, me semble-t-il, à 28 matches d'égaler Scotti. Ça va se jouer à un rien si l'équipe daigne se sortir un peu les doigts du cul et passer au moins encore un tour partout.
Carpet crawler Niveau : DHR
Note : -1
Qu'est-ce qu'il a encore fait Rekik?
A croire que tous les Karim sont des chèvres..
defense classique Niveau : DHR
Merci pour tout Steve, tu peux partir l'esprit tranquille.

Merci Ocampos, tu peux partir aussi..
jaimelefootenmarchant Niveau : DHR
Mandanda ok mais saluons aussi le reste de l'équipe qui a su, face à des caennais supérieurs, 120 minutes durant tenir le score vierge
Message posté par Carpet crawler
Qu'est-ce qu'il a encore fait Rekik?
A croire que tous les Karim sont des chèvres..


paf, tu viens pas sur so foot 3-4 jours et tu spot le nouvel alias de ruud en un commentaire
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par Tobyfr
Arrêtez moi si je me trompe mais Ocampos était plutôt bon avec Monaco à l'époque de Ferreira Carrasco? Qu'est ce qu'il s'est bien passé pour qu'il n'ait plus aucun talent subitement? Est-il bien utilisé au moins par Michel? Qu'est ce qu'il s'est passé dans sa tête subitement pour qu'il fasse des contrôles dignes d'Everton Santos ou d'Alioune Touré??? Faut m'expliquer là...




Je ne pense pas que "plutôt bon" soit le mot approprié.Il était meilleur que maintenant, c'est une certitude, mais je dirais qu'à son époque Monégasque, il était à peu près équivalent à un Nolan Roux de cette saison.Il n'était pas catastrophique sans casser des briques.

Je crois qu'il était utilisé sur le côté droit le plus souvent,parfois dans l'axe.

Moi aussi je trouve étrange qu'il soit devenu un joueur de CFA 3.Il a pourtant un nom de famille qui sonne bien je trouve.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 29