Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // 2e journée
  3. // Ajaccio/PSG

Lippini : « Il faudra leur rentrer dedans »

Deux dimensions qui s’affrontent. C’est ainsi que l’on pourrait résumer la bataille qui prendra lieu ce dimanche soir au stade François-Coty de Timizzolo. La bande de sans-culottes d’Alex Dupont face à l’invincible armada de stars de Carlo Ancelotti. Un combat qui pourrait s’avérer historique pour le football insulaire, mais auquel Anthony Lippini, né à Bastia, ne pourra prendre part. Auteur d’un pétage de plomb en règle face à Lyon lors de la dernière journée de la saison passée, le défenseur corse a écopé de quatre matches de suspension. Il vivra ainsi ce « big-bang » dans la peau d’un professionnel, mais aussi dans celle d’un supporter.

Modififié
Comment vivez-vous votre suspension, au niveau de ce match en particulier ?
C’est vraiment là que je me rends compte que ce que j’ai fait me porte préjudice… Louper des matches comme ça, c’est rageant… Sur la fin du match, on est allés au contact, en me relevant je mets un coup de tête… C’est bête…

À quelques heures de ce match de gala face au PSG, comment est l’ambiance à Ajaccio ?
En dehors du groupe, c’est un match de gala pour les gens, oui. Ils attendent tous de voir la star Ibrahimović. Pour la plupart, c’est ça qu’ils viennent voir. Après, en ce qui concerne notre ambiance à nous, aux joueurs, on ne le voit pas du tout comme un match de gala. C’est un match de championnat normal, et qu’on a envie de gagner comme les autres. C’est important de le voir comme ça, on veut prendre des points. Mais les gens nous interpellent souvent dans la rue, le Paris Saint-Germain, c’est quelque chose de nouveau en France. Avec tout cet argent, ils arrivent à attirer des joueurs qu’on ne pensait pas un jour voir en Ligue 1. Pour les Ajacciens, c’est beau, parce qu’ils vont voir des stars internationales jouer, mais après, nous, on n’a pas la même vision. Lorient a marqué deux buts au Parc, pourquoi pas nous ?

Ce match, c’est l’occasion de rentrer un peu dans la légende, de conquérir des supporters partout sur l’île, non ?
Oui, bien sûr. Si demain on fait un très bon résultat, ça marquera les esprits, les gens nous verraient différemment. Que ce soit les gens qui viendront au stade ou même les joueurs de Ligue 1… C’est l’occasion de frapper un grand coup. Médiatiquement parce que c’est le PSG, mais aussi sur le plan comptable, vu qu’on est partis avec deux points en moins. Il n’y aura pas que des gens pour l’ACA, certains viendront juste voir les stars, à nous de prouver qu’on va s’en sortir, même si tous les autres clubs nous voient dans les trois derniers. Nice, ça ne reste qu’un match, une saison c’est long.


En tant que corse, ça représente quoi de jouer ce match ?
Oh, de la fierté, encore. Il y aura deux Corses sur le terrain avec Johan Cavalli et JB Pierazzi, il y aurait pu en avoir trois… Je les laisse… C’est de la fierté, qu’une petite île comme la Corse ait aujourd’hui deux équipes en Ligue 1 et qu’une affronte demain le PSG et ses stars, en ayant des insulaires dans l’équipe, c’est beau. Mais plus il y en a, mieux c’est !

Comment gagner face à ce PSG ? Il va falloir leur rentrer dedans ?
Bien sûr. Il faut jouer avec notre mentalité. Techniquement, c’est évident qu’on n’est pas le Paris Saint-Germain. Il faut jouer avec nos forces, nos qualités, notre engagement et il ne faut pas en avoir honte. Il faudra leur rentrer dedans.

Finalement, est-ce que l’ACA et le PSG pratiquent encore le même sport ?

Ouais, le sport en lui-même, ça reste des joueurs avec deux jambes et deux bras, avec un ballon et il faut marquer. Mais c’est le même sport à un niveau complétement différent. Quand il y a beaucoup d’argent, la médiatisation, tout ça, c’est un autre monde. Mais le foot, ça reste le foot.

On pensait qu’Adrian Mutu pourrait être là, il va signer, en définitive, ou pas ?
Je n’en n’ai aucune idée. Tant que je ne vois pas Mutu avec le maillot de l’ACA, pour moi il ne sera pas au club. Je suis comme vous, je ne suis pas au courant.

Un pronostic pour finir ?
1-0 pour l’ACA. Ce serait beau. Même à la 92e !

Propos recueillis par Thomas Andrei
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 43 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises