En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée

Lille sur le podium, Metz trace sa route

Triste vainqueur de Bastia, Lille passe deuxième de Ligue 1. Metz continue de son côté son bout de chemin avec un beau succès face à Reims, tandis que Lorient continue de couler avec une défaite au Moustoir face à l'ETG. Ça ne va pas mieux pour Guingamp, battu à Montpellier et désormais lanterne rouge.

Modififié
  • Lille 1-0 Bastia
    Buts : Origi 38e

    Ce soir, Lille est de retour sur le podium. À la lilloise. Sans briller, mais en faisant le boulot. En première période, Lille tient le ballon, mais ne se montre pas vraiment dangereux. Heureusement pour les Dogues, la délivrance vient d'Origi. À la suite d'un coup franc mal renvoyé par la défense bastiaise, le Belge claque une belle frappe du gauche et inscrit son troisième but de la saison. 1-0 pour Lille. Dommage pour Bastia qui, deux minutes plus tôt, avait eu une balle de but par Maboulou, bien repris par Béria. Et après ? Pas grand-chose, ou presque. Les Corses, trop limités, n'inquiètent pas les Nordistes. Ces derniers gèrent de leur côté leur avance et s'approchent rarement du but d'Areola. 1-0, score final. Lille est deuxième. À la lilloise.

  • Montpellier 2-1 Guingamp
    Buts : Camara 49e Beauvue 82e, Montaño 88e

    À La Mosson, Montpellier, battu dans les arrêts de jeu contre Monaco cette semaine, recevait Guingamp, défait au Roudourou face à Metz. La mission pour ces deux équipes : se rassurer. Dommage pour le spectacle. Le premier éclair de génie vient d'un bon relais entre Mounier et Camara à la 49e. L'avant-centre de la Paillade finit le travail avec une louche pleine de vista sur Samassa. Pas de quoi faire souffler Rolland Courbis, d'autant que quelques minutes après, Diallo trouve la barre de Jourdren sur un coup franc de Mathis. Les hommes de Gourvennec se disent alors qu'il y a peut-être quelque chose à ramener de l'Hérault. Pas loupé, à la 82e, Claudio Beauvue surgit pour couper un centre venu de la gauche. 1-1. Opportuniste, Montaño redonne l'avantage aux Montpellierains à la 88e. La partie s'enflamme encore plus quand Samassa, mécontent des décisions de M. Kalt, vient poser sa tête contre celle de l'arbitre. Évidemment, c'est carton rouge. Montpellier s'impose finalement 2-1 après s'être fait peur. Guingamp, de son côté, est lanterne rouge.

  • Lorient 0-2 Évian
    Buts : Koné 2e, Barbosa 79e

    Après sept journées, les Lorientais sont 17es, avec seulement sept petits points. Il faut dire que les Merlus l'ont bien cherché ce soir face à des Hauts-Savoyards revigorés après leur victoire face à Lens (2-1). En début de match, les hommes de Ripoll se la jouent YOLO et choisissent de ne pas s'embarrasser avec le marquage. Dommage. Au bout de deux minutes, Djakaridja Koné reprend un coup franc de Daniel Wass et ouvre le score. Trop facile. Alors forcément, après cette ouverture du score, Évian dresse des barbelés et des parpaings devant sa surface de réparation. Pas vraiment solide, mas ça suffit. Lorient pousse, domine outrageusement, mais se montre toujours maladroit dans le dernier geste. Et ce qui devait arriver arriva. En contre, Wass s'apprête à se présenter face à Lecomte. Le Danois s'écroule, Barbosa ramasse les miettes et trompe le portier breton de sang froid. 2-0. Et dans ces moments-là, pas question de regarder les stats pour trouver du réconfort : Quatrième défaite consécutive pour les Lorientais, quatrième match sans marquer le moindre but... Les Merlus sont également la première équipe à offrir des points à l'ETG à l'extérieur. Ce soir, la bande à Dupraz compte d'ailleurs autant de points que les Bretons. En même temps, avec six points en deux matchs, ça va tout de suite mieux.

  • Metz 3-0 Reims
    Buts : Falcon 50e, 92e, Kashi 71e

    Metz-Reims, duel entre un promu insolent qui squatte la première moitié du classement et des Rémois parfaits, cette semaine, dans leur rôle de sparring partner pour l'OM (0-5). Le fait de jeu le plus excitant de la première période est un remplacement. Agassa touché face à Marseille a renoncé à l'échauffement à tenir sa place dans le but du Stade de Reims. Du coup, c'est Sacha Bastien, 19 ans, qui a pris sa place. Mais au bout de 20 minutes, le jeune portier se blesse sur un dégagement. C'est donc Cyriak Garel, 18 ans et habituellement en DH qui rentre dans les bois rémois. Pas vraiment complexé, le jeune gardien s'interpose devant Falcon dans les arrêts de jeu du premier acte avec une belle sortie dans les pieds de l'attaquant messin. Plus tôt, c'est avec les deux poings que Garel avait repoussé la frappe de Krivets. Hélas, la belle histoire du jeune gardien du cru qui sauve son équipe prend fin au retour des vestiaires. Car l'homme du match, ce soir, c'est Gaëtan Bussmann, le latéral gauche messin, double passeur décisif. Pour Falcon, tout d'abord à la 50e, puis pour Kashi. À chaque fois, les deux hommes ne dédaignent pas l'offrande de leur serviteur et claque le ballon au fond des filets de la tête. Falcon enfonce le clou dans les arrêts de jeu. 3-0. Après sept journées, Metz compte 14 points. Autant que le PSG.

    Résultats et classement de L1

    Par Antoine Beneytou
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 50 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
    À lire ensuite
    Arsenal bute sur Kaboul