France - L1 - Ce qu’il faut retenir à la mi-saison

par Swann Borsellino

Ligue 1 : nivellement par le bas, intérêt à la hausse?

C’est devenu un classique. Chaque année, on critique la Ligue 1 pour son niveau de jeu, la faiblesse de ses équipes et son manque de spectacle. Le « nivellement par le bas » qu’ils disent. Peut-être. En attendant, avec un trio Paris-Lyon-Marseille à égalité en tête du championnats, des équipes bretonnes qui se portent bien et des têtes d’affiche à la peine, la deuxième partie du championnat de France s’annonce palpitante.


Note
10 votes
10 votes pour une note moyenne de 4.5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Thiago Silva devance Bafé Gomis lors de PSG-Lyon
Thiago Silva devance Bafé Gomis lors de PSG-Lyon
Le spectacle ou l’intérêt ?

Les amateurs de football sont d’éternels insatisfaits, en particulier les Français. Du genre à être nés à Troyes, mais à avoir envie de vibrer en voyant Falcao, leur « chouchou », marquer sous les couleurs de Chelsea, leur « club de cœur ». Ouais, la Premier League, un championnat de bonhomme où il « y a du spectacle ». Mais soyons sérieux un instant, et surtout, soyons fier de la Ligue 1. Certes, 2,6 buts par match, ce n’est pas Byzance, même si on enlève tous les 0-0 de ces salauds de Bordelais. Mais le fait est qu’aujourd’hui, et quelques années après que tout le monde se soit mis d’accord pour dire que la Ligue 1 se « nivelait par le bas », la faute à ses petits clubs bidons et à ses gros clubs pas assez ambitieux, le championnat de France est, à mi-parcours, le seul championnat européen à être très ouvert. C’est simple, en Ligue 1, aucun point ne sépare le premier, Paris, du troisième Marseille (contre 9 en Italie, 9 en Angleterre, 12 en Allemagne et 16 en Espagne). La question qui se pose alors serait : mieux vaut-il prendre son pied devant une orgie de buts lors d’un match d’un championnat dont l’issue est déjà connue, ou est-il préférable de risquer l’infarctus devant un Nancy-OM parce que la moindre plume perdue à Marcel Picot peut être pénalisante ? Les deux, mon capitaine. Mais quand on sait qu’il y a quelques années encore, on se touchait sur la Premier League parce qu’en Angleterre, « c’est merveilleux, tout le monde peut battre tout le monde », on se dit qu’en France, pays où le champion de France en titre peut se faire gifler par un promu et où Francis-Le Blé est une forteresse, on n’est pas insatisfait. On est juste super chiant. Alors que les traîtres aillent se palucher sur la prétendue suprématie de la Premier League. De toute façon, ils ne méritent pas Grégory Pujol, Cédric Barbosa et Julien Féret.

Marseille : la bonne surprise

Douze victoires sur la phase aller : personne n’a fait mieux. D’ailleurs, pour les joueurs de l’Olympique de Marseille, c’est autant que lors de l’intégralité de la triste saison dernière. 38 points, c’est également trois de plus qu’à la même période de l’année en 2009-2010, la saison du titre. En bref, pour les Phocéens, le bilan numérique est assez simple à dresser : il est bon. Très bon même, quand on sait d’où viennent les coéquipiers de Valbuena, en mauvaise posture après le plan d’austérité de la mère Margarita cet été et le mercato Leader Price qui a suivi cette mauvaise nouvelle. Au vrai, avec tout le respect que l’on peut avoir pour Didier Deschamps et ce qu’il a fait pour le club, seul un entraîneur comme Élie Baup pouvait tirer la quintessence d’un effectif aussi maigrichon. « Solidarité ». Ce mot est le préféré de l’homme au bonnet étrange, qui ne cesse de le répéter depuis le début de la saison. Et à vrai dire, cela se ressent fortement sur l’attitude de ses joueurs. Relativement médiocres sur la pelouse, sauf lors de quelques exceptions, les potes de Steve Mandanda, sixième défense et onzième attaque de l’Hexagone, ne sont pas des hommes de spectacle, mais des hommes de besogne. Les sept victoires obtenues sur la plus petite des marges en témoignent. Éliminés de la Coupe de la Ligue et de l’Europa League, les protégés de Vincent Labrune ont tout le loisir de se concentrer sur la Ligue 1 et d’accrocher cette place en Ligue des champions sur laquelle ils lorgnent. Et puis sait-on jamais. Pour peu que le mercato hivernal soit bon et que Charles Kaboré se perde pendant la CAN, ils pourraient presque être chiants jusqu’à la fin de l’année.

Paris peut-il vraiment perdre le titre ?

Cinq victoires de rang, un but encaissé, quatorze marqués. À Paris, on a connu des fins d’année plus moroses. Parce que Paris ne serait pas Paris sans quelques petites contre-performances en novembre et en tout début d’exercice, les joueurs de Carlo Ancelotti ne dominent la Ligue 1 qu’à la différence de but. Pour le moment. Car après avoir longtemps peiné à être séduisants et en avançant assez longtemps derrière l’ombre envahissante de Zlatan Ibrahimović, les Parisiens semblent avoir lancé la machine. Meilleure équipe de la phase de poules de la Ligue des champions – avec un groupe un peu médiocre, certes – les hommes de la capitale paraissent en mesure de mettre un sérieux coup de collier en championnat dès le début de l’année 2013. Remarquable équipe de contre, même si en France, on aime dire, à tort ou à raison, qu’une équipe avec l’effectif de Paris devrait surtout faire le jeu, le onze d’Ancelotti a, dans sa capacité à ne quasiment jamais flancher contre les petits (excepté cette défaite à Nice, qui, au fond, n’est plus vraiment un petit) des airs d’Olympique lyonnais de la grande époque. De plus, avec sept points pris sur neuf lors des confrontations face à Lille, Lyon et Marseille, les coéquipiers de l’excellent Blaise Matuidi semblent également capables de répondre présents lors des grands rendez-vous. Meilleure défense de Ligue 1 avec seulement douze buts encaissés, l’arrière-garde parisienne pensera également à la Ligue des champions et à l’opposition contre Valence, qui pousse évidemment les supporters des Bleu et Rouge à rêver à un éventuel top 8 européen. Nene presque parti, Lucas Moura intégrera l’équipe le 30 décembre, à Doha. Et quelque chose nous fait dire qu’en cette deuxième partie de saison, Lucas vivra. Plutôt bien.

Lyon : cap ou pas cap ?

Ils étaient là, les Lyonnais. Leader de Ligue 1 au soir de la seizième journée, avec cinq points d’avance sur le PSG et l’OM, soit la plus grosse marge qu’un club a eue en tête du championnat cette année. Meilleure équipe de Ligue 1 à domicile (8 victoires, 1 nul, 1 défaite), l’escouade de Rémi Garde a payé cash ses deux faux pas du mois de décembre face à Nancy (1-1) et à Paris (0-1). Handicapés par une infirmerie qui n’a jamais semblé désemplir au cours de cette première partie de saison, les coéquipiers d’un Steed Malbranque de retour en mode patron s’apprêtent à vivre un mercato étrange. Légitimement ambitieux en Ligue 1 après une première partie de saison réussie, les Lyonnais qui, sans faire offense aux Marseillais, semblent être les seuls en mesure de tenir le rythme du PSG, se préparent à perdre au moins un élément de l’équipe. Dans les colonnes de la presse locale, le nom de Michel Bastos et, plus étonnant, celui de Bafé Gomis, deuxième meilleur buteur de Ligue 1, reviennent souvent. Qualifiés pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa, lors desquels ils retrouveront Hugo Lloris, les hommes de Rémi Garde bénéficient d’un calendrier plus qu’abordable pour attaquer 2013. Un déplacement à Troyes et la réception d’Évian TG, idéal pour prendre six points et mettre de suite la pression à Paris et Marseille. En attendant, enfin, d’être au complet.

La Bretagne, ça vous gagne

À quelques miles nautiques des monstres des mers Paris, Lyon et Marseille, les flottes bretonnes avancent avec sérieux. Quatrièmes, les Rennais de Frédéric Antonetti, dix victoires au compteur, ont connu les bas fonds de la Ligue 1 en début de saison avant de se rattraper à coups de séries de deux ou trois victoires, jamais sans transpirer, comme à Paris ou à Troyes. Emmenés par une folle doublette Romain Alessandrini – Julien Féret, les Rennais, pas toujours sûrs derrière, mais capable de faire sauter n’importe quel verrou devant, sont une nouvelle fois en bonne posture pour accrocher une position européenne à mi-saison. Seul bémol, les hommes d’Antonetti nous font le coup chaque année, avant de s’écrouler dans les instants décisifs. Les Lorientais, Fabien Audard en tête, ont aussi connu des moments galères. Notamment une folle série de sept matchs entre la sixième et la douzième journée lors de laquelle les hommes de Christian Gourcuff, battus à trois reprises et tenus en échec le reste du temps, ont encaissé la bagatelle de dix-neuf buts. Le tout, en se faisant sortir en Coupe de la Ligue. Capable de rebondir et, surtout, de proposer un bon jeu, les coéquipiers du phénix Jérémie Aliadière ont terminé la phase aller sur une série de cinq matchs sans défaite, en accrochant quatre victoires, notamment à Marseille et à Saint-Étienne. Le derby retour s’annonce passionnant.


Mais aussi…

- Bordeaux, le nouveau Brest. Champion d’automne du match nul avec 11 scores de parité dont quelques 0-0 bien sentis.

- Dario CvitaNice.

- La tristesse de Nancy qui, après des années passées à voler son maintien, va peut-être atterrir là où il doit être : en Ligue 2.

- L’envolée manquée de Toulouse.

- Zlatan, 18 buts à la mi-saison. Bon…

Suivre Swann Borsellino sur Twitter par Swann Borsellino

Parier sur les matchs de AS Nancy Lorraine

 





Votre compte sur SOFOOT.com

27 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Johnny Novaque le 27/12/2012 à 09:08
      Note : 2 

    C'est Thiriez qui a écrit le 1er paragraphe?

  • Message posté par Yesodh le 27/12/2012 à 09:19
      Note : 2 

    bonne analyse globale... Ce qui est sûr c'est que l'Om pour espérer durer doit recruter... La CAN va les ponctionner des frères Ayew qui sont les meilleurs à l'OM en ce moment.
    Ensuite, l'OL... Vendre... oui ok... Mais pour mettre quoi à la place ? LEs jeunes du club ? pari audacieux et risqué pour JMA qui a cruellement besoin de la LdC pour ces finances...
    Rennes ? L'arlésienne...On en parle toujours mais jamais présent au finish... Peut être que cette année, les rouge et noir auront compris un truc...

    Reste pour moi, la grosse déception de cette première partie de championnat : l'ASSE. Après un très bon début, les verts se sont essoufllés... J'espère qu'ils vont se reprendre, ils ont montré de belles choses mais là ça coince... C'est dommage... Ca pourrait être encore plus serré...

    Et puis PAris... ON l'a déjà dit et redit... Le seul ennemi de Paris, c'est lui-même... Pour l'instant, et on l'a vu sur le mois de Décembre, aucune équipe de L1 ne fait le poids quand le PSG se met à jouer comme ils l'ont fait. Trop de talents individuels, trop de force collective, trop fort physiquement.

  • Message posté par Iter le 27/12/2012 à 09:31
      Note : 1 

    Si le psg tape valence 3-0 comme en pre-saison y a qq annees avec younousse sankhare, ngoyi, ngog, et j'en oublie..xD on va avoir une ligue 1 qui va attirer de plus en plus de gens ~.
    Ca sent le redressement de niveau et d'attractivite tout ca.

  • Message posté par Huggy LM le 27/12/2012 à 09:51
      

    Ce serait quand même c** que JMA vende un joueur "majeur", même si Bastos l'est dans une moindre mesure, mais quand il n'est pas blessé, il nous a ramené quelques points précieux. Dommage que l'OL ai calé face à Nancy, parceque je vois pas le PSG passer au travers...

  • Message posté par phc le 27/12/2012 à 09:58
      Note : 4  /

    Pas d'accord avec le début: ce qui fait de la PL un championnat plus attractif, ou du moins plus agréable à suivre, que la L1 ce n'a jamais été la proximité des équipes; c'est juste la qualité du jeu ! Franchement, West Ham-Everton c'est beaucoup plus sympa à suivre que Nice-Nancy

  • Message posté par Yesodh le 27/12/2012 à 10:28
      Note : 1 

    plutôt d'accord avec phc... ce qui fait l'intérêt de la PL c'est clairement le niveau de jeu et l'engagement. Ca joue jusqu'au bout, sans calculer... même les équipes faibles jouent et sans se poser de question. Pour autant, c'est vraiment les confrontations entre les 7-8 premiers qui sont intéressantes... ON l'a encore vu avec le ManU-Newcastle... Chaque journée offre son lot de choc, et ça va vite dans un sens comme dans l'autre, même si là, les Red Devils se sont détachés, il reste a porté de fusil, et deux trois matchs nuls consécutifs, ramènerait la meute à hauteur...

  • Message posté par zidan0ne le 27/12/2012 à 10:36
      Note : - 1 

    Plutôt d'accord également avec l'analyse dans l'ensemble, même si pour moi, QSG n'est pas injouable, loin de là, ils sont favoris mais ne m'impressionnent pas. Il leur reste à acquérir expérience et talent pour la champions car l'OL de la grande époque, c'était Essien, Juninho et Diarra au milieu, et un couloir Malouda-Abidal de feu,n'en déplaise à Maxwell et Jérémy "garde tes oeillères" Ménez, ou à Ibra qui ne Zlatane pas vraiment en Champion's.


  • Message posté par tieum78 le 27/12/2012 à 10:37
      Note : 1 

    "même si en France, on n’aime dire, à tord ou à raison"
    J'ai compté deux fautes en 13 mots.

  • Message posté par MaxMaga le 27/12/2012 à 10:45
      Note : 5  /

    Nancy te la colle profond Swann ! On va rester en Ligue 1 et vous allez détester ça ! NON au spectacle ! La ligue 1, la vraie, c'est nous ! Opération béton sur synthétique, on prendra pas un but de toute la deuxième partie de saison ! -Puygrenier -Luiz - Lotiès les vrais savent <3

  • Message posté par tieum78 le 27/12/2012 à 10:49
      

    @Yesodh
    "Pour autant, c'est vraiment les confrontations entre les 7-8 premiers qui sont intéressantes... ON l'a encore vu avec le ManU-Newcastle... "
    Ouais sauf que Newcastle est actuellement 15ème du championnat. On va donc dire que seules les confrontations entre les 14-15 premiers sont intéressantes...

  • Message posté par tiflo le 27/12/2012 à 10:56
      Note : 1 

    Cette histoire de nivellement par le bas, c'est quand même très redondant ... ça dois faire une bonne dizaine d'année qu'on en parle à chaque trève hivernal encore et encore.
    Chaque année le champion a une moyenne au moins équivalente à 2 points/matchs mais cela va rarement au dessus des 2.2/matchs. Le meilleur total sur 2000 ça doit être lyon avec 84 points et ensuite le MHSC avec 82 points. Ce sont d'excellents scores certes mais il n'y a jamais un écart (sauf lyon pour les titres 4-5-6) significatif avec ses poursuivants.¨Pour moi c'est un faux débat, le championnat de france a toujours été très homogènes ces dernières années avec comme point culminant la saison 2002-2003 (jetez n coup sur le générateur de classement du site poteau rentrant ... c'est assez édiffiant).
    Sinon, je pense que cette année c'est probablement la dernière année où les concurrents du PSG peuvent "EVENTUELLEMENT SUR UN MALENTENDU" espérer faire un coup. Et encore c'est mon côté optimiste qui parle :D.
    Je dis ça parce que quoi qu'on en dise, Paris a pour le moment les deux olympiques dans sa roue et même si les stats parisiennes sont impressionantes, le nombre de points est le même pour tous et à mi championnat, personne ne l'aurait imaginer. Oui je sais c'est beeau de rêver :D

  • Message posté par Vincent Chase le 27/12/2012 à 11:02
      

    @phc : ton exemple fonctionne parce qu'Everton fait une bonne saison. Mais je pense toujours qu'un Lorient-Valenciennes est mieux à regarder qu'un Wigan-Stoke City. A force de regarder les matchs du Big Four (Five? Six?), on fantasme sur la PL en pensant que les 10 matchs du week-end sont passionnants. Le Reading 0 - 0 Swansea d'hier : il fallait être courageux pour aller au bout quand même !

    Après tout dépend de notre vision propre du football. Le match d'hier (ManU-Newcastle) était fun à regarder parce qu'il y a 7 buts : mais franchement tactiquement c'est ridicule... Un Puel deviendrait fou s'il entraînait un club avec autant de largesses défensives.
    Certaines personnes trouvent qu'un bon replacement défensif, une belle interception, un bon pressing ou une bonne circulation de balle c'est aussi beau qu'un but !

    Et je valide avec le LOSC, ce qui me fait penser par exemple qu'un joueur que j'adore regarder depuis quelques années c'est Rio Mavuba. Engagement physique et intelligence de déplacement lui permettent de ratisser des dizaines de ballons tous les matchs. Si je suis le seul à plus apprécier ça qu'un but de raccroc devant une défense passive, tant pis.

  • Message posté par Tato le 27/12/2012 à 11:16
      

    @tieum78
    "les coéquipiers de l’excellent Blaise Matuidi semblent également capable de répondre présents"
    2 fautes en 13 mots aussi, pas mieux. C'est ce qu'on appelle de la régularité.

  • Message posté par Al Bundy le 27/12/2012 à 11:22
      

    Salut à tous

    faut pas oublier un truc les gars... le dernier de premier league touche autant de droits TV que le premier de L1 !!!!

    Si vous trouver un wigan-qpr plus sympa à regarder qu'un nancy-etg, y'a les joueurs qui composent l'effectif qui font la différence...

    Regarder les joueurs des 3 derniers anglais et des trois derniers français et vous comprendrez...

    malgré leur classement en angleterre, ils ont des gros joueurs à tous les postes ou presque...

    le dernier de premier league a des djibril cissé, mbia, johnson, park, bosingwa, julio cesar quoi... on est loin des mollo, moukandjo et bakar...

    après on peut aimer le fighting spirit etc... mais ce sont les étrangers qui apportent pour beaucoup la qualité du jeu de premier league parce que le fighting spirit et l'envie de jouer existait y'a 20 ans mais la premier league était moisie ou pas loin... ce sont les cantona, ginola et qques autres qui l'ont transformé... passant du kick & rush au jeu actuel

  • Message posté par Toninoz le 27/12/2012 à 13:04
      Note : 1 

    @Albundy t'as raison dans le fond, mais tu peut pas prendre QPR comme exemple c'est clairement pas a cause de l'effectif qu'ils en sont la. Quand tu regarde Reading 19eme, l'effectif fait plus jardiniers gallois quand meme

  • Message posté par bigorneau le 27/12/2012 à 13:12
      

    "Alors que les traîtres aillent se palucher sur la prétendue suprématie de la Premier League. De toute façon, ils ne méritent pas Grégory Pujol, Cédric Barbosa et Julien Féret." J'adoreeeee


  • Message posté par Sly le 27/12/2012 à 13:13
      

    Vincent : Tout à fait d'accord avec toi pour Mavuba. D'ailleurs, j'en ai fait mon fer de lance dans ma carrière de Fifa 13 avec Arsenal, haha

  • Message posté par bigorneau le 27/12/2012 à 13:18
      

    PHC dsl je suis pas d'accord le kick and rush je trouve sa pathétique où est la tactique,le jeu collectif etc.. bref un championnat moyen.
    Suffit de regarder le dernier quart d'heure de chaque match pour avoir la quintessence de la première league.
    Bref vive la ligue 1 ou tout se joue à chaque match :)

  • Message posté par Yo'Do le 27/12/2012 à 13:39
      

    Sauf si on est supporter, il y a autant d'intérêt à regarder un Evian-Troyes par ex qu'un Wigan-Norwich.

    Moi, je suis supporter du club de ma ville, je vais le regarder lui, pas le match moyen d'équipes de PL.

    Après, oui, un Liverpool-MU, City-MU, Arsenal-Tottenham... ça a de l'intérêt mais qui irait perdre 2h de sa vie à mater Reading, Swansea, Sunderland ?

    Hier, je suis tombé sur MU-Newcastle. je ne regarde jamais la Premier League. J'en étais resté au "championnat de le fort d'Europe", bah franchement, il y a eu des buts, c'était un match spectaculaire (4-3) mais uniquement dû au niveau médiocre de la défense des 2 équipes ! Que d'attentisme ! J'ai été déçu de ça. Certes, ça "joue" mais les défenses sont en carton.

    Je rappellerais juste que 2 équipes de PL st déjà éliminées de la LDC et avec le tirage au sort plus que défavorables pr les clubs anglais (Real pr MU, Bayern pr Arsenal), ces 2 clubs pourraient aussi trépasser, ce qui ferait 0 club anglais en 1/4 finale de LDC.

  • Message posté par Yo'Do le 27/12/2012 à 13:44
      

    Rectification de ma coquille sur le précédent post :

    Premier League "championnat le plus fort d'Europe"

  • Message posté par Guardinho le 27/12/2012 à 14:18
      Note : 1 

    Ah ben c'est sûr qu'à force de voir partir une dizaine des meilleurs joueurs de notre championnat tous les ans (sachant qu'en remontant 10-15 ans en arrière, c'était peut-être 20-30 départs significatifs à déplorer chaque saison) sans qu'ils ne soient remplacés par autre chose que des 2nds couteaux ou des jeunes pousses à la réussite incertaine, il faut bien finir par accepter que le niveau de la Ligue 1 se dégrade. Je vois pas en quoi il puisse y avoir matière à débat.

    Après, j'ai l'impression qu'on est tenté de mélanger un peu tout et son contraire, entre le spectacle (ou "engagement", ça fait très foot anglais), la rigueur tactique ou la capacité des joueurs à réaliser des contrôles porte-manteau les yeux bandés...

    Au final, si on fait abstraction des Big Four de chaque ligue (intéressant de noter qu'il est extrêmement compliqué d'en dessiner les contours en France), je ne pense pas qu'il faille chercher à savoir qui est le plus fort. Chacun a ses caractéristiques, voilà tout.

  • Message posté par Uphir le 27/12/2012 à 14:27
      

    Paris peut il perdre le titre ?

    J'espère bien que non, et pourtant... j'avoue que je ne serai totalement rassuré qu'après les premiers matchs de janvier. Cette coupure me fait un peu peur car l'équipe restait sur une bonne dynamique et j'espère que la trêve ne va pas leur "couper les pattes".

    Je pense, comme d'autres ci-dessus, que seul Paris peut battre Paris. C'est d'ailleurs une petite angoisse au début de chaque match: "comment l'équipe va t'elle se comporter ?". Espérons qu'ils afficheront le même état d'esprit à la rentrée que lors du mois de décembre.

    Note: je sais, ça fait beaucoup "d'espoir" dans ce post, mais si le football était fait de certitudes, ça se saurait ! :o)

  • Message posté par Yesodh le 27/12/2012 à 14:59
      

    Uphir... ouais ton bureau est à côté du mien :D mais quand même.... on a le même nombre de points mais... la meilleure attaque, la meilleure défense et le plus de match sans encaisser de buts... Hors le titre, la plupart du temps va à une des trois meilleures défenses, très souvent la meilleure même.
    Je pense qu'il y a eut une vraie prise de conscience chez les parisiens, et qu'ils ne lâcheront rien.
    De plus, le jeu de l'OM est trop incertain pour que l'on mise dessus, et je vois bien l'OM 5ème en fin de championnat... Quand l'ol va reprendre l'europa league, plus les coupes nationales, ça fait du match tous les trois jours, et aucune équipe en France n'a les reins, hormis le PSG pour enchaîner les matchs comme l'ont les parisiens sur décembre...

    Pour en revenir au débat sur la PL, hormis newcastle qui joue en dessous de son niveau,et liverpool en reconstruction, tous les autres gros sont là... et forcément ça prend du but mais en même temps, ça joue l'offensive au taquet...

    Comme dans tous les championnats, il y a des matchs en bois... Et pourtant, nombre d'effectifs de PL ferait le bonheur de beaucoup de clubs en France...

    Et je rejoins la personne qui a parlé de fuite de nos joueurs... Nos meilleurs joueurs partent, et ne sont pas remplacés... La preuve avec Lille par exemple. Résultat, on nous vante les jeunes des centres de formation comme des stars, qu'ils ne sont pas, et on s'étonne que le niveau soit faible... Mais il y a 20 ans, un ben arfa, n'aurait jamais été encensé comme il l'a été... au final, on fait du mal à nos joueurs, à notre championnat en transformant ces minots en "pelé" avant l'heure, et on crée des crises d'égo que les clubs sont incapables de gérer.

    Ce qui est sûr c'est que la PL a les clubs avec les effectifs les plus intéressants.... ensuite, tout dépend ce que l'on en fait de ces effectifs, regardez QPR....

  • Message posté par tieum78 le 27/12/2012 à 15:01
      

    Je ne suis pas trop d'accord sur le fait de dire que l'intérêt de la Premier League se résume à des confrontations entre 4 équipes du Big Four.

    Déjà , le big four , à l'origine , c'était M.U , Chelsea , Arsenal , Liverpool. On peut maintenant y ajouter City , Tottenham pour constituer un Big Six, qui se partagent les premières places quasiment sans partage. Ca nous fait déjà une base de 6 équipes qui lorsqu'elles s'affrontent jouent des confrontations directes pour le haut du classement.

    Derrière, vous avez Newcastle & Everton , deux équipes plutôt sympa à suivre, avec des publics assez chauds , et qui offrent généralement de belles affiches lorsqu'elles affrontent les "GROS".

    Et cette année, comme chaque année, on peut ajouter les équipes surprises , style WBA ou Swansea, voire Norwich.


  • Message posté par phc le 27/12/2012 à 15:22
      Note : 1 

    @VincentChase Bien sur choisir Everton est plus facile que de prendre Stoke, mais dans l'ensemble il y a beaucoup plus d'équipes agréables à voir jouer qu'en France. Sans faire une liste, je pense que on peut sortir 4, 5 matchs par week-end qui sont vraiment sympas.
    Après je te rejoins quand tu dis que c'est parfois un beau bordel tactique. Certes, c'est très souvent plus rigoureux en France; après ça dépend ce qu'on veut voir, le 0-0 de famille bien rigoureux ou le 4-3 complètement fou ... Alors évidemment si t'adore les tacles de Mavuba, je m'incline ;)

  • Message posté par Uphir le 27/12/2012 à 18:02
      

    @ Yesodh

    Paradoxalement, je me méfie plus de l'OM que de l'OL. Marseille termine la première partie de championnat avec 12 victoires (1er de la L1, même si la moitié d'entre elles ont été acquises sur les six premières journées), et il me semble que c'est eux qui ont le plus de victoires 1 à 0 sur cette première moitié de championnat. Une statistique qui n'est pas sans rappeler un autre club de sud qui a devancé le PSG la saison passée ! Certes, le jeu des marseillais est sans doute moins spectaculaire, moins "léché", que celui de Montpellier l'année dernière, mais même un 1 à 0 acquis dans la douleur, ça rapporte 3 points.

    Certes, l'OM a un effectif limité mais ils n'ont plus que le championnat et la coupe a joué sur la deuxième moitié de saison. Et c'est à ce titre que je les crains plus que l'OL. Lyon n'a pas forcément un effectif plus étoffé que celui de Marseille, mais ils ont en plus des joutes européennes à livrer et Garde ne semble pas vouloir laisser filer la Ligue Europa (ce dont je me réjouis d'ailleurs car je pense que l'OL peut accrocher Tottenham). A mon sens, les lyonnais seront plus "dans le rouge" sur la 2ème partie de saison que les marseillais.

    A Paris de continuer sur sa lancée !

  • Message posté par renaudsolacroup le 28/12/2012 à 00:17
      

    Étant supporter bordelais, je ne peux qu'opter pour du spectacle au détriment du résultat. Je préfèrerai perdre des matches en ayant proposé du contenu plutôt que de vieux 0-0 avec très peu de choses dedans. De manière général et en français insatisfait, je m'ennuie en regardant la Ligue 1 qui ne doit qu'à Paris son suspense maintenu. Le modèle pour moi, c'est l'Angleterre et l'Allemagne : du beau jeu et des supers stades (un papier sur les pelouses de Ligue 1 ce serait cool non ?). Y'a moins de suspense chez eux quant aux futurs vainqueurs mais souvenons-nous l'an passé du titre de Manchester City. La dernière fois qu'un titre a été arraché à la dernière seconde en France, ce devait être Bordeaux, en 99.


27 réactions :
Poster un commentaire