Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Guingamp/Marseille

Les 5 Guingampais que la Ligue 1 va découvrir

Ce soir, la Ligue 1 va redécouvrir les « Paysans » de Guingamp. Dans le pré de Roudourou, certains noms sont connus (Mathis, Lemaître, Sankharé, Yatabaré) mais d'autres vont se dévoiler pour la première fois aux yeux du grand public. Que ce soit ce soir ou plus tard dans la saison, voici cinq joueurs, ayant découvert le monde pro avec En Avant, et qui auront leur mot à dire en Ligue 1.

Modififié
1- Mamadou Samassa, 23 ans, gardien.

Le gardien, pas l'attaquant, précisons. Culminant à 2 mètres, le dernier rempart, un des grands espoirs du club depuis des années, a pleinement confirmé les attentes places en lui. Doté de réflexes au-dessus de la moyenne, le gamin de Collinée poursuit son ascension. Intronisé numéro 1 en National en 2011, il s'est affirmé et est devenu un homme. Bousculé par Vincent Planté, qui lui était passé devant début 2012, le franco-malien est aujourd'hui source de garantie pour Jocelyn Gourvennec et sa défense. L'an passé, il a permis aux siens de glaner des points précieux en plein sprint final contre Clermont (0-0) et a Arles-Avignon(victoire 2-0). Patrice Carteron en avait même fait sur numéro 1 pour la dernière Coupe d'Afrique des nations. À 23 ans, Samassa va découvrir l'élite avec son club formateur. Un joli retour des choses.

2- Christophe Kerbrat, 27 ans, défenseur central.

Arrivé dans l'anonymat en 2011, peinant à titiller la paire Imbula-Mathis, le milieu de terrain est finalement devenu titulaire indiscutable… en défense centrale. Positionné en charnière dans une défense en pleine hécatombe à l'automne, le Finistérien a étonné par son calme, sa solidité et sa lecture du jeu à un poste qu'il n'avait jamais connu auparavant. Avec François Bellugou, parti à Nancy et lui aussi milieu défensif de formation, Kerbrat formait un des duos axiaux les plus surprenant mais surtout les plus propres de Ligue 2. Pourtant, le bonhomme a été trimballé cette saison. Au milieu, en défense, à gauche, à droite… À tel point que le joueur qui « a le plus progressé depuis 2 ans » selon Gourvennec a hérité du surnom de « couteau-suisse » dans le vestiaire. Depuis le 15 mars, vous pouvez même y rajouter la lame « buteur-héroïque » . Depuis ce but à 20 secondes de la fin du temps additionnel contre Caen, concurrent direct. Keep calm and call Kerbrat.


3- Mustapha Diallo, 27 ans, milieu de terrain.

On reste dans le domaine des ustensiles avec celui qui fut surnommé « le cisailleur de Dakar » par certains supporters peu après son arrivée en 2009. Le Sénégalais, qui s'était exilé au Racing Ferrol et au FC Bruges avant de revenir au Sénégal, a trouvé de la stabilité à Guingamp. Il a aussi mûri tactiquement. Ses compas lui servent maintenant davantage à ratisser qu'à découper. Malheureusement, le gaillard à la voix fluette reste dans l'ombre de Mathis, Imbula et maintenant Sankharé. Mais sa détermination sans faille et son enthousiasme communicatif devraient lui permettre de glaner du temps de jeu en Ligue 1 avant, qui sait, de devenir à 27 ans un titulaire à part entière.



4- Rachid Alioui, 21 ans, attaquant
.


Vendredi 22 juillet 2011. Dans une chaude soirée costarmoricaine, Rachid Alioui déboule fièrement du banc de touche à l'heure de jeu pour sa première apparition officielle en pro. À cet instant, Guingamp mène sereinement 1-0 face à Laval, dans un banal 1er tour de Coupe de la Ligue. Le gamin est attendu car il avait emmené les U19 d'En Avant en ¼ de Finale de Gambardella au printemps et sort d'une préparation aboutie (3 buts en 5 matchs amicaux). Curieux, le public de Roudourou ne va pas mettre longtemps avant de tomber sous le charme. Arborant le légendaire numéro 33, le Franco-marocain hérite du ballon à 30 mètres du but de Balijon. Là où bon nombre de minots auraient assuré avec une passe en retrait ou se seraient vautrés avec un dribble à la con, lui contrôle, sereinement. Sans un regard vers la cage, claque une frappe monstrueuse. Le ballon part tout droit… dans la lucarne ! Un coup de canon génial mais depuis, le grand Rachid peine à s'imposer durablement dans le 11 breton. Quelques apparitions, 2 buts, tous importants, des qualités évidentes mais elles sont encore freinées par un petit quelque chose. Alioui est encore un peu tendre mais il n'a que 21 ans. Il a tout le temps devant lui pour percer. Il a toutes les cartes en main. Il pourrait abattre sa première dès ce soir car il sera, si l'on en croit les matchs de préparation et la suspension de Mandanne, le lieutenant de Yatabaré ce soir face à Marseille.

5- Ladislas Douniama, 27 ans, attaquant.

Doudou, Kirikou... Les diminutifs ne manquent pas pour le chouchou de Roudourou. Ou peut être bientôt le Roudoudou. Perdu entre le National et le CFA, c'est avec Guingamp que l'attaquant a découvert le monde pro. Un an de National, six mois en Ligue 2 et le voilà a Lorient, en Ligue 1. Une promotion express comme s'il voulait rattraper le temps perdu. Mais l'aventure tourne court, 6 bouts de matchs, l'anonymat, un prêt ennuyant de 6 mois a Arles-Avignon et le revoilà comme par magie à En Avant. Nous sommes en janvier 2013. Guingamp vient de connaître une fin d'année 2012 pénible avec 3 nuls, manquant de ce brin de folie pouvant faire la différence en fin de rencontre. Un joker quoi. Très vite, le Congolais s'y retrouve et regagne le cœur des supporters. Un but pour sa première titularisation à Monaco, un autre dans le temps additionnel contre Angers, 2 passes déc. contre Nantes et le tour est joué. Kirikou le joker endosse le rôle du dynamiteur. Vif, rapide, déroutant, Douniama détonne par ses dribbles miniatures et son profil atypique. Il est certain que le plus petit joueur de Ligue 1 (1m63) martyrisera encore quelques défenses cette saison. Et peut être pourra-t-il encore jouer le maestro à Roudourou, comme le 10 mai dernier après la farandole contre Lens (7-0).

Vidéo


Par Pierre Henry-Dufeil
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi