1. //
  2. // 2012/2013
  3. // Présentations des équipes

Le TFC, comme d'habitude

Confirmer son statut d’équipe poil à gratter du championnat, pas trop attendue, souvient bien placée, tout en donnant une leçon de realpolitik à la Ligue 1. Tel est le credo toulousain depuis plusieurs saisons. Rassurez-vous, cette année, ça ne devrait pas changer.

0 12
Le bilan de l'été
Une intersaison "toulousaine". L'expression se suffit à elle-même. Peu de rumeurs, peu d'effets d'annonce, peu de frissons. Et peu de changement au bout du compte. Une sortie de Sadran pour justifier sa politique. Un Casanova qui hoche la tête. Et un discours qui a la peau dure. Les ambitions ? Se maintenir tôt. Après ? On verra. Le modèle allemand ? La crise européenne ? Ne cherchez plus, le TFC a trouvé l'équation. Rigueur, austérité, modèle économique pérenne. Pas un club sourire mais un club qui tourne. Qui tourne bien. Cet été, il a vendu Daniel Congré 5 millions et acheté gratuitement Jonathan Zebina. Un mercato réussi. Bienvenue à Toulouse. Bienvenue au TFC.

Le coefficient de résistance au PSG
Il y a deux ans, 14e à 7 journées de la fin, le TFC a fini fort pour finalement terminer 8e. Cette année, 4e à neuf journées de la fin, il a fini très mal, pour terminer 8e. Toulouse-Paris, en train, avec la fameuse panne à Agen, c'est huit heures. Avec son 4/1/4/1 en béton armé, le Téfécé va essayer de défendre contre le PSG tout-puissant. Et en prendre 8. 4 à l'aller, 4 au retour. Résultat : 8%.

Ça va se terminer comme ça le 21 décembre 2012
Avec l'argent mis de côté pendant son mandat, Olivier Sadran paie les supporters du Stade Toulousain pour venir remplir le Stadium. Alain Casanova aligne deux attaquants. Et annonce vouloir jouer la gagne avec les trois points comme ambition première. La seconde : distribuer de l'émotion. Problème, il n'y a qu'un attaquant dans l’effectif : Emmanuel Rivière. Il positionne donc Braaten en pointe. Toulouse gagne 3-0 contre l'OM de Gignac. Mince, attaquer, ça peut marcher aussi.

Le portrait robot
30% - Guy Roux
30% - Lionel Jospin
30% - William Prunier
5% - Pierre Cohen*
4% - Zebda
1% - Guy Novès

La banane
Moussa Sissoko. Annoncé partout, annoncé tout le temps, transféré nulle part. Un joueur international qui a fait l'unanimité à ses débuts. Et qui fait l'unanimité concernant son départ. Un petit Vieira lors de ses plus belles heures, grand, physique, capable de piquer du nez vers l'attaque. Une version à peine retouchée d'Albert Baning pour les mauvais jours, hésitant, maladroit, techniquement très incertain. Joueur schizophrène donc. Olivier Sadran a déclaré ne pas s'opposer à un départ. Problème, personne ne le demande.

L'homme à suivre
Aymen Abdennour. Juste derrière Nkoulou et Yanga-MBiwa, l'autre vraie surprise de la saison dernière. Hyper solide défensivement, techniquement très fin, une excellente pioche arrivée pour 450 000 euros en provenance de l’Étoile du Sahel. Une misère. Déjà courtisé par les grands d'Europe, le TFC l'a forcément prolongé dans la foulée, jusqu'en 2016, le tout assorti d’une jolie valorisation salariale. Histoire d'assurer ses arrières, et de préparer une revente plus chère l'été prochain. Une plus-value de 10 millions devrait se pointer. Le bon coup toulousain. Un modèle économique pérenne, on vous dit.

Ce qu'il va se passer cette saison
Montpellier, Sainté, Nancy, Reims, peu importe, le TFC commence comme tous les ans : très fort. Il est premier à la fin de l'été grâce à un coup de chaud d'Emmanuel Rivière, déjà auteur de cinq réalisations. L'automne approchant, le TFC retrouve sa zone confort entre la 5ème et la 8ème place. Début janvier, il s'incline contre une CFA2 en Coupe de France. Alain Casanova évoque un traquenard et un terrain pourri. Au mercato d'hiver, Lloris quitte Lyon, Aulas veut le remplacer par Ahamada. Sadran est furax. Il négocie un package avec Sissoko contre Umtiti et Fofana. Le Stadium boude. Mais personne ne s'en rend compte. Le TFC alterne ensuite des petites séries de victoires ou de défaites. Il termine 8ème. « Une place cohérente, en rapport avec notre budget » argumente Sadran. Encore. Emmanuel Rivière termine la saison avec 8 réalisations.

La banderole de supporters
"Club social, club viable, club chiant"

Le nom du derby pourri en ico
Le Garonnico contre Bordeaux. Derby feutré.

La chanson de la saison
"I'm not your casanova" - Ultimate Kaos

* Pierre Cohen est le maire de Toulouse. Un gars pas du tout charismatique, pas du tout médiatique, mais connu pour être un homme de dossiers, bosseur et crédible.

Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Vivant à Toulouse depuis pas mal d'année, je peux vous assurer que le TEF est une equipe mais d'un chiant !! un joli stade mais qui sonne creux, un président frileux au possible, de bons joueurs qui se contentent du ventre mou, aucune ambition, surtout du coté du public, qui ne cesse de repeter "ya pas si longtemps on etait en national...", ok mais à un moment, va falloir penser à lacher la bride, ou disparaitre en Ligue 2....Ici c'est assez incroyable de voir à quel point les gens s'en cognent.... foutu rugby ! :)
C'est moi ou dans chaque présentation des équipes, ils parlent de l'om ! Soit les clubs se maintiennent contre l'om soit ils les défoncent le 21 décembre 2012 ! A ce rythme là, pour la présentation de l'om ils vont être obligé de mettre qu'ils vont être relégué...
Frenchies Niveau : CFA
Mais c'est ça que personne ne comprends en L1 ... nous ce qu'on veut c'est recevoir les belles équipes de L1 tous les ans. POINT BARRE. y a 10 ans on a fait 2 saisons d'affilées à 50 pions (national/L2), ok c'était l'apéro mais on jouait contre qui alors? Ce qui a le plus de chance d'attirer les gens au stadium c'est les stars des équipes qui visitent. c'est tout. Pour ce qui est de la performance et de la fierté locale, on est déjà servi (dans un autre sport certes, mais un sport avec des valeurs vraiment pas moins grandes, demandez aux femmes). Je suis impressionné par le nombres d'articles décryptant cet ovni qu'est le Tef ... et oui un président (valable pour la France) qui laisse pas une ardoise après avoir décroché la lune, c'est respectable aussi hein !! Et il y a 5 ans on recevait le finaliste de la C1 dans une superbe ambiance festive... combien de clubs on pu en dire autant depuis? next
il faut demander aux Indians Tolosa d’être plus exigeants comme les ultras Marseillais.
974toulouse Niveau : Loisir
le probleme c est pas le rugby. Avec Sadran qui protege Casa on risque pas de progresser si Casa et Sadran auré umpeu plus de folie on aurez plus de monde au stade. A croire que Casa est la marionnette de Saadran!
Tout à fait d'accord avec Mahht.

J'ai été abonné au TFC ces 4 dernières années. Je dois être sado, mais la stop, ça devient lourd le non spectacle, la non ambition de Sadran...
Le stadium, qui était déjà pas bien plein quand le Tef joue, se vide et Sadran réagit même pas.
Triste
Bleusaille87 Niveau : CFA2
Ah ah Ultimate Kaos putain un de ces sons à l'ancienne ah ah ah !! Merci So foot !
Bleusaille87 Niveau : CFA2
Plus serieusement y'a des villes comme ca, allez voir à Biarritz ou Perpignan ce qu'ils pensent du foot... Mais malgrès ca Toulouse fait toujours des saisons honnêtes
totenfest Niveau : DHR
"Le Stadium boude. Mais personne ne s'en rend compte."
Cruellement réaliste.
Ok bleusaille, mais là on parle de l'une des plus grandes villes de France, donc y'aurait la place pour une equipe de foot ambitieuse.

Pour moi le problème c'est Sadran, Casanova fait pas du trop mauvais taf (Même si outrageusement defensif), le stade, la ville, les installations sont quand même plus qu'honorables, et y'a quand même des joueurs de bons niveaux, par contre, si Sissokho et Capoue s'en vont..........
Sinon, moi j'ai plutôt Jean-Michel Cohen, expert en nutrition... (foutue pub...)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Nancy en construction
0 12