En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Scénario alternatif

Le scénario alternatif de la Ligue 1 : le but refusé d'Ocampos

Comme le démontrait si bien Ashton Kutcher, un simple battement d'aile peut avoir des repercussions sur un ensemble d'évènements. En Ligue 1, c'est pareil. Et un ballon d'Ocampos qui franchit ou non la ligne de but, ça change tout.

Modififié

Le compte rendu du match

Il reste dix minutes à jouer. Sur un corner de Payet, André Ayew s'élève plus haut que tout le monde, comme il a l'habitude de le faire. Anthony Lopes justifie son statut de meilleur gardien du championnat en bondissant sur le cuir. Mais Ocampos a bien suivi pour tacler le ballon. Marseille croit tenir sa victoire. Mais l'arbitre annule le but pour la mauvaise raison. Oui, grâce aux caméras de Canal+, on peut voir que le ballon est rentré dans le but de Lopes. Petit bémol, les crampons d'Ocampos, eux, sont entrés dans le torse du portier lyonnais. La décision de trop pour les joueurs phocéens qui perdent leurs nerfs. Dans les minutes qui suivent, Morel se fait expulser, et Mandanda doit sortir une grosse parade pour éviter le chaos. Avec le recul, les semaines passées à se chamailler sur Turpin entre Jean-Michel Aulas et les supporters marseillais, l'histoire ne pouvait s'écrire autrement, et on parlera sûrement de tournant.

Les conséquences de l'effet papillon :

  • Marseille se serait replacé dans la course au titre avec 56 pts. Soit le même total que le PSG, et à un point de Lyon.

  • Nabil Fekir aurait dévissé dans le couloir des vestiaires : « Arbitre, bâtard de ta race ! » Trois matchs de suspension pour lui.

  • Jean-Michel Aulas aurait écrit 18 tweets dont un ravageur : « Turp1 de ta mèr, l'OL a jms lé 1er. #hatersgonnahate »

  • L'OM n'aurait pas eu à aspirer le venin. Une idée à la con de toute façon.

  • Nice aurait subi la loi de Lyonnais en manque de points. D'où un passage dans la zone de relégation.

  • Sur sa lancée, Marseille aurait repris la tête du championnat en battant le PSG, 2-0. Buts de Lemina et Morel.

  • Edinson Cavani, pointé du doigt pour les occasions manquées au Vélodrome, aurait annoncé son intention de quitter le PSG dès la fin de la saison.

  • Du coup, l'Uruguyaen aurait été écarté du groupe par Laurent Blanc jusqu'à la fin de la saison.

  • Pendant ce temps face à la Ligue, Jean-Michel aurait négocié la suspension de Fekir. Un seul match pour dix Kia offertes au comité de discipline.

  • Après trois victoires consécutives sur Bordeaux, Nantes et Lorient, l'OM se serait envolé au classement : +5 sur Paris, + 6 sur Lyon.

  • Une bonne nouvelle pour Pascal Dupraz, qui aurait vu son Évian TG prendre un peu d'avance sur les Merlus et la zone rouge : « On ne peut pas descendre lorsque l'on voit la parodie de football proposée par Lorient. »

  • À Nice, 16e, les choses se seraient durcies. Grégoire Puel aurait retenu trois cuisiniers du self en otage avec une revendication simple : tuer le père.

  • François Hollande aurait embarqué dans le premier avion pour négocier avec le ravisseur. Au bout de trois heures de discussion, Grégoire aurait cédé. Une maternelle de Neuilly pour le président, dont la cote de popularité aurait repris 17 points.

  • Désireux de sauver sa saison, le PSG aurait retourné le Barça au Camp Nou. 3-0. Triplé de Bahebeck.

  • Secoués, les Catalans auraient enchaîné trois défaites de suite en championnat.

  • Au même moment, Edinson Cavani aurait été aperçu dans un bar à chicha du XVIIIème accompagné de l'équipe des Anges de la téléréalité.

  • Après avoir inauguré sa statue à la Gare Saint-Charles, Marcelo Bielsa aurait basculé dans la mégalomanie. Et le 2-6-2 révolutionnaire mis en place face à Metz n'aurait pas fonctionné. 7-0, quadruplé de Bouna Sarr.

  • Soutenant mordicus que la formule est la bonne pour terminer le championnat, El Loco aurait reconduit le même onze face à Lille et Bastia. 18-0 (un record), 1-0.

  • Auteur de cette performance historique à la tête de Lille, René Girard aurait résigné pour trois ans avec le LOSC.

  • Lyon, qui aurait enregistré le retour de Fekir, aurait enchaîné cinq succès de rang pour devancer l'OM d'un point. Avec Baky Koné en auteur du but du titre contre Rennes.

  • Jean-Michel Aulas aurait invité ses joueurs à boire des jéroboams de rosé à Saint-Trop. Un titre, ça se fête !

  • De son côté, Paris aurait subi la loi du Bayern Munich en demi-finale. Immédiatement après la rencontre, Nasser aurait débauché Thomas Müller pour 87 millions d'euros, plus Papus Camara.

  • Vainqueur en Liga, Carlo Ancelotti aurait été reconduit à la tête du Real Madrid. Pas Luis Enrique au Barça, remplacé à l'été par Hervé Renard.

  • La chemise blanche aurait fait du collectif un maître mot et aurait mis Messi au banc, puis rapatrié Max-Alain Gradel en Catalogne. Le nouveau MSN.

  • Marcelo Bielsa, déçu de la 2e place, aurait décidé de s'engager avec le Qatar pour dix millions d'euros.

  • André Ayew serait resté à l'OM pour la Ligue des champions. Comme Gignac. Et Ocampos.

  • Qui aurait donc coûté quinze millions d'euros au club, et fait plonger les comptes dans le rouge.

  • Du coup, André Ayew (Swansea) et APG (Zénith) seraient quand même partis pour dégager de la masse salariale.

  • Pascal Dupraz aurait fêté son maintien, d'une courte tête devant Lorient, en organisant une séance de dédicaces de son livre La survie d'un mécréant au Décathlon de Saint-Dié.

  • Paris aurait soldé Cavani à l'Atlético Madrid en échange de Mandžukić et vingt millions d'euros. Leonardo Jardim aurait également remplacé Laurent Blanc.

  • Avec son nouveau buteur, Paris aurait été champion de France et d'Europe 2015-2016. Et Jardim aurait décroché un trophée UNFP pour ses tactiques béton.

  • Le nouveau statut du PSG ne l'aurait en revanche pas aidé en finale de Coupe de France, puisqu'en raison d'une panne de la goal-line technology, le but de Lucas aurait été refusé alors qu'il avait bien franchi la ligne.

    Par Raphael Gaftarnik
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
    À lire ensuite
    Parce que Messi