Le Racing Club de la lose ?

Plus de larmes sur le terrain que dans les tribunes. Inconsolables Christian Lopez, Karim Hafez, Desan Cvetinović ou encore le gamin du cru, Benjamin Bourigeaud, vendredi soir sur la pelouse de Bollaert. Scénario catastrophe pour les hommes de Casanova : durant la soirée, ils ont été directement en Ligue 1 pendant plus de trente minutes, barragistes au coup de sifflet final avant que l’ultime but amiénois, à 22h20, ne vienne briser définitivement leurs rêves d’accession.

Modififié
Dans les travées, les mines sont blafardes. Prostrés, les 37 700 fans des Sang et Or mettent du temps à quitter le stade. Ne sachant que faire et que dire face à ces joueurs écroulés sur le terrain, la tête entre les mains. Peu de sifflets, quelques applaudissements. Pour Bostock, blessé, mais sans doute venu faire ses adieux au public. Pour Lopez, meilleur buteur du club depuis Roger Boli avec seize buts. Ou encore Autret, le chouchou de Bollaert. Pas de colère finalement. De l’abattement surtout. C’est en effet dans le calme, et dignement, que les spectateurs ont quitté le stade dans la douce nuit artésienne. Résignés ?

« On est vraiment des losers, c’est incroyable »


« Je suis surtout déçu pour les joueurs, car ce sont des bons mecs, mais je m’étais tellement préparé à ce scénario » , résume ainsi Antoine, un supporter. Avis partagé par bien des fans Sang et Or vendredi soir. « On est tellement poissards, peste Arnaud, dépité, en commandant sa bière au comptoir de la Loco, devant la gare. J’ai l’impression de ne vivre que des soirées cauchemardesques comme celles-là depuis tout petit. » « On est vraiment des losers, c’est incroyable » , entend-on dans de nombreuses conversations. L’accablement est total. Le supporter lensois est dépité, découragé, écœuré, désespéré, lassé. Fa-ti-gué ! Et ça le rend apathique plutôt qu’irascible. Il faut dire qu’il en a bavé depuis une décennie. Et bien au-delà même. La preuve par six exemples de soirées cauchemardesques dans l’histoire d’un Racing qui rencontre les pires difficultés du monde lorsqu'il s’agit de conclure. Au plus grand dam de ses fans.

  • Lyon-Lens, mai 2002

  • Un titre de champion qui se joue entre deux adversaires sur un seul et dernier match. Unique en France. Forcément, il fallait que ça tombe sur Lens. Les Sang et Or sont leaders depuis l’automne, viennent de cartonner Guingamp 4-1 à la maison, et n’ont besoin que d’un nul pour être sacrés. De quoi être confiants. Un second titre de champion leur tend les bras, depuis celui de la bande à Leclercq en 1998. Reste à franchir la dernière marche. Patatras ! L’OL l’emporte 3-1 et, spécialité lensoise, un ancien gamin du club, Pierre Laigle, marque contre ses anciennes couleurs. Les 2000 fans lensois, médusés et bloqués dans leur tribune, essuient une pluie de projectiles de supporters lyonnais qui ont envahi la pelouse. Bon retour en Artois.

  • Troyes-Lens, mai 2007

  • En jeu, une place qualificative pour le tour préliminaire de la C1. Lors de l’ultime journée de championnat, le Racing, 3e, se déplace chez un relégué, Troyes. À la 8e minute, Lens perd 1-0, à la 35e joue à dix, et à l’heure de jeu se fait chambrer : « Et un, et deux, et trois zéro » . Les 4 500 supporters présents dans l’Aube manifestent leur colère en tribunes à coups de projectiles lancés sur la pelouse. Le match est interrompu quelques minutes avant d’aller à son terme. Exit la Ligue des champions, Lens, 5e, aura son ticket pour « la coupe à Toto » . Gillot, furieux et pas soutenu par les dirigeants malgré une saison plus que correcte, partira. La saison suivante, Guy Roux, JPP et Leclercq lui succéderont. Et Lens descendra...

  • Lens-PSG, mars 2008

  • La « finale de la peur » (de la Coupe de la Ligue) entre deux clubs très mal en point au classement de la L1, 17e et 18e. Malheur au vaincu pour la suite du championnat. Lens a l’occasion de garnir un peu plus sa vitrine qui ne contient que deux trophées, champion de France et Coupe de la Ligue, tous deux obtenus sous l’ère du druide en 1998-1999. Les dieux du stade seront-ils donc avec les Lensois ? Déroulement de la soirée cauchemardesque pour les Sang et Or venus par milliers au Stade de France : leur atout offensif majeur, Loïc Rémy, sort sur blessure à la 10e, ouverture du score de Pauleta à la 19e, égalisation de Carrière à la 52e, un poteau sauve le PSG et Landreau sur une frappe de Monterrubio à la 67e, des fans parisiens leur claquent en pleine figure la banderole « Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis » , et Mendy transforme devant le virage Sang et Or prostré un penalty litigieux obtenu par Luyindula à la suite d'un accrochage avec Hilton à la... 93e minute. Le traumatisme est lourd. Et Lens, qui avait pourtant deux points d’avance sur Paris en championnat, sera dépassé par le PSG et relégué en L2. « Les supporters ne méritaient pas ça » , déclare Monnet-Paquet après la rencontre. Un refrain maintes fois entendu par les Lensois depuis vendredi soir.

  • Lens-Brest, mai 2014

  • Dernier match de la saison à Bollaert, et une victoire lensoise sera synonyme de retour parmi l’élite du football. La ville est en effervescence, le stade est plein comme un œuf, la fête prête à exploser. Même les anciennes gloires du club, dont Sikora, Moreira, Adjovi-Bocco, sont présentes dans le kop. Avec un coach comme Antoine Kombouaré, ça va le faire, se disent les fans du RCL, rarement aussi confiants. À l’heure de jeu, Bollaert retient son souffle : Touzghar s’élance et... rate son penalty. À la 80e, Brest fait le hold-up. 0-1, score final. Au lieu de fête, la pelouse sera envahie et quelques débordements à déplorer. Martel, fou de rage, lancera le paper-board du vestiaire quand Kombouaré balance une bouteille pleine en direction de deux de ses joueurs. Ambiance. Le Racing obtiendra néanmoins son ticket pour la L1 la semaine suivante au CA Bastia. Contents les fans lensois ? Pas vraiment, car ni leurs voisins lillois et valenciennois ne daigneront leur prêter leur stade alors que Bollaert est en travaux pour l’Euro. Il leur faudra donc se taper 200 bornes jusqu’à Amiens à chaque match pour redécouvrir la L1. C’est le moment que choisit aussi l’actionnaire azéri Mammadov pour commencer à faire des siennes. Lens perd ses meilleurs joueurs et fait l’ascenseur.

  • Lens-Arsenal, avril 2000

  • Le RC Lens en finale d’une Coupe d'Europe ? Vraiment ? Possible ? Oui, pour cela, il faut renverser la vapeur après une courte défaite 1-0 à l’aller dans l’antre de Highbury. Le peuple Sang et Or y croit. Gervais Martel a souvent confié que son club aurait pu doubler la capacité de son stade pour accueillir toutes les demandes de billets de ses supporters pour ce match. Le 20 avril 2000, Bollaert reçoit donc les Gunners de Wenger, Henry, Petit, Vieira ou encore Bergkamp, Kanu et Overmars. Le Mbappé de l’époque douche le public de Bollaert juste avant la pause, avant que Nouma lui redonne espoir à la 73e. Mais à la 87e, le géant Kanu privera définitivement les Sang et Or de finale tandis que 25 000 de ses supporters s’apprêtaient à se rendre à Copenhague.

  • Lens-Paris, mai 1998

  • Des centaines de trains doubles, d’autocars et de voitures particulières. Le peuple lensois se déplace à 35 000 pour la première finale au Stade de France. Jamais le RC Lens n’a encore remporté la Coupe de France. Deux défaites jusqu’ici, en 1948 et en 1975. En face, c’est le PSG de Raí. Mais Lens, alors leader du championnat de France devant Metz à une journée du terme, est une redoutable machine à gagner. Le doublé, les supporters y croient plus que jamais. Mais, impressionnés par cette folle ambiance devant 77 700 spectateurs, les Sang et Or déjouent. Raí puis Simone les assomment. Šmicer leur redonnera un peu d’espoir à la 83e. Trop tard. Les longues cohortes de fans du Racing regagnent le Pas-de-Calais dans une ambiance morose. Avec la crainte de perdre aussi le championnat une semaine plus tard à Auxerre. Mais cette fois, et c’est tellement rare, les dieux du stade seront avec eux.



    Par Yannick Lefrère
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié

    Dans cet article

    Kit Fisteur Niveau : Loisir
    Au nom de tous les sochaliens du site, désolé aux lensois pour avoir fait une deuxième mi-temps pareille contre Troyes qui vous baisent à ce point... on peut dire que cette deuxième mi temps était à l'image de la deuxième moitié de saison dans un sens.
    La montee Lens l'a perdu seul et bien avant cette soiree. A chaque fois qu'on aurait pu s'envoler au classement on a flanche.

    Peut-etre un mal pour un bien. Les nouveaux actionnaires avaient fixe l'objectif L1 pour 2019. Ca laisse le temps au club de continuer sa restructuration et d’étoffer un peu plus l'effectif. Reste a trouver un bon coach. On a rate Hantz malheureusement
    C'est vrai que la deuxième mi temps sochalienne est suspecte. S'écrouler comme ça alors qu'on a aucune pression c'est incompréhensible.
    Sochaux avait un différend avec le racing depuis cette histoire de maintien au tribunal (acquis sur le terrain c'est important de le préciser). Peut être qu'ils se sont "vengés" ou alors ils terminent ce qu'ils ont commencé, une année 2017 nauséabonde.
    Peu importe au final, nous sommes quittes et j'aimerais bien que les deux clubs montent en L1 mais c'est loin d'être gagné des deux côtés. Le fils Peugeot devait racheter le club aux chinois, je ne sais pas ce qu'il en est mais le chantier est grand chez vous. Bon courage.
    Kit Fisteur Niveau : Loisir
    Pour l'instant les chinois ont répondus au fils Peugeot qu'ils comptent absolument pas vendre le club, en tout cas pour le moment.

    Au vu de la saison c'est plutôt la première mi temps qui est suspecte, ça me fait mal de l'avouer mais cette deuxième partie de saison est aussi catastrophique que la dixième plaie d'Egypte...

    Mais Lens comme Sochaux, on est deux clubs,historiques alors tôt ou tard on remontera forcément.
    Ce commentaire a été modifié.
    Après on peut aussi se dire que Troyes s'est juste sorti les doigts du cul et que vu leur situation à la mi-temps, ils n'avaient plus rien à perdre et ont tout donné, face à une telle intensité les sochaliens qui n'avaient pas de raison de se dépasser se sont juste laisser submerger par les vagues Troyennes..
     //  18:08  //  Aficionado de la Thaïlande
    J ai un pote sochaliens et c est une constante : ils se sont toujours chiés dessus en seconde mi-temps. Comme il l a dit, c est plus une victoire qui aurait été suspecte.
    Troyes aussi c est un sacré client, plus d envie, adversaire en mousse,un bon préliminaire pour la poisse
    5 réponses à ce commentaire.
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA2
    C'est l'idole Pedro qui ouvre le score en finale de CdL en 2008.
    C'est Vraiment la défaite a Troyes en 2007 qui a lance cette décennie noire. On avait longtemps ete 2eme et on s'est totalement ecroule et on ne s'en est jamais remis. A l'epoque Lens etait facielement dans les 5 meilleurs equipes de Ligue 1...
    Audenchiasse Niveau : DHR
    Tt à fait, des fois la destinée des clubs bascule sur un coup d'effet papillon, comme cette défaite à Troyes qui entraîne la débandade.

    Le parallèle peut être fait avec la Pannenka de Landreau contre sochaux en finale de Cdl 2004. La défaite sur TaB de cette façon a complètement tué le FCN qui sortait en 10 ans de 2 L1, 2 CdF et une 1/2 de C1. Résultat, Yepes, Armand et compagnie out, relégation 2 ans après, et la décadence pour une décennie.

    Après en général les clubs auxquels ce genre de situation arrive sont souvent des clubs mal gérés, dont le choc de la scoumoune fait tomber le chateau de cartes. Nantes était déjà depuis 3 ans en plein gang bang de la bande à Gripond, tandis que Gervais progressivement tendait à partir en couille au racing depuis la fin de la période dorée 1998-2002, sous fond de montée en puissance du LOSC.
    2 réponses à ce commentaire.
    volontaire 82 Niveau : CFA2
    En même temps, est ce qu'on aurait pas un peu surévalué cette équipe ? Suffit de voir toutes les récompenses qu'elle a reçu aux trophées UNFP... Meilleur joueur, meilleur gardien, 3 joueurs dans le 11 type, tout ça pour ne même pas finir sur le podium. Il aurait plus manqué que ce bon vieux Casa finisse meilleur coach..

    On va pas se mentir, y'a peu de joueurs qui soient vraiment au dessus du lot dans cette équipe. Bostock a arrêté de jouer depuis décembre, et devant c'était plus sur courant alternatif qu'autre chose. A part Bourigeaud et Zoubir qui semblent être de très bon joueurs, le reste n'était en rien au dessus des autres équipes de L2. Surtout, j'ai l'impression qu'on a jamais vraiment senti une équipe conquérante capable d'aller chercher cette montée, ils se sont fait dessus à quasiment chaque match contre les concurrents. C'est simple, contre les 3 équipes qui finissent sur le podium, ils sont à 0 victoires en 6 matchs. On peut dire quasiment les mêmes choses sur le Stade Brestois d'ailleurs... Dommage, parce que ces 2 publics méritent probablement mieux.
    Je ne suis pas d'accord. On a un effectif largement supérieur en quantité et en qualité par rapport à l'an dernier.
    Bostock, Bourigeaud, Zoubir, Lopez, Fortune, Cvetinovic, Douchez plus un banc de touche avec quelques mecs qui ont fait le taff. Ce ne sont pas des noms ronflants, mais pour de la L2 c'est bien au dessus du lot. Avec une équipe aussi complète, normalement tu vas au bout.

    Par contre c'est une équipe qui n'a aucune confiance en elle, qui ne sait pas quoi faire quand elle mène au score, et qui ne sait pas attaquer convenablement. Et ça, c'est la faute du coach. Avec un effectif de 15 boiteux (dont aucun attaquant), Kombouaré réussissait à donner plus d'intensité et de hargne aux joueurs.

    Bref, c'est la merde et la saison prochaine avec Brest, Nîmes, Le Havre, Reims, Nancy, Quevilly et ptête Troyes ou Lorient, ça sera pas forcément plus simple de se qualifier.

    Sinon le pire traumatisme, ça reste la perte du titre contre Lyon.
    volontaire 82 Niveau : CFA2
    Peut-être que j'y suis allé un peu fort je l'admets n'empêche, même parmi les joueurs que tu cites je ne peux m'empêcher de penser que certains sont franchement sure-estimés. Douchez a t'il vraiment été providentiel cette saison par exemple ?

    Après le coach oui c'est certain. En ayant connu Casa un bon paquet d'années, je comprends tout à fait ce que vous ressentez... Le truc avec lui c'est qu'il a un côté gentillet qui est plutôt adapté quand tu joues dans un club tranquille de milieu de championnat, et qui lui a permis de faire exploser et progresser pas mal de jeunes du centre de formation ou de jeunes pêchés ailleurs (le meilleur exemple : Ben Yedder) mais qui n'est absolument pas adapté quand tu dois mener un squad de guerriers vers la montée dans un championnat limité où la différence se fait souvent à l'envie.

    Bon courage pour l'année prochaine cela dit.
    2 réponses à ce commentaire.
    Le fait que Lens ne monte pas cette saison est pour moi incompréhensible tant ils avaient une équipe au dessus de tout le monde. La suffisance de certains joueurs a été au niveau de la ferveur (classique) du public. Même si le scenario des concurrents est assez incroyable, ce n'est pas vendredi que la montée s'est jouée, mais lors de ces nombreux matchs où Lens a balancé des points sans raison (la même chose peut se dire pour Brest, à un moment donné les équipes avaient fait le trou).

    Je pense que cette Ligue 2 s'est jouée à l'envie, Strasbourg, Amiens et Troyes n'ont absolument pas volés leur montée/match de barrage.
    C'est clair que la défaite à Troyes en 2007 a déclenché le déluge puisque l'année suivante on finit par descendre et on a pas cessé de faire le yoyo depuis. Alors qu'entre 1998 et 2007, le club n'avait terminé qu'une fois en-dessous de la 8ème place (2000-2001, 14ème). On était un club de première moitié de classement de L1. Mais depuis 10 ans, on est tout juste un club correct de L2 =(
    Totti Chianti Niveau : Ligue 2
     //  15:57  //  Tifoso della AS Rome
    Lens, club de la lose?
    Je crois alors qu'on peut direct faire un jumelage avec ma Roma.
    Mêmes couleurs en plus.
    Courage les mecs!
    Doug Wilson Niveau : CFA2
    T'es daltonien ?
    Loser qui finit sur le podium de son championnat depuis 3-4 ans, merde, quand même !
    Je partage ta passion pour Rome, mais étant également supporter du FC Metz, je n'adhère pas à ton jumelage ;-)
    Allah Votre Niveau : Loisir
    N'exagere pas quand même, Lens est tres loin de la loose romaine. On parle quand même d'un sympathique bled de province face à la capital italienne!!
    4 réponses à ce commentaire.
    comment c'est loin Niveau : CFA2
    La descente en 2008 est pour moi la plus traumatisante et le début de tous les soucis.
    On avait quand même un budget pour finir top 5 et on descend et la ça devient un énorme soucis.

    J'ai tellement pleuré ce soir la, j'avais 16 ans, je me dois de le préciser.

    Vendredi a été encore une soirée horrible mais au vu de la saison ça nous pendait à la gueule quand même.
    "spécialité lensoise, un ancien gamin du club, Pierre Laigle, marque contre ses anciennes couleurs."

    J'ai toujours cru que c'était une spécialité parisienne...
    andreas mollard Niveau : CFA2
    Le résultat de vendredi m'a plutôt remonté qu'autre chose, comme dit plus haut, on ne perd pas la monté ce soir la, ni même à cause des sochaliens, non, pas difficile de trouver un match ou on maitrisait mais à force de vouloir gérer, on se fait rependre (Auxerre lens, Amiens Lens, Clermont Lens ect...) et à la fin ça coute au moins un barrage.

    C'est la décennie de la loose, c'est incontestable.

    Doit on se morfondre pour autant? je vois des motifs d'espoirs.
    Le stade, la ville, les supporters, n'auront de cesse de pousser cette équipe.
    Maintenant, au club de s'atteler aux vrais problèmes qui est le choix des hommes aux responsabilités, que fait Blanchard dans ce club? qui a eu l'idée de recruter des mecs comme koukou ou guira? quel est le fameux projet de jeu de Coach barbecue?

    Visiblement, on aura à le supporter encore l'année prochaine, son renvois couterait une grosse sommes que l'actionnaire de voudra pas combler.

    En parlant de ça, j’attends que solférino communique au plus vite pour dissiper tout malentendu concernant ses moyens pour la saison prochaine, outre le fait de devoir boucher un déficit structurel dû au maintient du club en ligue 2, que va t il amener niveau transfert?

    Se contentera il de minimiser les pertes en vendant les joueurs pouvant nous ramener de l'argent ou sera il offensif afin de garder les cadres de cette équipe pas trop dégueulasse mais qui manque de talent dans certaines lignes? (en défense notamment) telle est la question.

    Ce serait bien en tout cas d'avoir une équipe compétitive pour le 28 juillet, c'est à dire demain, histoire de ne pas louper le début de saison comme nous l'avons fait cette année.

    Pour finir, bollaert était magnifique vendredi, malgré le résultat final, c'est pour ce genre d'émotion que l'on vient au stade, On a vibré, hurlé, crié, chialé même mais putain c'etait bon, je préfère ça à une ambiance mièvre comme on peut en trouver à 40 km plus à l'est (traduction, au lousque).

    En tout cas je serai là pour la reprise, motivé comme jamais pour effacer ce 19 mai 2017 par une monté le 18 mai 2018.
    J'ai tellement pleuré en 98 (j'avais 14 ans) quand on a perdu le championnat à la différence de buts, que depuis, j'ai du mal à m'appitoyer sur Lens....
    Cafu crème Niveau : Ligue 2
    En dehors de cette désillusion le club s'est il re structuré pour se préparer à monter?
    La hyène Niveau : DHR
    Racing Club de la lose, c'est quand même un titre qui sied mieux au Racing Club Strasbourg. Alors ok, le RCS finit champion de L2, mais après avoir chuté bien plus bas que Lens et surtout après avoir fini brocouille (bredouille dans le Bouchonnois) une paire de fois...

    Comme la fois on loupe la montée en L2 à la dernière journée et qu'on reste en National...

    Ou la fois où on loupe la montée en L1 à Montpellier, également lors de la dernière journée, avec le fameux penalty de Renaud Cohade...

    Ou la fois où tombe en National lors de la dernière journée à Châteauroux, entraîné par JPP un ancien de la maison...
    Les sièges du parcage visiteur de Gaston Petit s'en souvienne encore...

    Donc trois fois non, le Racing Club de la Lose, c'est Strasbourg. Maintenant Strasbourg a cette image de club populaire avec un public fidèle, c'est oublié à quel point le club est allé loin dans le nawak et l'ésotérique, les histoires lensoises avec l'Azerbaïdjan et autres c'est peanuts à côté...
     //  21:39  //  Aficionado de la Thaïlande
    Jaffar valide
    1 réponse à ce commentaire.
    Snif Snif Tristesse. La LFP a momentanément délaissé les bouffes-cailloux... Quelle injustice mais euh... Il faut dire que leur place était en CFA 2 avec dissolution administrative suite à Super Mamadov qui pretendait se payer des Zlatan
    Lens triste que il ne monte pas, ironiquement je pensé vraiment que ils avaient plus de titre.
    RC Lens , Stade Rennais même combat...Ou comment passer à côté de son Histoire alors qu'on a les cartes en mains. Courage! (comme d'habitude)
    Concernant le Paris-Lens 1998, il y a quand même une sacrée inexactitude quand il est écrit : " la première finale au Stade de France"...

    Il faut préciser que c'est la 1ère finale DE COUPE DE FRANCE au SDF, qui a eu lieu le 2 mai 1998.
    Parce que la 1ère finale de l'histoire de ce stade, c'est celle de Coupe de la Ligue, PSG-Bordeaux, qui s'est déroulée le 4 avril 1998.
    Jacky Wilshere et Henri Michel Niveau : DHR
    Vous m'avez déprimé pour plusieurs jours là.
    J'avoue ne pas saisir l'indignation des bouffes-cailloux pour cette non-montée. Estimez-vous heureux et remercier la LFP car votre place aurait du être en CFA 2
    Robbie_Slater Niveau : DHR
    tu t'es fait violer par un mec avec le nez rouge et les dents jaunes pour avoir autant de haine et si peu d'argument ?
    1 réponse à ce commentaire.
    Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 42
    Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7 Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10
    dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42