Le livre de la semaine

22 0
« Éloge de la passe. Changer le sport pour changer le monde » (Les éditions libertaires)

Dans la très diverse famille de l'extrême gauche, c'était essentiellement les trotskistes qui avaient pris l'habitude de s'exprimer sur le foot, surtout depuis mai 68 et la naissance du courant anti-sport « Quel corps ? » lancé par Jean-Marie Brohm (bien que pour être totalement honnête, l'arrivée de Besancenot, supporter du PSG, avait marqué une sorte d'épiphanie à crampon qui ne cessa de se confirmer). On ne s'attendait donc guère à voire les libertaires se frotter à un tel sujet, et d'ailleurs cet ouvrage collectif commence par deux « Outing » , le terme est fort !, en guise de petite provocation à l'intention de leurs camarades. Preuve que les réticences et les blocages restent forts.

On pouvait donc aussi dans la foulée craindre une simple démarche militante opportuniste, voire bassement de propagande, qui sortirait quelques initiatives de son chapeau, tirerait des généralité en forçant le trait ou encore qui développerait de longues logorrhées idéologiques remplies de notes de bas de page. Si l'engagement partisan ne se cache pas, il faut porter au crédit de nos ultras du drapeau noir d'avoir su mener un véritable travail d'exploration historique (quitte à s'emparer de la mémoire, politiquement assez lointaine, des Olimpiada Popular de Barcelone en 1936, du mai 68 des footballeurs, ou de l'aventure de Miroir du football), le tout d'une manière assez honnête (y compris en abordant les résistances passées, notamment entre les deux guerres, ou l'opposition au sport ouvrier « stalinien » ). Mais au-delà du cas français, assez anecdotique, le plus passionnant réside dans l'ouverture à l'internationale, balayant pour le coup des expériences un peu plus significatives de foot libertaire, aussi bien en Amérique du sud, aux Usa ou en Angleterre (dans le sillage de la scène punk et skin antifa), comme par exemple cette rencontre entre anars du Kronstadt FC contre une équipe Léniniste pur jus à Berkley en 2003. Nous avons même droit à un petite visite des problématiques actuelles, telle la question des supporters, à priori la moins anarcho-compatible, via le cas du Red Star, des socios espagnoles membres de la CNT , ou du Mondiali antirazzisti en Italie.

Pour terminer, signalons surtout les articles consacrés à Albert Camus, puisque l'idée de l'ouvrage est parti d'un colloque sur les liens entre l'auteur de « La Peste » et les libertaire, pour lequel Wally Rosell, chef opérateur de ce livre, rédigea l'article qui donne son nom à ce étrange objet du désir anar pour le ballon rond : « éloge de la passe  » .


Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
22 0