1. //
  2. // 34e journée
  3. // Le joueur du week-end

Le château de Bouna Sarr

Le FC Metz vit une saison compliquée, c'est peu de le dire. Mais dans le combat permanent que les hommes d'Albert Cartier livrent contre la relégation, certains talents émergent. C'est le cas de l'ailier Bouna Sarr, infernal contre Bordeaux ce week-end.

Modififié
203 12
Le FC Metz a décidé que son maintien passerait par le jeu, quoi qu'il en coûte. L'entreprise, aussi louable qu'incertaine, a pour avantage de mettre en avant ses jeunes talents, dont fait partie Bouna Sarr. Samedi, ce sont les Bordelais qui en ont fait les frais. Et plus particulièrement Diego Contento et Nicolas Pallois, à qui l'ailier franco-guinéen a tout fait. Si bien qu'avec un peu plus de réussite de la part de ses compères d'attaque en première période, les Grenats auraient pu rentrer au vestiaire avec un avantage plus lourd que ce 1-0.

Viré de l'Olympique lyonnais


L'histoire footballistique de Bouna Sarr, 23 ans aujourd'hui, est à classer au chapitre regroupant ces joueurs à la technique sûre, mais au tempérament incompatible avec la rigueur que les centres de formation imposent. Une catégorie dans laquelle il côtoie Mathieu Valbuena, mais aussi Franck Ribéry, révélé comme lui à Saint-Symphorien. Comme le Ch'ti, renvoyé du centre de formation du LOSC, c'est à côté de chez lui que Bouna Sarr s'est heurté aux premières difficultés semées sur le parcours classique du jeune en quête d'un contrat professionnel. Né dans le quartier de Gerland, à Lyon, c'est tout naturellement que le petit Bouna intègre l'Olympique lyonnais en benjamins, après avoir touché ses premiers ballons au FC Gerland. Mais l'aventure tourne court, chez les jeunes du septuple champion de France. Contrairement à Mehdi Zeffane, Rachid Ghezzal, Alexandre Lacazette, Clément Grenier ou Enzo Reale, qu'il côtoie à l'époque, Bouna se voit signifier à l'âge de quatorze ans qu'il devra aller voir ailleurs. La faute à un sens de la discipline qui ne cadre pas avec l'ambiance studieuse qui se doit de régner dans les couloirs de l'institution. « Je n'étais pas très impliqué, confie l'attaquant en août dernier au blog OlympiqueEtLyonnais.com. Chaque année, on me disait : "Tu as du potentiel, des qualités, mais il faut que tu fasses attention au comportement". Je n'avais pas forcément mesuré la chance que j'avais d'être dans un club professionnel comme l'OL. » Cette chance, Bouna Sarr va la mesurer en foulant pendant trois saisons les pelouses pelées de la banlieue lyonnaise. Celle du CASCOL, à Oullins, d'abord, puis pendant deux saisons, celles de Saint-Priest. Suffisant pour se faire repérer par les émissaires du FC Metz, alors en Ligue 2. Et se remettre à rêver d'un contrat pro.

Bouna, « amuse-toi bien en Meurthe-et-Moselle »


Bouna Sarr débarque en Moselle avec dix-sept printemps au compteur, et pas mal de plomb dans la tête. Dès sa deuxième saison avec les U19, il remporte la Gambardella en compagnie de Yeni N'Gbakoto, Gaëtan Bussman et Anthony Mfa, la bande avec laquelle il ramènera le FC Metz du National à la Ligue 1 quelques saisons plus tard. Aujourd'hui, le jeune Lyonnais tente de survivre, au sein de cette équipe qui luttera jusqu'à la fin de la saison contre la relégation, sans renier ses principes. À savoir, le jeu, toujours. Une philosophie qui lui convient parfaitement. À l'image de cette région, dans laquelle il est désormais chez lui, au point de refuser de participer à la dernière CAN, préférant rester en France « pour aider le club dans cet objectif qui est le maintien, et pour le public qui me soutient depuis que je suis ici » , expliquait le joueur à Football365.fr en janvier. Mais en cas de descente en Ligue 2 de l'équipe qui l'a révélé, pas sûr que Bouna Sarr trouverait sa place dans l'ascenseur. Et si l'Olympique lyonnais lui offrait une revanche ?

Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ce jeu de mots dans le titre... So Foot, tu sors !!!
J'ai voulu commenté joli jeu de mot sur Bouna Sarr. Et puis SoFoot a voulu me faire deviné le logo de Saint-Etienne pour pouvoir poster mon commentaire. Ca ma miné le moral, plus l'envie.....
(on est d'accord qu'on s'en fout de la différence entre l'infinitif et le participe passé)
GA92
Putain quand j'ai entendu son nom pendant le dernier match, j'ai direct pensé à ce jeu de mot.

J'attendais avec impatience que Sofoot en fasse un titre :-=)
Elcocolonel Niveau : DHR
"en Meurthe-et-Moselle"... il est à Metz, donc c'est un affront délibéré cher Mathias Edwards à l'ASNL et au fier département du 54 ou tu dois réviser ta Lorraine ? (rouge et blanche, par ailleurs). Vivement les derbys l'an prochain qu'on puisse se ré-amuser un peu et venger les affreuses défaites de l'an dernier.
Et si entre temps on pouvit débarasser le FC Metz de joueurs comme lui, Sarr-angerait pas mal les affaires nancéiennes. (oui, je refuse de laisser ce monopole de jeu de mots aux journalistes de sofoot)
Mathias, tu as salopé les noms de M'fa et Ngbakoto pendant tout le live, maintenant tu parles de Meurthe-et-Moselle, prochaine étape tu vas rebaptiser les grenats en les bordeaux?

Si c'est trop difficile tu peux vérifier sur le site du FC Metz, http://www.fcmetz.com/article/Brèves/2 … -metz.html

TesFéssées Niveau : District
Quelqu'un peu m'expliquer le jeu de mots siouplaît?
Message posté par Thibaud
Mathias, tu as salopé les noms de M'fa et Ngbakoto pendant tout le live, maintenant tu parles de Meurthe-et-Moselle, prochaine étape tu vas rebaptiser les grenats en les bordeaux?

Si c'est trop difficile tu peux vérifier sur le site du FC Metz, http://www.fcmetz.com/article/Brèves/2 … -metz.html



Concernant Mfa et N'Gbakoto, je me suis fié à Wikipedia.

Pour la Meurthe-et-Moselle, je fais amende honorable. La référence était trop tentante.

La bise.

ME
Message posté par TesFéssées
Quelqu'un peu m'expliquer le jeu de mots siouplaît?


Dans Tintin, le château de Moulinsart ... Je dois avouer que j'ai galéré pour comprendre ce jeu de mots, et pourtant j'ai été un grand fan d'Haddock ...
TesFéssées Niveau : District
Message posté par cuzc


Dans Tintin, le château de Moulinsart ... Je dois avouer que j'ai galéré pour comprendre ce jeu de mots, et pourtant j'ai été un grand fan d'Haddock ...


Ah ouais merci tout s'éclaire. Effectivement, je n'ai pas fait le lien non plus, pourtant Tintin...
TesFéssées Niveau : District
Message posté par cuzc


Dans Tintin, le château de Moulinsart ... Je dois avouer que j'ai galéré pour comprendre ce jeu de mots, et pourtant j'ai été un grand fan d'Haddock ...


Ah ouais merci tout s'éclaire. Effectivement, je n'ai pas fait le lien non plus, pourtant Tintin...
Message posté par L'Oncle


Concernant Mfa et N'Gbakoto, je me suis fié à Wikipedia.

Pour la Meurthe-et-Moselle, je fais amende honorable. La référence était trop tentante.

La bise.

ME



Salut Mathias, sympa ton article, et merci SoFoot de consacrer un article aux grenats, mais tu dois pas être du coin...
Je m'explique, vu la profonde rivalité et inimitié entre Mosellans et les autres charlots, ta référence est vraiment mal placée.... Je sais pas moi, c'est comme si tu disais à un mec qui joue à Lyon : "amuse toi bien dans le Forez" (pour un peu qu'il existe une zik aussi "mythique" que celle à laquelle tu te réfères dans l'article).

Maintenant si tu te réfères au fait qu'il se soit bien éclaté contre les petites nancéiennes l'année dernière, oui, tu as mille fois raison et alors, seulement là, je fais amende honorable.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Toro ailé, Roma plumée
203 12