1. //
  2. // 36e journée
  3. // Marseille/Monaco

L'OM s'est-il planté sur Lucas Ocampos ?

En bouclant le recrutement de Lucas Ocampos le 2 février, Marseille pensait mettre la main sur un talent voué à exploser sous les ordres de Marcelo Bielsa. Trois mois plus tard, le milieu offensif n'a pas su s'imposer ni être décisif, et l'OM a chuté du podium. Fiasco, vous avez dit fiasco ?

Modififié
5 16
Dans les ultimes minutes du mercato d'hiver, Vincent Labrune a décroché la signature - sous forme de prêt avec option d'achat à 11 millions d'euros - du milieu offensif argentin Lucas Ocampos. Une surprise pour Marcelo Bielsa qui avait cité le joueur parmi ses priorités pour le mercato d'été, mais ne savait pas que son club s'était positionné l'hiver venu. Un exemple de plus des synergies entre le président et son coach. Pour l'OM, fringant champion d'automne, l'idée n'était pas forcément de chier dans les pompes de Romain Alessandrini, mais plutôt de renforcer un effectif diminué par la CAN tout en préparant le futur avec l'un des plus grands espoirs du football mondial. Pour le joueur, l'intérêt était d'aller chercher sur la Canebière un temps de jeu plus conséquent que ce que lui proposait Leonardo Jardim sur le Rocher : 17 matchs et seulement sept titularisations en Ligue 1, mais six matchs de Ligue des champions dont quatre comme titulaire...

Absence « quasi philosophique » contre Monaco


Pour évoluer sous les ordres d'El Loco, Ocampos a donc tourné le dos à la Ligue des champions et vu l'ASM atteindre les quarts sans lui, se disant qu'il l'a disputerait la saison suivante avec son nouveau club, en vertu d'une option d'achat automatique si Marseille finissait sur le podium. Trois mois après son transfert, le bilan du deal n'est pas reluisant pour le jeune Argentin : un but égalisateur contre Rennes le 7 février pour ses débuts, puis plus grand-chose en treize apparitions dont trois seulement comme titulaire. Parfois brillant à l'entraînement où il fait parler sa grande technique, décisif dans un match déjà plié contre Toulouse (une passe décisive lors de la victoire 6-1), Lucas Ocampos a été nettement plus présent sur Twitter que sur les rectangles verts pour le compte de l'OM.

Celui qui avait débarqué en France en 2012 en Ligue 2 a également vu son ancien club passer devant le nouveau pour les places qualificatives pour la Ligue des champions. Mais même si cette situation tend à rendre son option d'achat automatique caduque, le jeune Sud-Américain garde une bonne composition et clame à qui veut l'entendre qu'il sera toujours olympien la saison prochaine. Dimanche, il ne sera pourtant pas aligné par Marcelo Bielsa contre son ancien club, et donc incapable de contribuer à redresser la situation de son club d'accueil. La faute à un accord entre les présidents de l'OM et de Monaco, «  une position quasi philosophique » , selon Vincent Labrune.

Ocampos surcoté ?


Après, il ne restera que deux matchs à l'Argentin, autant dire rien, pour atténuer le sentiment d'inachevé de sa saison 2014-2015 : remplaçant de luxe à Monaco, puis à Marseille et des statistiques faméliques. Soit un bilan bien éloigné des espoirs suscités en juillet 2012 lors de son arrivée en Principauté pour 12 millions d'euros en provenance de River Plate. Peut-être parce qu'on a trop et trop tôt attendu d'un joueur qui n'a finalement fait qu'une saison pleine en pro pour son club formateur - l'année de la remontée en première division argentine pour les Millionnarios - et n'a jamais vraiment affolé les statistiques en France, en dépit d'une première saison de Ligue 1 l'an passé à cinq buts en 34 apparitions.

Ce transfert de dernière minute hivernal dont se félicitait l'OM apparaît aujourd'hui comme une bonne affaire pour l'AS Monaco, puisqu'il a débouché sur un redressement sportif et une montée en puissance de Yannick Ferreira Carrasco et Anthony Martial dans la foulée. Mais les vrais grands gagnants dans l'histoire sont probablement les dirigeants de River Plate, capables de vendre un gamin de 18 ans avec un seul match de première division dans les chaussettes pour 12 millions d'euros. En poussant le vice jusqu'au bout, ils seront peut-être capables d'obtenir la saison prochaine le prêt gratuit du gamin pour le « relancer » . Ce dernier n'y serait peut-être pas opposé, vu qu'il clame régulièrement sur les réseaux sociaux son amour de River...



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

TheNiangasse Niveau : CFA2
C'est clair que l'OM s'est fait rouler dans la farine au niveau du montant de la clause d'achat, même s'il n'y a malheureusement plus guère de chance que celle-ci n'ait à être levée...
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 1
C'est sûr qu'il ressemble plus à el fiasco qu'à el flaco pour le coup!


Lepetitprince Niveau : DHR
Mais donc en quoi c'est une mauvaise affaire, vu que la clause risque fort de ne pas être levée ?
Benjamin Gout Niveau : District
"Olala les dirigeants monégasques sont complètement débiles de céder un joueur clé à un concurrent direct, Monaco c'est plus ce que c'était"

La bise.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
En fait tout le monde s'est fait entuber sur son compte même moi sur une ou deux actions youtube j'ai cru qu'il pouvait devenir bon mais en fait en regardant quelques match de l'ASM j'ai compris que c'était une quiche finie.
Jed mosly Niveau : CFA2
Vous allez rire mais j'pense que ce mec doit jouer en pointe, quoique la place est déjà prise avec votre michy.
Note : 2
Message posté par Jed mosly
Vous allez rire mais j'pense que ce mec doit jouer en pointe, quoique la place est déjà prise avec votre michy.


Mon FM13 dit la même chose que toi en tout cas. Un tueur en pointe avec Liverpool.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Tirer à boulet rouge sur la direction du club alors qu'ils savaient pertinemment qu'Ocampos repartirait à Monaco au 30 juin, c'est quand même limite-limite comme raisonnement ...

(ba oui : il suffit de lire les clauses du contrat de prêt pour savoir que l'option d'achat ne serait pas levée ... c'est pas compliqué)
Jed mosly Niveau : CFA2
Message posté par DarkPass'


Mon FM13 dit la même chose que toi en tout cas. Un tueur en pointe avec Liverpool.


Ah bah voilà y'a pas de hasard ! Nan sérieux ce mec a une vraie bonne technique, bonne qualité de dribble mais en soi j'ai remarqué qu'il était assez lent, du moins pour partir de loin je trouve que c'est pas l'idéal. À contrario il a pas mal de flair du coup sa technique combiné à ça et à une débauche d'énergie moins importante avant d'arriver devant le but, bah ça pourrais donner des trucs pas mal en termes de finition.
Virgulinho Niveau : DHR
Oui, enfin les problèmes actuels de l'OM ne sont pas offensifs, donc rendre un ailier responsable de la chute d'une équipe dont la défense prend cinq pions face à Lorient c'est un peu prendre ses lecteurs pour des buses.
Benjamin Gout Niveau : District
Message posté par Jed mosly


Ah bah voilà y'a pas de hasard ! Nan sérieux ce mec a une vraie bonne technique, bonne qualité de dribble mais en soi j'ai remarqué qu'il était assez lent, du moins pour partir de loin je trouve que c'est pas l'idéal. À contrario il a pas mal de flair du coup sa technique combiné à ça et à une débauche d'énergie moins importante avant d'arriver devant le but, bah ça pourrais donner des trucs pas mal en termes de finition.


La seule technique du type c'est de rater ses dribbles.
Il a réussi un seul drible, c'était lors de son premier match.
Jed mosly Niveau : CFA2
Technique veut pas forcément dire dribble.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Je ne pense pas qu'il y ait une corrélation entre son arrivée et la baisse au classement de Marseille.J'en veux pour preuve le fait qu'il ne joue pas tant que cela (il fait le plus souvent des bouts de matchs).Et il ne faut pas omettre qu'ils étaient tellement performants qu'ils pouvaient difficilement faire mieux Ocampos ou pas, à fortiori avec encore 19 matchs à disputer.

En janvier dernier je disais que Ocampos était une bonne idée car : 1) il a un profil à s'inscrire dans une politique de rotation de l'effectif car il est censé pouvoir être titulaire et se dépenser sur son aile,repiquer,provoquer et sortir au bout de 70/75 minutes ou au contraire entrer à 25/20 minutes de la fin si besoin 2) Alessandrini n'était pas au mieux physiquement au point de ne même pas être dans le groupe certaines fois 3) A.Ayew partait à la coupe d'Afrique 4) Thauvin avait besoin d'être bousculé dans son confort.

Il est hispanophone comme Bielsa donc théoriquement, intégration facilitée malgré son arrivée en cours d'exercice.

C'est pour ça que c'est facile après coup de tailler.J'ai cette tendance à défendre les choix sportifs des techniciens et ne pas leur faire des reproches alors que leurs décisions initiales étaient plus réfléchies qu'on ne pourrait le penser.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
J'oubliais : qu'est-ce que ça peut me gonfler ces accords à la con qui font qu'un joueur prêté ne peut être aligné contre le club prêteur.Ces clauses sont relativement récentes car je n'ai pas le souvenir qu'il y a avait une telle épidémie avant la seconde moitié de la décennie 00/10.

Ca gâche le charme de l'incertitude qui faisait qu'un joueur pouvait être performant ou au contraire transparent contre le club dans lequel il est censé retourner l'été suivant. ca donne une image de "flipette" au club qui s'adonne à ses pratiques.
C'est un finisseur, un joueur intelligent dans son placement et fort sur le dernier geste. Le mec à un physique léger d'ailier mais il n'est pas rapide, il peut dribbler mais globalement ce qu'il lui faut c'est la pointe, pour devenir un bon il faudra qu'il se taille un physique à la Klose.

Tout cela étant dit je ne crois pas que Marseille se soit gouré, Gignac part cet été et Ocampos pourrait être la révélation de l'année en pointe si il prend de la masse.
Message posté par Cheric Zghemmfour
J'oubliais : qu'est-ce que ça peut me gonfler ces accords à la con qui font qu'un joueur prêté ne peut être aligné contre le club prêteur.Ces clauses sont relativement récentes car je n'ai pas le souvenir qu'il y a avait une telle épidémie avant la seconde moitié de la décennie 00/10.

Ca gâche le charme de l'incertitude qui faisait qu'un joueur pouvait être performant ou au contraire transparent contre le club dans lequel il est censé retourner l'été suivant. ca donne une image de "flipette" au club qui s'adonne à ses pratiques.


bak qui marque avec lens contr lyon.
et champion quand même.
Morientes contre le Real :-(
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 16