1. // Euro 2012
  2. // Demi-finales
  3. // Allemagne/Italie

L’Allemagne veut vaincre le signe italien

Jamais l’Allemagne n’a battu l’Italie en match officiel. Parler de « bête noire » serait presque un euphémisme, tant la Mannschaft fait un blocage quand la Squadra Azzurra se dresse sur son chemin. Cette fois-ci, les jeunes de Joachim Löw espèrent bien conjurer le sort. À voir s’ils en seront capables.

Modififié
0 13
Depuis quelques jours, Bastian Schweinsteiger a une douleur. Non, il ne s’agit pas de sa cheville. Il s’agit d’un mal beaucoup plus profond. Un mal qu’il partage avec Per Mertesacker, Philipp Lahm, Lukas Podolski et Miroslav Klose. Quand ces joueurs ont appris qu’ils allaient jouer l’Italie en demies, ils ont forcément pensé à ce 4 juillet à Dortmund. Là où leur rêve s’est effondré. Le rêve de disputer une finale de Coupe du monde à la maison. Car, en face, ce soir-là, se trouvait la Squadra Azzurra.

Une équipe pas forcément séduisante, mais suffisamment expérimentée pour mettre en échec les espoirs et l’engouement allemand d’alors. 2-0 après prolongation. Le contrôle de Pirlo, la passe, la frappe de Grosso, le but à la 118e. Puis un second but deux minutes plus tard, Gilardino pour Del Piero. Schweinsteiger et compagnie le savent : ils auraient pu rejouer dix fois, cent fois, mille fois ce match, jamais ils ne l’auraient gagné. Remember 1970, remember 1982 et, maintenant, remember 2006.

Klose l’agent double

«  L’Allemagne a peur de nous. Ils veulent à tout prix éviter un autre épisode comme celui de 2006. » Andrea Pirlo a l’art d’appuyer là où ça fait mal. D’autant plus que les joueurs sus-cités sont devenus aujourd’hui des cadres de la sélection allemande. C’est à eux maintenant de mener les autres vers la victoire. C’est à eux qu’incombe la tâche difficile de changer la donne, en mettant fin à cette espèce de « traumatisme » . Le mot est un peu fort, mais étant donné que l’Allemagne n’a jamais battu l’Italie en match officiel...

En tout cas, les joueurs sont prêts. « Il est temps de briser cette série » , confiait Lukas Podolski à Bild. Son compère Miro Klose, qui a passé un an à espionner les Italiens (finissant au passage meilleur buteur de la Lazio), semble, lui aussi, être d’attaque : « Les Italiens peuvent venir. […] [Ils] ont eu le contrôle de la balle et ont pressé les Anglais dans leur camp. Cela n’arrivera sans doute pas avec nous. On aura une autre stratégie. On connaît leurs faiblesses. »

Problèmes de luxe

À vrai dire, il y a plusieurs stratégies. Joachim Löw dispose d’une palette impressionnante de joueurs et peut s’adapter à n’importe quel type de situation. Face à la Grèce, cela n’a posé aucun problème de sortir Müller, Podolski et Gómez au profit de Reus, Schürrle et Klose. Peut-être y aura-t-il encore du changement, peut-être qu’un Podolski et/ou un Müller reviendront sur la pelouse face aux Italiens, étant donné qu’ils s’investissent beaucoup plus dans le travail défensif que leurs remplaçants d’un soir.

Peut-être que Gómez fera son retour en pointe, avec en ligne de mire un titre de meilleur buteur à disputer. Il reste beaucoup de points d’interrogation, ce qui n’est pas pour déplaire à Joachim Löw, bien au contraire. « Bien sûr que nous voulons jouer tous les deux. […] Au final, l’entraîneur a le choix entre deux grands avants-centres. C’est un cadeau pour lui et pour l’équipe  » , assure Miro Klose. Soit. À eux de montrer maintenant si, comme Pirlo, ils en ont suffisamment dans le slip.

Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ragondinho Niveau : CFA
Ozil : Ouahouuuuuu MDR ! C'est de la dynamite le matos !

Boateng : Sérieux, t'as l'air bien là !

Ozil : fiou c'teu montée que j'ai eue ! Ca stagne un petit peu, mais je reste bien euphorique !

Boateng : Fais nétour !

Ozil : Non non il m'en reste juste assez pour la finale au cas où !

Boateng : vlà ta gueule de poisson rouge ! MDR

Travis Bickle Niveau : Ligue 1
Putain !* La photo !
Gollum, Gollum !
Franchement ces histoires de série c'est un peu pipot. On parle de défaites qui ont eu lieu depuis des décennies. Même celle de 2006 ya de l'eau qu'est passee sous les ponts.

L'espagne n'a eu auxun mal a brisé sa serie contre la france. Elle n'a pas fait de blocage psychologique. Alors certes le gap de niveau entre la france est l'espagne est plus profond qu'entre les teutons et les ritals mais je suis pas sur que les allemands soient bloques par cette serie
@ Ragondinho:

Hahahaha! Mais tellement!!!

'Ouah ptain... ça chauffe depuis l'intérieur de mon crâne... mmmmmppffffff... ooorrôôôôooohhlalalaaaaa... j'ai trop pris je crois... mmmmpfff.... bahahahahaaaaa!!'
Bataille de Super Mario ce soir ?
Infographie sympa à visualiser :

http://www.vistadium.com/2012/06/28/sup … balotelli/
@bud_light entierement d'accord, je crois surtout qu'on a une très belle affiche ce soir, entre deux équipes qui veulent aller de l'avant. je regarde les conférences de presse de la Mannschaft, je ne crois pas que cette équipe pense beaucoup à ce genre de choses...
bud_light, tu n'as de light que le pseudo. Je plussoie, comme souvent avec tes coms...
Ces statistiques comptent au moment d'aborder une demi-finale.

Les joueurs y pensent. Le staff et la presse en parlent sans arrêt. Cela ajoute une pression.

Bon, quand le coup d'envoi est donné, on oublie tout ça et on se concentre sur le match, évidemment.

L'aspect psychologique du football semble passer par dessus la tête de beaucoup, ici.

Ainsi que l'aspect historique.

Les allemands ont la pression. Ils sont les favoris.
Disons que les allemands sont favoris et doivent gagner, contrairement aux italiens qui ont déjà réussi leur Euro...
La loi de série est à relativiser, ça joue psychologiquement, sachant que les allemands ont encore à travers la gorge cette mémorable demi finale de 2006 (un des meilleurs matches de ce mondial)...
L'Italie peut donc faire mal ce soir, mais bon, espérons surtout un bon match et du jeu.
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
Si on m'avait dit que je serai admiratif un jour de la Squadra...
A la question d'un journaliste qui lui demande si son équipe qui a envoyé du jeu tout au long du tournoi va continuer à le faire, Prandelli lui répond "nous n'avons qu'une seule arme, c'est le Jeu".
Puis plus loin : les allemands sont plus jeunes, marquent plus de buts et ont eu le droit à deux jours de récup en plus. Sa réponse tombe, avec un brin d'ironie je suppose :" qu'est ce qu'on fait alors ? On rentre à la maison ? Non, on le joue".

Prends ça Laurent.

M'est avis que ça va être chouette ce soir.
Je suis comme toi, Travis.

C'est la première fois que j'apprécie le jeu de la Squadra et même... que je les soutiens. (ça y est, je l'ai écrit, p*****).

Mais étant à la base pour les allemands, j'attends surtout un très grand match ce soir.

Encore quelques heures à attendre!!! (j'espère vraiment que le spectacle sera là!).
De toute façon je m'en fout c'est une de mes quatre équipes (que je soutiens depuis toujours) qui va gagner l'euro.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Je ne comprends pas pourquoi les gens découvrent que l'Italie est capable de produire du beau jeu. Seuls ceux qui ne la voient jamais jouer peuvent avancer ça.

Ce n'est pas la première fois que l'Italie propose du beau football. Suffit juste de remonter en 2006 pour se rappeler que les italiens avaient fait de superbes matches contre le Ghana, la Rep Tchèque, l'Ukraine et l'Allemagne. J'ajouterais aussi la finale jusqu'à la 55ème... Sur toute la coupe du monde l'Italie n'est jamais descendue en dessous de 55% de possession de balle(c'était contre la France), preuve qu'elle maîtrisait autre chose que la défense.

En 2000 l'Italie était loin d'être horrible à regarder. A part contre la Hollande, les Italiens avaient dominé tous leurs matches.

90 c'était pas mal du tout.

82 c'était l'apothéose! on ne met pas 3 buts au Brésil, 2 buts à l'Argentine et 3 buts à l'Allemagne sans un minimum de jeu porté vers l'avant...

Bien sûr que toutes les équipes italiennes ont une base défensive, mais certaines avaient également un jeu agréable et offensif.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 13