En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-Stoke

Kurt bleu ou Kurt grisé ?

Actuellement prêté à Stoke par Chelsea, Kurt Zouma (23 ans) avait pourtant montré de belles choses à Londres avant sa grave blessure. Les deux équipes s'affrontant aujourd'hui, il est l'heure de poser deux questions sur la table : l'ancien Stéphanois a-t-il un avenir chez le champion en titre ? Et pourquoi les Blues ne lui ont-ils pas fait confiance malgré un effectif défensif pas vraiment pléthorique ?

Modififié
Mardi 12 décembre 2017 : victime d'une lésion aux ischio-jambiers de la jambe droite, Kurt Zouma doit céder sa place à l’heure de jeu lors d’une sortie à Burnley. Samedi 9 décembre 2017, soit trois jours plus tôt : bien qu’il soit l’un des meilleurs des siens sur la pelouse de Tottenham, Kurt Zouma ne peut empêcher les cinq buts marqués par les Spurs. Jeudi 2 novembre 2017 : le Mondial 2018 approchant à grands pas, Kurt Zouma se désole de ne pas voir son nom inscrit sur la liste de Didier Deschamps pour les matchs amicaux de l’équipe de France. Lundi 16 octobre 2017 : comme son ancien coéquipier Faouzi Ghoulam, Kurt Zouma est condamné à 3000 euros d’amende pour « procédure abusive et dilatoire » alors qu’il réclamait 1,7 million d’euros à l’AS Saint-Étienne pour « rupture abusive » de son contrat. Samedi 14 octobre 2017 : dévoré par le talent adverse, l'ancien défenseur des Verts coule en même temps que ses potes sur le terrain de Manchester City (7-2). Kurt Zouma a beau n'avoir que 23 ans, il sait sûrement que la période qu'il est en train de traverser n'a rien d'un cercle vertueux.

Stoke, ton univers impitoyable


Pourtant, le défenseur est loin de démériter. Pilier indispensable de la charnière centrale de Stoke City (18 titularisations en Premier League), où il a été prêté cet été par Chelsea, l’arrière axial constitue un élément hyper fiable au sein de l’effectif des Potters. Oui, mais voilà : Zouma évolue dans un club où il est difficile de briller, qui plus est lorsqu'on joue à son poste. Défense la plus poreuse du Royaume (41 pions encaissés en 20 journées), le 13e de Premier League peine à trouver un équilibre. Voilà pourquoi la situation de Kurt sur cette balance n’est pas franchement des plus idéales. Non seulement le bonhomme ne gagne pas de points aux yeux de son sélectionneur, mais il n’attire pas non plus les regards du chef de son ex-formation, Antonio Conte, à qui il appartient toujours.

Gâté avec Mourinho...


À Chelsea, les supporters se demandent encore si le départ de l’international était une bonne idée. Avec cinq concurrents pour trois places (César Azpilicueta, Andreas Christensen, Gary Cahill, Antonio Rüdiger et David Luiz - ce dernier étant écarté), Zouma aurait certes eu du mal à postuler sérieusement à une place d’intouchable. Reste qu'il aurait pu rendre quelques services. D’autant qu’il peut également dépanner un cran plus haut. Avant sa grosse blessure subie en février 2016, le Lyonnais avait d’ailleurs impressionné par son assurance et sa puissance. José Mourinho était alors sur le banc, et ne tarissait pas d’éloges à propos de son poulain, qu’il considérait dès février 2015 comme l’un des «  deux meilleurs jeunes défenseurs du monde » avec Raphaël Varane.

... Moins avec Conte


Antonio Conte, lui, est revenu sur le cas Zouma fin septembre, à l’occasion du match aller à Stoke. « Pour Kurt, cette saison est très importante, expliquait-il en conférence de presse. Il doit jouer après une très grosse blessure, et pas n'importe laquelle : il s'est cassé la jambe. Il joue très bien. C'est un plaisir pour moi de le voir jouer aussi régulièrement. Il peut encore s'améliorer. Je suis satisfait et j'espère le voir demain pour lui dire que je l'adore. » Façon sympathique de dire que son manque de rythme supposé ne lui laissait pratiquement aucune chance de voir le jour dans ce Chelsea 2017-2018. Du côté du principal intéressé (lequel a, avant de partir dans le Staffordshire, prolongé son contrat jusqu’en 2021, preuve que les dirigeants de Chelsea y tiennent), l’idée de base a toujours été très claire : passer un maximum de temps sur le pré afin de choper le ticket si convoité pour la Russie en juin prochain. « Cette saison coïncide avec la Coupe du monde, donc le fait de pouvoir jouer toutes les semaines a sûrement influencé sa réflexion, confirmait son coach Mark Hugues face à la presse fin septembre. Je pense qu’il a senti qu’il avait besoin de quitter Chelsea pour jouer régulièrement. Nous serions plus qu’heureux de pouvoir le garder une année de plus si l’opportunité se présentait. » Tout dépend de l’identité du technicien qui sera à la tête des Blues la saison prochaine. Et du potentiel de lumière qu’il peut accaparer dans un club comme Stoke, où les emmerdes peuvent facilement s’enchaîner.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 34
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165