En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Atalanta

Kenny Tete, la nouvelle droite lyonnaise

Arrivé à l'OL cet été en provenance de l'Ajax dans la valise de Bertrand Traoré, Kenny Tete est la bonne surprise du début de saison de l'OL. Grâce à sa solidité défensive, l'international néerlandais a fait oublier Christophe Jallet et décalé Rafael sur le banc. Le tout en à peine deux mois.

Modififié

Un Lyon dans la brume

Pour les fans du Seigneur des Anneaux, « You shall not pass » ( « Vous ne passerez pas » , en VF), c'est cette phrase prononcée par Gandalf au Balrog de la Moria qui tente de traverser le Pont de Durin. Pour les supporters de l’Olympique lyonnais, « You shall not pass » est le résumé du match de Kenny Tete face à Neymar lors du dernier PSG-OL (2-0). Alors que le monde du football promettait l’enfer au latéral rhodanien, celui-ci a fait plus que bonne figure, puisqu'il a tout simplement éteint Neymar de la première à la dernière minute. À chaque fois que le Brésilien recevait un ballon sur son côté gauche, il sentait le souffle, le coude et les jambes de l'international néerlandais sur sa nuque. Et lorsque Neymar tente d’humilier son vis-à-vis avec une virgule, le Brésilien termine au sol. Avec ce qui ressemble à un petit pont pour saler l'addition.

« Je suis cool et tranquille »


Formé à l’Ajax, qu’il rejoint à l’âge de dix ans, Kenny Tete grimpe tranquillement les échelons en club comme en sélection. Avant de connaître une ascension à vitesse grand V à partir du 5 février 2015 et son premier match professionnel avec les Ajacides. Dans la foulée, le Néerlandais devient le titulaire au poste de latéral droit et connaît même sa première cape internationale en octobre de la même année. Pas de quoi monter à la tête de cet homme qui se décrit comme « cool et tranquille » au micro d’OL TV : « Quand j’ai du temps libre, j’aime bien jouer à la PlayStation, rester avec mes amis, parler avec ma famille. Et puis j’aime bien manger. » Ce qu’il ne dit pas, en revanche, c’est qu’il aime aussi un peu la castagne. Poursuivi pour « menaces contre un membre des forces de l'ordre et pour avoir résisté à son arrestation » à la suite d'une bagarre dans un coffee-shop en janvier 2016, Kenny Tete voit alors sa cote de popularité baisser en même temps que son temps de jeu. Jusqu’à cette rencontre décisive face à l’Olympique lyonnais où il a mis Nabil Fekir dans sa poche pendant que son Ajax dynamitait l'OL en demi-finale de Ligue Europa (4-1).

Des interrogations vite dissipées


Arrivé en remplacement de Christophe Jallet cet été, Kenny Tete, 21 ans au compteur, était censé être la caution défensive du poste de latéral droit de l’OL, en alternance avec le plus offensif Rafael. Bien plus costaud défensivement que le latéral brésilien, Tete a très vite prouvé qu’il était aussi à l’aise de l’autre côté du terrain. Un but face aux Girondins de Bordeaux pour sa première titularisation, des centres au cordeau, de la vitesse et, surtout, des automatismes avec Bertrand Traoré, son ancien coéquipier à l’Ajax Amsterdam. Suffisant pour reléguer Rafael sur le banc et s’avancer comme le nouveau titulaire du poste. Pourtant, au départ, l’arrivée de ce maître des tacles défensifs ressemblait plus à un flop qu’à un bon coup. Surtout quand on sait que, l’an dernier, Kenny n’était que remplaçant à l’Ajax et n’a disputé que six rencontres d’Eredivisie. Acheté quatre millions d’euros seulement, Tete a donc été recruté sur un match, qu'il n’a disputé qu’en raison de la suspension de l’habituel titulaire, Joel Veltman. Une Semak, en somme. Sauf que le rendement du Lyonnais s'annonce tout de même nettement plus prometteur que celui de l'ancien Parisien.




Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:19 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 13:52 Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2 Hier à 12:15 L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 51
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 14 février Ronaldo et Marcelo donnent l'avantage au Real 7 mercredi 14 février Ronaldo égalise pour le Real sur penalty 5 mercredi 14 février L'ouverture du score d'Adrien Rabiot mercredi 14 février OFFRE SPÉCIALE C1 : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!!