1. //
  2. // Tours préliminaires

Ils seront aux barrages de la Ligue des Champions

Ca y est, on connaît tous les barragistes de la Ligue des Champions, qui s’affronteront les 22 et 29 août prochain. Hier soir, 14 équipes ont composté leur billet. Ce qui permet à Lille de connaître ses 5 potentiels adversaires.

Modififié
1 20
Le LOSC va pouvoir commencer à étudier les stratégies de ses futurs adversaires. En effet, depuis hier soir, l’équipe de Rudi Garcia connaît le nom des cinq clubs qu’elle pourra potentiellement affronter lors des barrages de la Ligue des Champions. Les noms ? Braga, le Dynamo Kiev, le Panathinaïkos, le Spartak Moscou et le FC Copenhague. Dans tous les cas, il s’agira forcément d’un adversaire coriace pour les Lillois, les deux clubs d’Europe de l’Est (Kiev et Moscou) faisant même figure d’épouvantails puisqu’ils sont tous les deux leaders de leurs championnats respectifs. Si Braga et le Spartak étaient, comme Lille, déjà qualifiés directement pour les barrages de la C1, les trois autres équipes ont dû aller chercher leur ticket cette semaine. Le Dynamo Kiev a été le premier club qualifié. Vainqueur 2-1 au match aller de Feyenoord, les nouveaux coéquipiers de Taye Taiwo se sont payé le luxe d’aller gagner aussi en terre hollandaise, grâce à un but de l’ancien Sochalien Ideye Brown, à la 90ème minute. Cela a été beaucoup plus facile pour le Pana. C’est sans difficulté que les Grecs ont dominé les Écossais de Motherwell (3-0), déjà forts de leur succès 2-0 au match aller. Enfin, la qualification la plus arrachée est pour Copenhague. Après le 0-0 du match aller, au Danemark, face au FC Bruges, les hommes d’Ariel Jacobs sont allés gagner en Belgique. Mais pas de n’importe quelle manière. Menés 2-1 à douze minutes du terme, ils ont renversé la tendance dans le dernier quart d’heure pour finalement s’imposer 3-2. Coriaces.

Le carton d'Anderlecht

Si Bruges pleure, un autre club belge, Anderlecht, se marre. Vainqueur 5-0 d’Ekranas au match aller, les Belges ont fait encore mieux, avec une victoire tennistique 6-0. Six buteurs différents. Classe. Avec un 11-0 cumulé, autant dire qu’Anderlecht, champion de Belgique, est clairement l'équipe à éviter pour les barrages. Fastoche aussi pour Helsingborg. Les Suédois n’ont pas fait de détails face au Slask Wroclaw. Les Polonais y ont pourtant cru pendant quelques minutes, lorsque Diaz a ouvert le score, laissant entrevoir le miracle d’une remontée après le 3-0 du match aller. Mais très vite, un homme a pris les choses en main. Il s’appelle Thomas Sørum. En 25 minutes, l’attaquant claque un triplé et renvoie les Polonais chez eux. Helsingborg sera bien là aux barrages pour représenter la Suède. Un Danois, un Suédois, il ne manquait plus qu’un Norvégien. Loupé. Molde n’a pas réussi à se défaire du FC Bâle, qui confirme toutes les bonnes choses entrevues la saison dernière en Ligue des Champions (les mecs ont éliminé Manchester United, on le rappelle, hein). Vainqueur 1-0 en Norvège à l’aller, Bâle a longtemps été mené au score, hier soir (but de Berget à la demi-heure de jeu) mais a fini par égaliser à un quart d’heure du terme. 1-1 : suffisant pour passer le tour. En ayant eu chaud, tout de même.

Finalement, Copenhague et Bâle sont quasiment les deux seules équipes qui ont dû vraiment cravacher pour décrocher leur qualification. Les autres ont roulé sur leurs adversaires. Les Israéliens d’Ironi Kiryat Shmona étaient quasiment déjà qualifiés avec le 4-0 du match aller. Un nul 2-2 face au FK Neftchi a donc été amplement suffisant. Idem pour Maribor, qui s’est contenté d’un petit 1-0 face aux Luxembourgeois du F91 Dudelange (4-1 à l’aller) et pour le Dynamo Zagreb, qui a écrasé le Sheriff Tiraspol, 4-0, confirmant le succès 1-0 en terre roumaine. Les autres qualifiés : le Celtic Glasgow, vainqueur 2-0 de HJK, le BATE Borisov, qui s’est défait de Debrecen sur la même score (2-0), l’AEL Limassol, qui a éliminé le Partizan Belgrade avec deux victoires 1-0 et Cluj, double vainqueur face au Slovan Liberec (1-0 aller, 2-1 retour). Enfin, Fenerbahçe s’était fait peur à l’aller, mais n’a pas tremblé au retour. Les Turcs ont démoli Vaslui (1-4), grâce, entre autres, à un doublé de Dirk Kuyt et un but de Moussa Sow. De vieilles connaissances.

Lille évite les champions

Ils seront donc 20 à prendre part aux barrages de la Ligue des Champions, à disputer dans deux semaines. Outre Lille, il faudra suivre l’entrée en lice de l’Udinese, Malaga et du Borussia Mönchengladbach. Pour ce qui est des potentiels adversaires de chaque équipe, c’est un beau bordel. Lille ne peut en aucun cas tomber contre l’Udinese, Malaga ou le Borussia Mönchengladbach. Les cinq seuls adversaires possibles du LOSC sont ceux cités précédemment. En tout, il y aura dix matches, cinq opposant des « champions » de pays, et cinq opposants des équipes « classées » . En gros, une équipe championne comme Anderlecht, Cluj, le Celtic Glasgow ou Bâle, ne peut pas rencontrer une équipe classée comme Lille, le Dynamo Kiev ou encore Fenerbahçe. Après, il y a également une question de classement UEFA, qui empêche certaines confrontations (mais qui n’a pas pu empêcher, l’an dernier, un Udinese-Arsenal, allez y comprendre quelque chose). Curiosité dans ces barrages : aucun club anglais n’y participera. En effet, Tottenham aurait dû y prendre part, puisque classé 4ème de Premier League, mais le club londonien a été "rétrogradé" en Europa League suite à la victoire de Chelsea en Ligue des Champions. Les quatre clubs anglais (Chelsea, Manchester City, Manchester United et Arsenal) sont donc tous qualifiés directement pour les phases de poules. Un joli bordel. On y verra forcément un peu plus clair dans quelques jours, lorsque les petites boules sortiront des urnes, à Nyon, nous donnant le tableau des dix dernières confrontations avant la véritable Ligue des Champions. Pour Lille, le suspense commence maintenant.

Les qualifiés pour les barrages :

Premier pot « champion » : Anderlecht (BEL), Cluj (ROU), Celtic Glasgow (ECO), FC Bâle (SUI), AEL Limassol (CHY), Helsingborg (SUE), Ironi Kiryat Shmona (ISR), Dynamo Zagreb (CRO), Maribor (SVN), BATE Borisov (BIE).

Deuxième pot « classé » : Lille (FRA), Malaga (ESP), Udinese (ITA), Borussia Mönchengladbach (ALL), Sporting Braga (POR), Dynamo Kiev (UKR), Spartak Moscou (RUS), FC Copenhague (DAN), Fenerbahçe (TUR), Panathinaikos (GRE).

Note : Les équipes présentes dans le premier pot ne peuvent en aucun cas affronter celles présentes dans le deuxième.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

gunners25 Niveau : DHR
J'en place une pour tout les médias qui annonçaient qu'Arsenal serait barragiste à cause de la victoire de Chelsea ;)... Désinformation
nononoway Niveau : CFA
"ils ont renversé la tendance dans le dernier quart d’heure pour finalement s’imposer 3-2. Coriaces."

A 2-2 et à quelques minutes du terme, goal de la tête de Lestienne pour Bruges : 3-2. Ah non, hors-jeu imaginaire sorti du sifflet de l'arbitre : 2-2.

Dernière action, le gardien monte, corner foiré, contre-attaque et goal. Bruges éliminée.

C'est plutôt l'arbitre qui est coriace.
Bah oui la victoire de Chelsea a emmerdé... Anderlecht, qui était qualifié directement en poules et dont la place a donc été prise par les londoniens. Anderlecht retrouve donc à devoir jouer deux tours préléminaires. Le premier, avec le 11-0 est passé, reste le 2ème...
embété ça marche? vu qu'em*merdé non ^^
La victoire de Chelsea n'impacte pas Arsenal mais bien Anderlecht, champion de Belgique, qui était qualifié direct pour les poules de LDC sans la victoire de Chelsea en finale la saison dernière!

Anderlecht doit donc passer 2 tours préliminaires! Si ça c'est pas un scandale! Heureusement pour l'instant ça se passe bien et on a de bonnes chances de se retrouver en poules quand même
Note : 1
Dans l'histoire c'est surtout Tottenham qui doit l'avoir mauvaise...
Sébastien Shemale Niveau : District
UEFA, FIFA, CIO, même combat.
Les mafias sont dans la place.
Note : -1
ET moi J'en place une pour dire que c'est quand même assez dégueulasse pour le quatrième de Premier League de se faire sucrer sa chance de disputer la LdC.
anderlecht doit surtout éviter glasgow, bâle et cluj, dans une moindre mesure zagreb (que ça ne refasse pas comme contre le partizan en 2010...), le reste est largement à sa portée, même borisov qui les avait éliminé il y a quelques années, c'était juste un accident de parcours
Anderlecht ne peut pas tomber contre Bâle ou le Celtic au prochain tour. Les seules équipes que le club peut rencontrer sont : CFR 1907 Cluj (ROU)
Helsingborgs IF (SWE)
NK Maribor (SVN)
AEL Limassol FC (CYP)
Hapoel Kiryat Shmona FC (ISR)
yep je viens tout juste de voir ça, c'est un soulagement :D
Brice_I : On parle de ligue des champions là, un 4ème de championnat n'a de toute façon absolument rien à y foutre au départ.
gunners25 Niveau : DHR
Le vrai problème c'est surtout le droit qu'on accorde au vainqueur de se qualifier directement pour la prochaine édition... Je vois pas où est le mérite à se qualifier directement pour une compétition alors que d'autres triment toute l'année pour ça... Imaginons, même si c'est peu probable, que Chelsea ait terminée 15ème la saisons passée. Où serait la logique de se qualifier quand même?

Pour autant, c'est pas le fait de voir tottenham non qualifié qui me déplaise !!! :D
Le champion en titre a peut être un peu plus de mérite à être qualifié que le 4e du dernier championnat, non? Perso c'est le fait que le champion ne puisse défendre son titre qui me paraitrait totalement absurde
Et que Borisov, champion de son pays, qualifié pour la phase de poule l'an dernier, doive se taper 3 tours préliminaires pendant que plusieurs de ses joueurs sont aux JO avec l'EN, c'est pas choquant?

(d'ailleurs, leur retour coïncide avec la victoire à Debrecen alors que c'était très très mal engagé).
fernandollorientais Niveau : CFA
"Après, il y a également une question de classement UEFA, qui empêche certaines confrontations (mais qui n’a pas pu empêcher, l’an dernier, un Udinese-Arsenal, allez y comprendre quelque chose). "

l'idée, c'est de favoriser l'emergence des dits petits, du moins de leur permettre d'être présents en LDC, car un club champion participant au tour préliminaire est nécessairement un club d'un pays "faible".

en gros :

faible vs faible + fort vs fort
= 1 faible et 1 fort qualifié pour les poules plutôt que deux forts.

c est la confrontations fort vs faible que platini voulait congédier du tour préliminaire, et non pas fort vs fort.

c'est grâce à ce genre de mesure qu'il a été élu, grâce aux voix des petits pays, faut-il le rappeler.
fernandollorientais Niveau : CFA
oh le vilain S à la fin de confrontation !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 20