1. //
  2. // 25e journée
  3. // Metz/Guingamp (0-2)

Guingamp sans trembler

Face au dernier du championnat, Guingamp n'a pas tremblé et s'est tranquillement imposé 2-0. De son côté, Metz aggrave un peu plus sa situation, avec un treizième match consécutif sans victoire en championnat. La Ligue 2 se rapproche un peu plus pour les Grenats.

Modififié
145 12

Metz - Guingamp
(0-2)

C. Mandanne (26'), J. Pied (39') pour Guingamp.


De la spontanéité. Ce dont a fait preuve Guingamp pendant ce match, à l'image de Ronnie Schwartz. À peine entré en jeu, et au terme d'une superbe combinaison guingampaise, celui qui revient de blessure ne se pose pas de question. Et si c'est finalement la barre transversale qui se charge de lui donner une réponse, cette action est symptomatique d'une rencontre délaissée par le suspense. Metz, qui a pourtant eu le ballon pendant la plus grosse partie du match, s'est trop exposé, et n'a rien pu faire face aux contres bretons. Alors oui, les hommes d'Albert Cartier ont eu quelques opportunités. Mais ont-ils seulement cru être capables de revenir ? Face à une équipe en pleine bourre, il faut être réaliste, une mission bien difficile pour la moins bonne attaque de notre championnat. Car en face, Guingamp joue de manière décomplexée, directe, et cela fait mouche. Gourvennec s'est même payé le luxe de laisser Beauvue sur le banc en vue de la rencontre de Ligue Europa de jeudi. Une décision payante, puisque sans leur meilleur joueur, les Bretons ont déroulé, sans jamais vraiment trembler.

Quand Guingamp déroule


Metz y a donc crû pendant cinq minutes en première période. Un laps de temps qui a vu Palomino être trop court pour pousser le cuir au fond des filets. Une seule timide offensive, qui rappelle que le dernier de Ligue 1 n'est pas là par hasard. En face, tout roule pour Guingamp. Beauvue sur le banc en prévision de la Ligue Europa, c'est son habituel camarade Christophe Mandanne qui se met en évidence. Le Réunionnais s'offre tout d'abord un face-à-face avec Carrasso, mais doit s'incliner face à la bonne sortie du portier messin (21e). Ce n'est que partie remise pour l'attaquant breton. Pied, sur l'aile droite, adresse un amour de centre au premier poteau, repris par Mandanne d'une jolie tête plongeante (26e). Un duo pas loin de refaire mouche à peine 5 minutes plus tard, mais Pied se troue complètement sur une offrande de son compère d'attaque. Metz panique, et s'expose. À deux reprises, la volée de Giresse fait frissonner les défenseurs locaux (33e, 35e). C'est finalement Pied, encore lui, qui double la mise. L'ailier profite d'un double raté de Marchal et Bussmann pour tromper Carrasso d'une jolie frappe du gauche à l'entrée de la surface. Un deuxième but qui vient conclure une première période rondement menée par Guingamp.

Pour marquer, il faut cadrer


Le coach messin, Albert Cartier, sait qu'il n'a plus rien à perdre. Alors il essaie. Bouna Sarr, entré à la mi-temps, apporte ce petit grain de folie qui a cruellement manqué aux siens en première période. Metz a le pied sur le ballon, sans toutefois se montrer dangereux. 2, c'est le nombre de tirs cadrés par le dernier de Ligue 1 pendant toute la rencontre. Dans une seconde période somme toute assez terne, les quelques slaloms de Sarr ont été le seul frisson côté messin. La faute peut-être à Maïga, qui multiplie les hors-jeu. Pas grand-chose à se mettre sous la dent donc, la faute aussi à un Guingamp qui a tranquillement géré sa rencontre. Face aux timides velléités offensives de son adversaire du jour, le tube de l'hiver évolue en contre, domaine dans lequel excellent les joueurs de Gourvennec. Mandanne et Pied font tour à tour des petits raids dans l'arrière-garde messine, histoire d'aller planter ce troisième but. Jusqu'à cette barre de Schwartz donc. Si Metz veut se maintenir, il serait bien inspiré d'imiter la philosophie bretonne. De la verticalité, des prises de risques et de la spontanéité.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Pierre-Valentin Lefort
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

El Pibe de Noro Niveau : DHR
#NousSommesPrêt

Pour la descente, oui.
Rahletace Niveau : DHR
Vous allez penser que je m'enflamme mais j'ai presque envie de croire qu'on peut arracher une qualification pour l'Europe ... presque !
Go_Scousers Niveau : CFA
Gourvennec quel entraîneur ! Il faudra voir ce qu'il peut faire avec une plus grosse équipe mais ce qu'il montre à Guimgamp c'est quand même pas mal.
Franchement, avec une dynamique pareille, un coach bien couillu, et le dynamo qui n'a pas joué depuis 2 mois, je le vois gros comme un "penty" le 8eme d'Europa ligue
marshallnigga Niveau : District
Guingamp joue-t'il le titre ?
Oui, Guingamp joue le titre
Ed Deline Niveau : CFA2
franchement l'EAG mérite le respect de ses pairs...
saddam_usain_bolt Niveau : DHR
Guingamp, c'est 23 points engrangés sur les 10 derniers matchs, soit la 2e meilleure équipe de France sur cette période derrière Lyon :)
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Quel dommage que Guingamp ait chié sur le début de la saison... ils pourraient viser à l'heure actuelle clairement le top 5 sinon ! Ces temps-ci, avec Lyon sans 4000 blessures, c'est l'équipe dont je prends le plus de plaisir à la voir jouer !
GougouleBxl Niveau : CFA2
J'avais envie d'y croire en début de saison, pour le FC Metz, qui avait montré de belles choses en L2, qui avait recruté malin, et après des premiers résultats encourageants.

Ca rend la situation actuelle plus difficile à avaler encore.
Message posté par Kit Fisteur
Quel dommage que Guingamp ait chié sur le début de la saison... ils pourraient viser à l'heure actuelle clairement le top 5 sinon ! Ces temps-ci, avec Lyon sans 4000 blessures, c'est l'équipe dont je prends le plus de plaisir à la voir jouer !


C'est normal que Guingamp ait chié sont début de saison. Ils ont perdu leur meilleur buteur, et même s'ils ont fait un mercato plutôt bon, il fallait intégrer tous ces nouveaux joueurs à cette équipe et cette philosophie (Lossl, Schwartz, Yatabaré, Pied, Marveaux, Jacobsen, Baca,... quand même). D'autant que des joueurs comme Beauvue ou Mandanne l'année dernière n'étaient pas non plus dingues. L'En Avant est sur une très bonne dynamique, ça me fait penser à la saison 02/03, ou on termine 7ième, à 2 pts de la LDC et 6 du champion et que rien n'arrêtait vers la fin.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Rolan relance Bordeaux
145 12