Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé de la 1re journée

Auxerre démarre bien

La Ligue 2 a démarré. Alors que les feuilletons liés aux montées respectives du RC Lens et Luzenac ont animé une grande majorité de son été, le deuxième étage du foot pro a offert son lot de buts. Belle rentrée pour les voisins Troyes et Auxerre, et un nouveau cancre, Valenciennes.

Modififié

Nouvelle trousse, cartable bien rangé


Troyes
Condamnés mathématiquement la saison passée mais sauvés de justesse par la LFP suite au cas Luzenac, les Castelroussins entament bien mal ce nouvel exercice. Dès la 9e minute de jeu, l'ESTAC prend les devants par Corentin Jean, qui, du haut de ses 19 ans, croise parfaitement sa frappe pied gauche. La Berrichonne essayera bien de revenir avant la mi-temps mais Grégory Thil est trop imprécis. Les assauts locaux échoueront toujours sur la ligne défensive troyenne, très solide. Avant le match, Jean-Marc Furlan voulait que ses joueurs assument leurs responsabilités pour avoir un rôle à jouer dans ce championnat. C'est chose faite. Quant à Châteauroux, forcer le passage n'est jamais bon, il aurait peut-être été mieux de redoubler.
Châteauroux-Troyes (0-1) : C. Jean (9e) pour l'ESTAC

Nancy
Duel de déçus du dernier exercice. Pablo Correa, après avoir relevé en octobre dernier des Lorrains bien mal engagés, a fini au pied du podium, à 3 points des Caennais. L'ASNL commence très fort et manque de marquer par Dale puis Bellugou. Nancy domine largement mais pèche dans la finition alors que Dijon recule mais ne rompt pas. Moukandjo parti à Reims, c'est Hadji, de retour dans le 11 nancéien, et qui anime le jeu. À l'heure de jeu, Lusamba reprend instantanément un centre en retrait et ouvre la marque pour son premier match en pro. Après le but, Dijon se réveille et oblige Paul Nardy à sortir le grand jeu. Cuffaut décide de donner un coup de pouce aux Dijonnais et trompe son propre gardien après une incompréhension générale. La tuile, puisque les Nancéiens n'arriveront pas à s'en relever. Il faudra néanmoins compter sur eux pour la montée.
Nancy-Dijon (1-1) : Lusamba (62e) pour Nancy ; Cuffaut (74e, csc) pour les Dijonnais

Nîmes
La recrue porte-bonheur Toifilou Maoulida (3 saisons en L2, 3 montées) aura été décisive pour les Nîmois. Opposés au SCO d'Angers, les Crocodiles n'auront jamais douté. Juste avant le quart d'heure de jeu, Cissokho sert parfaitement Maoulida, qui ouvre la marque et sort sa classique bandelette. Dès lors, Nîmes déroule et domine les débats. Barillon double la mise, puis Nouri assoit la domination des locaux. Kodjia réduit la marque avant la pause, après une perte de ballon à la ligne médiane. À force de pousser en seconde, le SCO obtient un penalty, parfaitement converti par Kodjia (79e). L'espoir renaît mais il est trop tard. Nîmes s'envole vers sa première victoire et confirme son étiquette d'outsider. Les Angevins devront pour leur part reproduire les phases intéressantes entrevues lors des 45 dernières minutes.
Nîmes-Angers (3-2) : Maoulida (13e), Barillon (29e), Nouri (33e) pour les Crocodiles ; Kodjia (41e, 80e sp) pour le SCO

Tours
Olivier Pantaloni avait décidé de ne pas aligner Andy Delort, sur le départ, pour accueillir Créteil. Tours jouera donc sans le meilleur buteur de la saison dernière. Après une bataille au milieu de terrain, les Tourangeaux prennent l'avantage à la demi-heure de jeu par Santamaria avant que Jean-Michel Lesage n'égalise d'une sublime reprise acrobatique. Premier frisson de la soirée. Qui dit reprise de championnat, dit aussi reprise des approximations arbitrales. Tours en profite pour prendre l'avantage par Diawara. 2-1 à la pause. Avantage de courte durée, puisque Papi Lesage y va de son doublé sur penalty et permet au Lusitanos de revenir dans le match. L'autre TFC sort à nouveau la tête de l'eau, reprend une avance d'un but par Adnane (62e) avant que Kouakou ne fasse le break. Le score ne bougera plus. Les supporters du Stade de la Vallée du Cher en ont eu pour leur argent, comme souvent avec Tours à la maison.
Tours-Créteil (4-2) : Santamaria (33e), F. Diawara (45+1e), Adnane (62e), Kouakou (75e) pour les Tourangeaux ; Lesage (35e, 53e sp) pour Créteil-Lusitanos

Auxerre
L'AJA peut remercier son défenseur central. Leader incontesté sur le terrain, Sébastien Puygrenier a été le grand artisan du succès mérité face au Havre. Après avoir raté de peu l'ouverture du score en tout début de rencontre, le grand chauve retente sa chance avec plus de réussite cette fois-ci. Quelques minutes plus tard, il est à deux doigts de claquer son doublé, mais Diallo a la main ferme. Au retour des vestiaires, Le Marchand, capitaine havrais, concède un penalty. Vincent Gragnic se charge de la sentence. Pour son match d'ouverture, Auxerre a montré du rythme à l'Abbé-Deschamps. Et si la saison cauchemardesque de l'an dernier leur avait fait du bien…
Auxerre-Le Havre (2-0) : Puygrenier (32e), Gragnic (51e sp) pour l'AJA

Se repose trop sur ses lauriers, peut mieux faire


Arles-Avignon/Ajaccio
Le cancre de la Ligue 1 version 2013/2014 se déplaçait au Parc des Sports d'Avignon, avec quelques cadres en moins (Ochoa parti à Málaga, Lasne au MHSC). Dans ce duel d'ACA, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Comme souvent, Arles-Avignon se contente du strict minimum pour ne pas perdre. En revanche, l'AC Ajaccio devra montrer autre chose s'il vise plus haut que le ventre mou.
Arles-Ajaccio (0-0)

Niort
LavalNiort, c'est un choc des extrêmes pour la saison passée. Le Stade lavallois accueillait des Chamois Niortais qui sortaient d'une saison très intéressante, malheureusement gâchée par le sprint final. Les meilleurs buteurs de la saison passée des deux équipes (respectivement Bekamenga en instance de départ, et Emilio Sala côté visiteur) ne sont pas dans le groupe. Niort touche rapidement les montants. À la 39e minute, Hassan Alla répond en décochant une frappe de mule dont on ne sait pas si elle a franchi la ligne ou non. Une dizaine de minutes après la pause, Koné gagne son duel aérien et permet aux Chamois de prendre les devants au tableau d'affichage. Pas pour longtemps, puisque Zeoula égalise quelques instants plus tard. Niort est bien loin du niveau affiché la saison dernière et repart avec un seul petit point de Laval.
Laval-Niort (1-1) : Zeoula (65e) pour les Tango ; S. Koné (54e) pour les Chamois

A déjà pris sa place dans le fond de la classe


Valenciennes
Le VAFC n'avait pas évolué en Ligue 2 depuis la saison 2005-2006. Et ça se voit. Les hommes de Bernard Casoni recherchent désespérément un fonds de jeu et c'est le Gazélec qui en profite. Roderic Filippi place son coup de casque en milieu de première mi-temps. Ni Pujol ni Le Tallec n'auront réussi à se mettre en évidence côté valenciennois. Le GFCA affiche quant à lui la même confiance qui lui a permis de monter jusqu'en Ligue 2. Le break sera même réalisé en fin de match, par une voltige de Rivieyran. Valenciennes devra vite sortir la tête de l'eau. GFC
Ajaccio-Valenciennes (2-0) : Filippi (32e) et Rivieyran (85e)

Eddy Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 32 il y a 2 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 12 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique