Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // West Ham-Leicester (3-2)

West Ham et son Lingard fou

Vainqueur du petit choc face à Leicester (3-2) ce dimanche, West Ham réalise l'une des plus belles saisons de son histoire et n'a jamais été aussi proche de s'inviter pour la première fois en Ligue des champions. Grâce notamment à un homme, arrivé chez les Hammers il y a deux mois en prêt de Manchester United : Jesse Lingard, qui participe à ce miracle en même temps qu'il renaît de ses cendres.

Modififié
« Je pense que l'environnement est une chose importante. Ma maison à Manchester est basse, vous allez dans la cuisine, il fait sombre et c'est comme un bunker. Vous êtes dans cet environnement semaine après semaine, vous ne connaissez rien d'autre. Depuis que j'ai déménagé à Londres, je suis dans un appartement où je suis en hauteur. Il y a beaucoup de lumière, je peux voir tous les bâtiments de la ville. Ça vous rend plus lumineux, plus frais. » Et si la forme étincelante de West Ham United trouvait son origine dans l'exposition plein sud du nouvel appartement londonien de Jesse Lingard ? La semaine dernière, le néo-Hammer causait immobilier pour expliquer la période de résurrection qu'il traverse depuis sa mutation dans la capitale. Quelques jours plus tard, plus précisément ce dimanche, il signait une nouvelle démonstration contre le troisième de Premier League, Leicester (3-2), avec un doublé dans un intervalle de quinze minutes. Sans compter son travail déterminant sur le 3-0 et sa presque passe décisive pour Issa Diop, en début de deuxième période. Des images routinières, depuis quelque temps.

Moyes séduit, Southgate aussi


Au placard pendant six mois à Manchester United après une cuvée 2019-2020 cataclysmique sportivement et personnellement parlant, le milieu offensif anglais n'a débarqué chez les Jambons de l'Ouest qu'à la fin du mois de janvier. Mais il signe d'ores et déjà le plus bel exercice de sa carrière après neuf petites apparitions sous ses nouvelles couleurs, ou quasiment : huit caramels (dont deux doublés, avec celui enregistré contre Aston Villa pour ses débuts), soit son meilleur total à égalité avec la saison entière 2017-2018, quatre offrandes, une qualité de percussion retrouvée, un statut de pièce essentielle du système de David Moyes et un rayonnement dans le jeu qui scotche toute la Premier League.



« Je suis revenu parmi les plus forts et les plus en forme (à United) après le confinement, et je n’ai pas eu ma chance. Mais pendant tout ce temps sans jouer, je faisais des entraînements supplémentaires et je me maintenais au top de ma forme pour le moment venu » , lâchait-il, en février. À tel point que le natif de Warrington (dans le Cheshire), après deux ans ou presque sans avoir l'occasion de servir son pays, a retrouvé la sélection d'Angleterre - avec laquelle il avait notamment brillé, lors du Mondial russe - au mois de mars en signant au passage une passe décisive pour Dominic Calvert-Lewin lors de sa titularisation contre Saint-Marin (5-0). Parfait, à deux mois de l'Euro.

Objectif C1, et pas avec MU


Avec le renfort de cette bête en fin d'hibernation, la troupe de Mark Noble fait sensation outre-Manche : actuellement, le vainqueur de la C2 1965 (un autre temps, effectivement) marche sur l'eau en sortant pourtant d'une saison bouclée à une dangereuse seizième position. Après avoir pris la succession de Manuel Pellegrini fin décembre 2019 pour assurer le maintien en mai dernier, Moyes est tout simplement en train de regagner le respect du royaume : l'ancien coach d'Everton et MU a su faire des choix forts (exit Jack Wilshere, Sébastien Haller ou Robert Snodgrass ; placard pour Manuel Lanzini et Felipe Anderson) et tirer profit de son groupe ainsi que de ses récents renforts (comme Souček, Vladimír Coufal, Jarrod Bowen ou encore Saïd Benrahma) pour que son écurie tienne le rythme à sept journées du terme avec l'espoir de plus en plus grand d'accrocher un strapontin pour la Ligue des champions. Ce qui serait une première, pour le club anciennement pensionnaire de Boleyn Ground.




Évoluant depuis 2016 au London Olympic Stadium, l'escouade londonienne s'y sent visiblement bien. En témoignent les 31 points sur 48 possibles enregistrés à domicile cette saison, meilleur total à la maison derrière celui de l'ogre Manchester City. Une autre stat, encore plus folle, pour laquelle West Ham talonne l'écurie de Pep Guardiola : en 2021, l'équipe que l'on surnomme désormais « band of brothers » est allée chercher dix succès en quinze rencontres avec 32 unités engrangées sur 45 possibles. Même sans les poumons Declan Rice et Michail Antonio, envoyés à l'infirmerie, les Marteaux continuent de frapper sur tout ce qui bouge (malgré, il est vrai, une incapacité à conserver un score). Et qu'il y ait la C1 au bout ou non, ces derniers espèrent bien conserver Jesse Lingard au-delà de sa pige d'un semestre. Pour qu'il n'ait plus jamais à descendre dans son bunker de Cottonopolis.

Par Jérémie Baron Propos de Lingard tirés de beIN SPORTS et BT Sport.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 18:42 L'arbitre agressé lors d'un match U19 dans l'Hérault témoigne 27 Hier à 16:00 Affaire de la sextape : le verdict annoncé le 24 novembre 18
Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 13:44 Salle OM, salle PSG: viens mater le Classico lors d'une projo So Foot inédite 3