Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 61 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Étoile rouge-PSG (1-4)

Verratti, ce PSG lui ressemble tellement

Marco Verratti était bien seul au milieu de terrain parisien face à l'Étoile rouge. Dans ce 4-4-2 où Marquinhos coulissait en défense, cette solitude à pourtant permis qu'on ne voie que l'Italien. Bonus : dans un match sous tension, il n'a même pas écopé de carton jaune, qui aurait pu le priver de huitième de finale.

Modififié
En 1812 à Amsterdam, l’horloger hollandais Dietrich Nikolaus Winkel sortait du four un objet qui allait révolutionner la maîtrise de l’espace-temps. Une petit instrument de poche qui, via un signal sonore ou visuel, indique le tempo auquel les musiciens doivent se référer. À l’époque, Winkel donne alors le nom de « métronome » à cet outil futuriste, tout simplement car il n’aura jamais la chance d’entendre parler de Marco Verratti. À l’instar de sa création, dont il possède toutes les caractéristiques, « Il Guffetto » est petit, possède un tempo irréprochable au battement près et réussi à déteindre sur ses coéquipiers. Ce soir, à Belgrade, il a été encore une fois le chef d’orchestre dont Paris ne peut se passer pour lire sa partition de la bonne manière.

Les notes du PSG face à l'Étoile rouge

Une idylle en devenir avec Marquinhos ?


En reconduisant le même onze que celui qui a triomphé à Liverpool il y a quinze jours, Thomas Tuchel laissait encore une fois les clefs du camion rouge et bleu à Verratti. Lorsque Paris a eu le ballon, soit parfois autour de 75% du temps en première période, Paris évoluait en 3-1-5-1, Marquinhos se positionnant entre Thiago Silva et Kimpembe, Marco Verratti occupant lui le no man’s land parisien pour apporter une première solution à la relance. Que ce soit en une touche ou face au jeu pour apporter de la verticalité, l’international italien a rapidement été identifié par les Serbes comme étant l’homme à réduire au silence au plus vite. Dès la 20e minute du jeu, en plus du marquage individuel de Marko Marin, Verratti a senti aussi le souffle chaud de Pavkov et Jovancic en fonction de la zone dans laquelle il se rendait. Ce qui ne l’a pas freiné dans ses prises d’initiatives, comme lorsque à la 23e, chose rare, il s’essayait même à la frappe alors que son PSG campait dans le camp de l'Étoile rouge. Ou alors, lorsque après avoir enrhumé Ben Mohamed, il s’en est allé presser comme un dératé le défenseur serbe jusqu’au pied de son poteau de corner pour obtenir une touche (37e). Si bien que les rares fois où Paris a subi, Verratti faisait office de deuxième lame, passant ramasser les débris causés par le passage du chien de garde Marquinhos.


Dans son attitude, aussi, Verratti a su rester serein même lorsque la pression de l’Étoile rouge se faisait sentir. Sous le coup d’une suspension en cas de nouveau carton jaune, c’est plus par ses encouragements continus que l’Italien s’est distingué. Pas de discussion futile avec l’arbitre, pas de provocation ou de chambrage, c’était aussi dans ce type de contexte hostile que Verratti devait prouver à tous qu’il ne tombait pas automatiquement dans ce genre de piège. Un motif de satisfaction pour Paris, qui pourra compter sur l’un des historiques de cette équipe parisienne au prochain tour. Car trop souvent par le passé, à cause de sa pubalgie ou de ses suspensions à répétition, Verratti a manqué à son équipe dans les rencontres décisives qui doivent lui faire passer un cap. Chelsea et Manchester City en 2016, le Real l’an passé ou même Liverpool à l’aller cette année, Verratti a trop manqué pour ne pas renvoyer l'ascenseur cette année. Avant Anfield, Jordan Henderson s’était même permis d’en placer une sur l’absence du milieu parisien, évoquant « un gros coup, car c’est un joueur de classe mondiale » . Ce statut, ce soir à Belgrade, Verratti l’a assumé et pas qu’à moitié.




Par Andrea Chazy, au Marakana
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Hier à 17:15 Affrontements entre des supporters et la police en Suisse 25
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
À lire ensuite
Tuchel peut voir venir