Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // C1 asiatique
  2. // Finale
  3. // FC Persépolis-Kashima Antlers

Un millier de femmes au stade en Iran

Modififié
Elle est là, la grosse actu foot du week-end.

La finale retour de Ligue des champions asiatique se jouait ce samedi à Téhéran au stade Azadi. Elle opposait le FC Persépolis aux Kashima Antlers. Les Japonais sont parvenus à décrocher le nul en Iran et remportent donc le titre après leur victoire 2-0 à domicile. Mais un petit évènement synonyme de grande victoire pour les Iraniennes était à noter : la présence d'un millier de supportrices dans une tribune du stade spécialement aménagée pour elles.



Pas de mixité en tribunes, et des femmes triées sur le volet, issues des familles des joueurs du FC Persepolis ou elles-mêmes joueuses. Mais il s'agit quand même d'une interdiction datant de 1979 et de la Révolution islamique qui est ici bravée. Car les femmes n'ont pas le droit d'aller au stade voir des hommes jouer, selon une mesure de protection face à la grossièreté masculine. Dans le pays, il y a clivage entre les modérés, qui voudraient voir cette restriction abolie, et les conservateurs, pour qui elle demeure essentielle.


Double défaite pour ces conservateurs, donc. JP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Zlatan confirme qu'il reste en MLS 10
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 13:51 Papus Camara : « S'attendre à ce qu'ils montrent un autre visage » 18
À lire ensuite
Everton bloque Chelsea