Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Paris Saint-Germain

Neymar, le rêve doré du PSG

Un an après un rendez-vous manqué, la rumeur Neymar au PSG a trouvé un second souffle auprès du sérieux média brésilien Esport Interativo. Pour la chaîne de télévision de Rio, Neymar Jr s’est mis d’accord avec le PSG. Le club de la capitale n’a plus qu’à raquer pour la clause libératoire auprès du FC Barcelone : 222 millions d’euros. C’est le prix du rêve.

Modififié
À Wall Street, le PSG aurait une cote d’enfer. À la moindre négociation salariale un peu compliquée, le club de la capitale est évoqué pour servir de levier financier. CR7, Messi, Donnarumma, Alexis Sánchez, Pepe, Busquets ou encore Neymar l’été dernier ont eu recours à cet appel d’air. C’est facile, ça ne mange pas de pain et ça marche presque à tous les coups. Parfois, le PSG a été utilisé à son insu (souvent, en réalité). La puissance financière supposée et fantasmée des propriétaires qataris est un épouvantail parfait pour une belle rallonge. L’été dernier, le PSG pensait s’être suffisamment rapproché de Neymar pour ficeler le deal. Raté. Le clan du Brésilien s’était servi de l’offre parisienne pour faire monter les enchères et obtenir gain de cause en Catalogne avec un nouveau bail (2021), une revalorisation salariale très importante et une clause libératoire indécente : 222 millions d’euros. Hasard ou non, un an plus tard, le PSG serait à un code de carte bleue de balancer les fameux 222 millions d’euros sur la table. Car, et c’est là que la donne a changé, le joueur serait bouillant à l’idée de rejoindre la capitale. C’est en tout cas ce qu’affirme Esport Interativo, chaîne réputée pour son sérieux. Comme souvent, il est forcément question d’argent.


De pognon, Neymar en déborde, lui qui émarge à 18 millions par an à Barcelone. Sauf que la récente prolongation de Lionel Messi – à des tarifs supérieurs – a rappelé au Brésilien qu’il n’était qu’un vulgaire numéro 2. Or, à Paris, Neymar serait la star. Plus gros transfert de l’histoire, plus gros salaire du club, pierre angulaire marketing, sportive et financière d’un projet hors norme avec comme idée première et quasi unique : gagner la Ligue des champions. En gros, le PSG propose (supplie) le Brésilien d’être celui qui ramènera la C1 au Parc des Princes. En échange, le joueur de 25 ans se retrouve seul leader charismatique d’une équipe capable de gagner la coupe aux grandes oreilles et, du coup, favori pour le Ballon d’or. Sur le papier, le défi est colossal, mais aussi bandant pour un garçon qui a déjà tout gagné en Espagne.

Rio sur Seine


Surtout, Neymar retrouverait sur la capitale une partie de sa bande de potes : Marquinhos, Thiago Silva, Lucas et surtout Daniel Alves, avec qui il a partagé titres et fêtes en Catalogne. Sans oublier Maxwell, nouveau directeur sportif adjoint du club. Et puis les Brésiliens ont quelque chose de viscéral avec Paris. La Ville Lumière aimante le joueur brésilien, c’est comme ça. Nike, qui est aussi l’équipementier du joueur, a déjà tout prévu avec ce maillot extérieur doré, véritable hommage aux Brésiliens de la capitale. Le pauvre petit Neymar se morfond sans ses compatriotes en Catalogne ? Le PSG, sorte de Rio sur Seine, est là pour lui redonner le sourire. Certains s’offusqueront de voir un tel joueur excité à l’idée de jouer Amiens, Troyes ou Dijon. La Ligue 1 rebute les grandes stars ? Avec Jardim, Ranieri, Favre, Bielsa, Mbappé, Lemar, Falcao, Cavani, Di María, Verratti, Balotelli, Luiz Gustavo, Depay, Fekir, Nivet and co, le championnat de France n’a jamais été aussi bandant. Oui, l’accord décrit par la chaîne brésilienne est astronomique, de même que la somme qu’il faudra allonger pour exfiltrer le numéro 11 du Barça (entre la clause, la TVA, les diverses primes, l’opération peut facilement atteindre 260-280 millions d’euros). C’est fou, indécent, dangereux et un peu n’importe quoi, mais le football va en ce sens. La bulle spéculative est immense et tout va très vite.


Si Gonzalo Higuaín, 29 ans, vaut 90 millions d’euros, Neymar est en mesure d’en valoir plus du double. Car le Brésilien est l’avatar parfait pour le PSG : jeune, expérimenté, doué, redoutable, médiatique, il a toutes les qualités pour faire passer un cap au PSG. Y compris celui de garder Marco Verratti avec le sourire dans la capitale. Mais comme le football est fou, il peut très bien s’agir d’une nouvelle démonstration de force du clan Neymar pour obtenir une rallonge salariale au Barça. Tant que le joueur ne jonglera pas devant la tour Eiffel, personne ne croira à cette folie et le PSG a la gueule parfaite du club qui se fait avoir à chaque fois. À moins qu’il ne s’agisse d’un coup de folie de Doha qui, vexé d’avoir été humilié au Nou Camp le 8 mars dernier et de s’être fait attaquer en douce sur Verratti, va braquer le joyau adverse avec fracas. Dans ce monde complètement dingue, on est prêt à tout croire. Tout entendre. Tout lire. Tout imaginer, aussi bien Neymar au PSG qu’une prolongation à Barcelone. En tout cas, on va être franc, la liquette jaune dégueulasse du PSG aurait enfin un sens avec Neymar dedans. Pour l’instant, c’est un rêve. Rêvons plus grand paraît-il...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14