Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Lyon/Brest (1-0)

Lyon, très tranquille

Match du dimanche après-midi, match à deux à l'heure, mais trois points pour des Lyonnais qui s'imposent 1-0 et retrouvent le podium.

Modififié
Lyon - Brest : 1-0
Buts : Gomis (57e) pour Lyon.

Avec ses jeunes, ses quelques recrues et ses nouveaux vieux Malbranque et Vercoutre, l'OL s'est renouvelé cette année et le travail de fond de Rémi Garde prend forme. Positionnés sans pression derrière l'OM et le PSG, les Lyonnais construisent leur saison discrètement. Cet après-midi, sans forcer, dans un match qu'ils ont déjà oublié, ils ont assuré l'essentiel et reprennent la troisième place au TFC.

45 minutes sous somnifères

L'OL prend vite le contrôle du match, qui se joue sur une moitié de terrain. Malbranque court partout, Lovren tente d'apporter le surnombre, mais le décalage se fait attendre. Brest défend bas, le bloc est en place et les joueurs bretons coupent les lignes de passe. Au quart d'heure de jeu, les joueurs de Rémi Garde ne se sont pas procuré la moindre occasion, n'ont toujours pas frappé au but et le match ressemble plus à un facilitateur de sieste qu'autre chose. C'est finalement Malbranque, omniprésent, qui tente sa chance en premier sur coup franc, mais Thébaux est sur la trajectoire. Mendy positionné milieu droit, comme à ses plus belles heures sous le maillot parisien, essaie d'apporter un peu de folie, en vain. Malbranque, encore, centre cette fois, Gomis arme sa reprise, mais loupe complètement la balle. À la demi-heure de jeu, la partie est toujours aussi tristoune. Sur corner, Lovren place une tête sur Thébaux. Le gardien brestois repousse la balle sur Briand qui pose, à bout portant, sa tête sur la barre. L'OL accélère enfin. Un tout petit peu. Ben Basat fait ce qu'il peut au niveau du rond central pour valoriser des ballons inexploitables et mort-nés. À l'approche de la mi-temps, Coulibaly s'applique au centre, Lesoimier s'applique devant le but, mais sa reprise fuit le cadre.

La crinière de Gomis

La seconde période ne paraît pas beaucoup plus énervée que la précédente. Quelques petites tentatives çà et là, mais rien qui ne mérite d'être mentionné. L'heure de jeu approchant, Lisandro sert Malbranque devant la surface, Steed lance avec beaucoup de justesse, dans un petit espace, Gomis en profondeur qui lobe Thébaux et ouvre le score. Il se saisit ensuite d'une tête de lion, enfile son déguisement et mime la panthère. Une anecdocte à la hauteur du match : à oublier. Le plus dur est fait pour les Lyonnais, la fin de match ne devrait donc pas être plus intense. Dabo se blesse, Benschop entre, mais le scénario ne change pas. Lyon occupe, fait tourner, sans réellement accélérer, alors que Brest fait mine d'espérer changer le cours du match, sans franchement y croire. La première vraie occasion des Bretons déboule même dans les arrêts de jeu, mais la frappe de Lesoimier termine dans les bras de Vercoutre. La rencontre se termine. L'OL peut passer à autre chose, et remercier Malbranque.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons