Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // Ce qu'il faut retenir

Lyon, la force tranquille

Lyon qui gagne le derby (comme d'habitude) et qui mène toujours la danse devant un PSG revigoré et un Marseille fatigué, le trio de la Ligue 1 s'articule décidément autour de l'axe PLM. Enfin, pour la première fois depuis belle lurette, Mickaël Landreau a regardé le championnat de son canapé.

Modififié
Paris Saint-Germain, une semaine sur deux

Il va falloir peut-être s'y habituer, à ce nouveau schéma tactique pondu par Carlo Ancelotti. Un 4-4-2 que plus personne n'utilise. Pourtant, c'est dans cette configuration de départ (plus un 4-2-4 sur le pré) que le PSG vient de boucler une semaine importante avec une victoire contre Porto (2-1) et la démonstration face à Évian Thonon Gaillard au Parc des Princes (4-0). Alors oui, il faut relativiser la folie parisienne, tant l'opposition savoyarde était proche du néant, mais dans l'intensité et l'esprit, le PSG s'est rendu le match facile. Une nouveauté cette saison. Dans cette histoire, Thiago Motta et Javier Pastore sont les grands gagnants de cette semaine. L'Italien par son sens de la première passe et sa place centrale dans le XI francilien, et l'Argentin par la qualité de son jeu et sa vision ont permis à ce PSG de livrer un match de football très agréable à regarder. Dans cet océan d'éloges, on en oublie le nouveau double-double d'Ibrahimović (un but-une passe) et le 3000e but officiel claqué par Ezequiel Lavezzi. Reste maintenant à confirmer cette embellie avec un déplacement coupe-gorge sur la pelouse de Valenciennes, mardi. En cas d'échec, on connaît la chanson : la crise, José Mourinho, tout ça.

Saint-Étienne a trop parlé

Roland Romeyer, co-président de Saint-Étienne, a fait le beau durant la semaine en chambrant la cylindrée de Rémi Vercoutre. Comme d'habitude, Sainté a joué le match dans la semaine et s'est oublié le jour J. Les Verts ne devraient plus jouer ce jeu-là, ça ne leur va pas. Toujours cette saloperie de complexe d'infériorité contre le voisin lyonnais. Dans le Chaudron, même en supériorité numérique suite à l'expulsion de Dabo, les ouailles de Christophe Galtier ne sont jamais rentrés dans la rencontre. Triste. Prévisible. Elles sont là, les limites de cette équipe. Incapables de se faire violence sur le moyen terme. À l'inverse, Lyon vient d'accrocher à son palmarès Marseille, Montpellier et Saint-Étienne en moins d'une semaine. Costaud. Dans ce derby, c'est avant tout en restant maître de ses nerfs (paradoxal quand on reluque le rouge de Dabo) que les Rhodaniens se sont rendus le match facile. Et puis Bastos, quoi. Il entre, allume Ruffier (complètement à la rue sur le coup) et boum ! Ça fait 50 buts en Ligue 1 pour le Brésilien et cinq points d'avance pour l'OL. Ça sent bon. Très bon même.

Marseille, le trou d'air

Quand on veut rapidement dégraisser un effectif, on risque de connaître un sacré trou d'air dans la foulée. Et Marseille est en plein dedans. En une semaine, l'OM vient de prendre sept buts au Vélodrome pour deux défaites (1-4 contre Lyon, 0-3 contre Lorient) et a perdu Kaboré (expulsé) et Cheyrou (blessé à Brest) pour la suite. Vu que l'effectif d'Élie Baup est aussi épais qu'une feuille de papier toilette, le turnover est inexistant, et physiquement, l'équipe ne tient pas le rythme. Contre Lorient, Marseille est passé à côté de son match alors qu'une victoire lui aurait donné accès au maillot jaune avant le derby Sainté-OL. Mais force est de constater que ce Marseille-là attend la trêve avec impatience, histoire de recharger les batteries. Un match qui aura confirmé le malaise Loïc Rémy, toujours aussi malheureux. L'avant-centre peine à retrouver son niveau et enchaîne les rencontres sans saveur. Quoi qu'il en soit, tout n'est pas à jeter à Marseille puisque l'équipe est toujours dans le peloton de tête et que le calendrier s'est allégé avec la fin de cette mascarade européenne.


Belhanda, l'homme muet

L'an dernier, Younès Belhanda était sans doute le meilleur joueur de Ligue 1 avec Eden Hazard et Nene. Cette saison, le milieu de terrain du Maroc est devenu un paria sifflé par ses propres supporters. Il faut dire que les champions de France galèrent au classement avec une tristounette douzième place. Bien loin des échappés. La Ligue des champions digérée, Montpellier se devait de (re)lancer la machine. La venue d'Ajaccio est tombée à pic, puisque les Corses sont repartis de la Mosson avec une bonne gifle dans la gueule (3-0 dont un bijou d'Utaka). Auteur du troisième but, Belhanda a demandé à ses propres fans de moins la ramener sur son jeu. Une preuve que la rage de vaincre est toujours dans le coin. Montpellier va mieux et c'est tant mieux. On commençait à s'ennuyer...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom

Hier à 17:11 Le responsable de la VAR en Premier League lui donnerait « environ 7 sur 10 » 29 Hier à 16:17 Un coach amateur mis à pied pour avoir traité son équipe de pieds carrés sur Facebook 37
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible