Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // RB Leipzig-Paris SG (0-3)

Les notes du PSG

Fidèle à sa réputation, Marquinhos a été le patron de ce Paris Saint-Germain dominateur et solide en défense. Sur le front de l'attaque, Neymar et Mbappé ont peiné à conclure, tandis que Di María a profité de la rencontre pour rappeler à quel point il pouvait être précieux. Le milieu a fait le taf, sans plus.

Modififié

Paris Saint-Germain



Sergio Rico
Note de la rédaction
Ricola
Note des lecteurs
6.4Moyenne de 1313 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il a rafraîchi l'atmosphère quand ça a chauffé autour du but de Paris. Mais ça n'a jamais été la canicule, plutôt une petite chaleur printanière. Aussi utile qu'un bonbon pour la toux contre un petit mal de gorge en hiver. Sympa, mais pas franchement utile.


Paris tient sa finale !

Thilo Kehrer
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
4.4Moyenne de 1405 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le Popeye parisien a passé son confinement à faire de la musculation. Mais il aurait peut-être dû se concentrer sur d'autres tâches : bouffer des épinards pour avoir un corps de Mister Univers, c'est bien ; bouffer la ligne pour être un bon latéral, c'est mieux. Qu'en dit Olive Oyl ?


Thiago Silva
Note de la rédaction
Tanguy
Note des lecteurs
7Moyenne de 1473 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il a passé une mi-temps avec la lèvre explosée et un mouchoir dans la bouche, sans jamais vouloir quitter le terrain, de la même façon qu'il redouble d'efforts pour faire durer l'aventure et quitter le plus tard possible sa maison parisienne. Tanguy Silva.


Presnel Kimpembe
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
7.7Moyenne de 1519 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Qu'il est Presko à voir jouer avec ses chaussettes trop basses et son short trop haut. Qu'il est loin, aussi, le temps des choke et des mains décollées. Le Maestro Kimpembe a été serein, viril, solide. Bref, un stoppeur à l'ancienne. Vintage.


Juan Bernat
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
6.6Moyenne de 1428 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il a distribué de l'amour pendant toute la rencontre : à ses coéquipiers grâce à ses passes soyeuses, à son club grâce à un but précieux et à Gulácsi en lui laissant la possibilité de s'illustrer grâce à une nouvelle erreur. Irrésistible Don Juan.


Leandro Paredes
Note de la rédaction
Bof
Note des lecteurs
6.3Moyenne de 1445 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Couci-couça, moyen moyen, cahin-caha, clopin-clopant. Bref, ni bon ni mauvais. Parfois tranchant, mais trop peu visible pour être vraiment admiré : Paredes est un nouveau synonyme de bof. Remplacé par Draxler (82e), venu se rappeler au bon souvenir de la Mère Patrie.


Marquinhos
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
8.2Moyenne de 1503 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Ce garçon sait tout faire : encourager, marquer, défendre, presser et même sauter torse contre torse avec Neymar. Il sera capitaine l'année prochaine et maire de Paris dans trois ans : qu'attend-on pour lui donner les clés de la capitale ? Marquidalgo, les voies de vélo en moins.


Ander Herrera
Note de la rédaction
RER A
Note des lecteurs
6.7Moyenne de 1413 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Tout le monde lui crache dessus, mais il fait malgré tout le taf. Il a multiplié les allers-retours, roulé sur le milieu de terrain allemand et régulé le trafic en heure de pointe. RER A. Remplacé par Verratti (82e). On aimerait bien connaître le secret des médecins parisiens.


Ángel Di María
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
8.6Moyenne de 1569 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il n'est pas forcément le plus visible, mais quel résultat à l'arrivée : deux passes, un but et un rôle déterminant dans la qualification des siens. Les Parisiens doivent lui composer un Ave Di María, avec des cœurs avec les doigts en guise de prières. Remplacé par Sarabia (85e), ok.


Kylian Mbappé
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
5.3Moyenne de 1475 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Quand il est réapparu après des secondes d'invisibilité, il a souvent pêché en voulant trop en faire. Il a tenté de faire le malin pour sauver les apparences, mais la vérité, c'est que Tuchel l'a retrouvé dans la poche arrière droite d'Upamecano. Remplacé par Choupo (85e), pour emmerder Icardi.


Neymar
Note de la rédaction
3 et 8 = 7
Note des lecteurs
7.7Moyenne de 1449 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Comme face à l'Atalanta, Neymar a été immense dans le jeu et minuscule dans la finition. Heureusement peut-être, car s'il était plus clinique, le PSG tiendrait une arme qui contreviendrait à la convention de Genève. Mais des essais s'imposent encore. Épargnez le Pacifique.


Péter Gulácsi
Note de la rédaction
9
Note des lecteurs
8.2Moyenne de 962 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Oubliez Paredes, Verratti ou Neymar, le meilleur relanceur du PSG, c'est lui. Grâce à une passe lumineuse, il a permis à ses coéquipiers parisiens de faire le break et de tuer le match. Solide.




Par Valentin Lutz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

il y a 2 heures Le Graët : « Avec Mediapro, l'inquiétude est grande » 30 Hier à 17:37 Un journal espagnol condamné à payer 7000 euros à Lionel Messi 21 Hier à 16:48 Billie Jean King et Lindsey Vonn parmi les investisseurs de l'équipe de Natalie Portman 44
Hier à 16:16 Javier Tebas se mêle de l'affaire Mediapro-LFP 41 Hier à 15:27 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! dimanche 6 Hier à 14:47 Marcello Lippi prend sa retraite 29
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 14:32 Des croix en bois et une tête de cochon installées sur la pelouse de Livourne 17 Hier à 13:43 Subašić s'engage en Croatie en tant que joueur de champ 31
À lire ensuite
Les notes de Leipzig