Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Calendrier

Les dix affiches de Ligue 1 qu’on a envie de voir

Oubliez les Classicos, les Olympicos et les derbys Lyon-Saint-Étienne, Lens-Lille et Monaco-Nice vus et revus : on a sélectionné pour vous les dix affiches immanquables de la prochaine saison de Ligue 1, dont le calendrier a été dévoilé hier.

  • Bordeaux-Nantes, 23 août, 1re journée


    Soyons clairs : on a rarement vu un bordel aussi monstrueux dans un club qu’aux Girondins actuellement. Au milieu d’une guerre avec leurs supporters, les dirigeants n’ont rien trouvé de mieux à faire que de dévoiler un nouveau logo loin de faire l’unanimité. Une situation trop compliquée à vivre pour Paulo Sousa, qui a décidé de claquer la porte. À un peu plus d’un mois de la reprise du championnat, Bordeaux a donc perdu son coach, mais récupéré un joueur touché par le Covid-19. Joli début de saison en perspective !



  • Brest-Lorient, 20 septembre, 4e journée


    Le Grbićico. Quand on donne sa parole, il faut savoir la tenir. Pas pour Adrian Grbić, visiblement. Promis au Stade brestois, le deuxième meilleur buteur de Ligue 2 la saison passée s’est finalement engagé au dernier moment à Lorient. L’Autrichien assouvit au moins l’un des plus grands rêves de sa vie : vivre dans cette belle région qu’est la Bretagne. Attention tout de même aux chevilles, qui risquent de siffler dès le premier tacle de Julien Faussurier au stade Francis-Le Blé.


  • Marseille-Lille, 20 septembre, 4e journée


    La question se posait depuis plusieurs mois : grand espoir du centre de formation marseillais, Isaac Lihadji allait-il signer son premier contrat pro avec l’OM ? Raté ! À tout juste 18 ans, l’attaquant a préféré opter pour le projet du LOSC et fait perdurer la tradition des jeunes qui quittent leur nid avant d’entrer de plain-pied dans le monde pro. Et pour prouver qu’il a fait le bon choix, quoi de mieux que de claquer un doublé au Vélodrome dès la 4e journée, sous les yeux de ses potes ?



  • Nîmes-PSG, 18 octobre, 7e journée


    La Bible avait David contre Goliath. La Ligue 1 aura Jérôme Arpinon contre Thomas Tuchel. Jusqu’alors adjoint de Bernard Blaquart, le nouveau coach de Nîmes n’a encore jamais officié comme entraîneur principal. Face au PSG, il sera opposé à un technicien qui détient une Coupe d’Allemagne, deux championnats de France et qui a été élu meilleur coach de Bundesliga en 2016 et de Ligue 1 en 2019. D’après la légende, ce n’est pourtant pas Goliath qui sort vainqueur du combat...


  • Angers-Nice, 1er novembre, 9e journée


    Le match des mercatos. D’un côté, le SCO qui s’est décidé à changer de dimension cet été en s’offrant Paul Bernardoni, recrue la plus chère de l’histoire du club. De l’autre, l’OGC Nice qui réalise clairement les opérations les plus alléchantes depuis l’ouverture du marché. Morgan Schneiderlin, Hassane Kamara et Amine Gouiri ont déjà rejoint la Côte d’Azur, sans compter le prometteur brésilien Robson Bambu. Nice veut jouer l’Europe, et ce n’est pas pour nous déplaire !



  • Monaco-Saint-Étienne, 23 décembre, 17e journée


    Les révoltés. Tous deux auteurs d’une dernière saison plus que médiocre, Monaco (9e l’année passée) et Saint-Étienne (16e) veulent regarder vers le haut. La position de ces deux-là doit évidemment être plus proche des places européennes que du maintien, comme cela a trop souvent été le cas ces derniers mois. Pour titiller le haut de tableau, les deux formations pourront chacune compter sur un buteur de classe mondiale : Wissam Ben Yedder pour les Monégasques, et l’immense Loïs Diony pour les Verts. Bah quoi ?


  • Lens-Strasbourg, 10 janvier, 19e journée


    Le championnat des tribunes. Le football vrai se joue forcément avec Lens et Strasbourg en Ligue 1. Pour la première fois depuis la saison 2007-2008, les deux clubs vont se retrouver ensemble dans l’élite. L’occasion pour le Racing et ses supporters d’aller apprécier « Les Corons » dans un Bollaert plein à craquer. Enfin, si le coronavirus le permet. Ce qui est pour l’heure loin d’être dit.




  • Rennes-Lyon, 10 janvier, 19e journée


    « C’est un amour déçu. (...) J’étais désespéré. J’ai été trompé amoureusement et affectivement. » Dans le rôle de Calimero ? Jean-Michel Aulas, évidemment. Dans celui du méchant ? Florian Maurice. Auparavant responsable de la cellule de recrutement de Lyon, ce dernier a quitté son club de toujours pour prendre la direction sportive du Stade rennais. Une trahison qui ne passe définitivement pas chez JMA. Et comme si cela ne suffisait pas, le premier coup de folie de Maurice en Ille-et-Vilaine aura été de chiper Martin Terrier... à l’OL. « Du sang, de la sueur et des larmes ! »



  • Rennes-Lille, 24 janvier, 21e journée


    À la bagarre pour une place en Ligue des champions toute la saison passée, Lille et Rennes n’ont pas pu s’offrir un duel final pour monter sur le podium, la faute à ce fichu coronavirus. Avec un point d’avance sur les Nordistes à la 28e (et dernière) journée, ce sont bien les Bretons qui goûteront aux joies du gratin européen. Remontés, les Dogues devront montrer les crocs pour prouver que la troisième place aurait bien été la leur si la saison était allée jusqu'à son terme. Et tant pis si José Fonte doit sortir les coudes pour cela.


  • Reims-Metz, 18 avril, 33e journée


    Parce que la Liguain reste avant tout la Liguain. Un bon Reims-Metz, placé désormais à 15h le dimanche après-midi, nouvelle programmation oblige du multiplex, entre les deux pires attaques de la saison passée (si on enlève Toulouse, qui ne compte pas). Idéal à la fois pour gagner des sous sans faire grand-chose (tu la sens bien la cote du 0-0 à 13 ?) et pour digérer son poulet-frites en famille de midi. Oubliez les matchs ci-dessus : ce Reims-Metz représente par définition notre Ligue 1.

    Par Félix Barbé
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

  • Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

    Hier à 17:40 Le Final 8 ne se reproduira pas selon Čeferin 24
    Hier à 17:10 Adriano rejoint Eupen 8
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi