Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Roumanie/France (0-0)

Les Bleus n'avaient pas plus à offrir

L'équipe de France tirait trop la langue pour ramener autre chose qu'un match nul de Roumanie. Le piteux état de la pelouse n'a pas aidé non plus...

Modififié


Roumanie/France : 0-0


Diarra, Nasri, Malouda, Kaboul out, Cabaye, Martin, Valbuena et Rami in. Laurent Blanc a fait les changements que le tourbillon médiatique lui imposait de faire ces derniers jours pour un match pas si décisif que ça en Roumanie. A choisir, le “Président” aurait sans doute préféré changer la pelouse. Car au bout de vingt minutes, les Bleus se sont retrouvés à jouer au milieu des mottes de terre, comme sur un circuit de Mario Kart. Pour ceux qui espéraient voir du jeu léché et du redoublement de passes courtes, il faudra donc repasser. A la demi-heure de jeu, l'équipe de France monopolise le ballon, mais elle n'est pas foutue de se procurer une seule occasion. Cabaye joue bien à une touche, avec des ouvertures en forme de clin d'œil pour la Coupe du Monde de Rugby qui démarre bientôt, mais Evra n'a pas les jambes. Comme Ribéry, M'Vila ou Benzema, le Mancunien accuse un peu le coup physiquement. A vrai dire, seuls deux mecs semblent tirer leur épingle du jeu avec ce deuxième match en cinq jours : Lloris, toujours aussi vigilant et spectaculaire dans ses cages et... Éric Abidal qui, à moins courir, semble gagner en lucidité. Et les Roumains ? Ils n'existent que par l'intermédiaire des phases arrêtées. Les coups de pied sont tirés par Nicolita, la nouvelle recrue stéphanoise, une sorte de Dimitri Payet en moche. A la mi-temps, ça fait quand même bien peu pour un match de football, autant d'un côté que de l'autre.

Après la pause, rien ne change. Evra a quand même la bonne idée de plaisanter avec Howard Webb, un arbitre qu'il fréquente outre-Manche. Il est de suite souverain dans les contacts et peut même mettre un coup de pression pour que les locaux prennent une biscotte. Un petit coup de pouce qui ne compense pas les envies héroïques d'Adil Rami. L'ancien Lillois a réellement dû croire que Kaboul représentait un danger et que la concurrence frappait à la porte. Alors, il sort dangereusement balle au pied et enchaîne les montées rageuses. Un vrai camion. Ça dure 30, 40 mètres, et derrière, il y a des occases de contre pas dégueu. Sauf que devant, malgré deux trois friandises de Ribéry, l'équipe de France n'y arrive pas. Dans son couloir droit, Sagna fait peut-être son pire match en bleu, et dans les phases offensives où on a besoin de tout le monde, ça fait tache. Blanc décide donc de faire entrer Loïc Rémy à la place d'un Valbuena très léger, et Nasri à la place de Cabaye. L'ancien d'Arsenal pénètre sur le terrain au petit trot, comme pour bien faire comprendre qu'il n'en a rien à foutre de ce que disent ses détracteurs. Du coup, avec deux bonnes passes, c'est l'attaquant marseillais qui se distingue dans cette fin de partie. Mais sur la première, Benzema tergiverse au lieu de frapper. Et sur l'autre, Ribéry s'effondre tout en regardant l'arbitre. Le match se termine sous les sifflets nourris des Roumains. Entre le contenu du match, la pelouse et l'ambiance, l'espace d'un instant, on s'est retrouvé dans le Stade de France d'il y a quelques années. Et on s'en serait bien passé.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 82

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70