Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Le Bayern finit au sommet d'une Bundesliga de folie

À la fête face à l'Eintracht Francfort (5-1), le Bayern s'est adjugé son septième Meisterschale de rang, le vingt-neuvième de son histoire. Tant pis pour Dortmund, vainqueur à Mönchengladbach (0-2), dépossédé pour sa part du quatrième billet pour la C1 par le Bayer Leverkusen, en balade sur la pelouse du Hertha Berlin (1-5). Autres cartons, ceux de Wolfsburg face à Augsbourg (8-1), de Fribourg contre Nuremberg (5-1) et de Mayence contre Hoffenheim (4-2). Bref, c'était une véritable orgie, comme souvent en Allemagne les samedis après-midi. Vivement 2019-2020 !

Modififié

La perf' : Bayern


Honneur au champion. Détenteur du Meisterschale depuis 2013, le Bayern Munich a longtemps cru perdre son précieux cette saison. Relégués à neuf points du Borussia Dortmund après quinze journées, les Munichois n'ont égaré que neuf unités sur la phase retour pour opérer un retour inespéré. Aux commandes du championnat à six journées du terme après leur carton face au Borussia (5-0), les hommes de Niko Kovač n'ont pas flanché depuis, offrant au club bavarois le 29e titre de son histoire, le 7e consécutif. Pour cela, les coéquipiers de Franck Ribéry, mis à l'honneur (comme Arjen Robben et Rafinha) pour sa dernière en Bavière, n'avaient besoin que d'un point cet après-midi face à l'Eintracht Francfort. Ils en ont pris trois, et avec la manière (5-1). « Le football est un sport simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et à la fin, les Munichois gagnent. » C'est sans doute ce qu'aurait lâché Gary Linecker s'il avait été borussen en 2019. À défaut, son compatriote Jadon Sancho, buteur pour du beurre lors de la victoire du BvB à Mönchengladbach, peut toujours s'en charger.


La glissade : Francfort


Demi-finaliste de la Ligue Europa, l'Eintracht Francfort a visiblement payé cher son parcours européen. Complètement cuits en cette fin de saison, les joueurs d'Adi Hütter, qui n'auront fait douter le Bayern que trois minutes, n'ont récolté que deux points lors des six dernières journées, concluant cette série par un naufrage à l'Allianz-Arena. Résultat, Sébastien Haller et ses potes, sixièmes ce matin, terminent septièmes sur le fil. Candidats à une première participation à la C1 au coup d'envoi, les Aigles ne doivent ce classement qu'à la dégringolade d'Hoffenheim à Mayence (4-2), et disputeront donc les barrages de qualification à la C3. Faute de grives...


Le vrai héros du jour : Robbery


Les cinq hommes du titre du Bayern

Comme souvent cette saison, c'est du banc que Franck Ribéry et Arjen Robben ont commencé la partie et assisté à la première partie de la démonstration du Bayern face à Francfort. Non sans avoir reçu un immense hommage du club et du public bavarois avant le coup d'envoi, lequel a ému aux larmes le Boulonnais. Tout se passant comme prévu sur la pelouse, le Français et le Néerlandais ont pu s'offrir un dernier galop sur la pelouse de l'Allianz-Arena, mais aussi offrir un dernier frisson à leurs supporters, plantant respectivement onze et dix minutes après leurs entrées en jeu. Il n'y avait que ça, sur terre, pour arracher un sanglot à Uli Hoeness, l'impitoyable président du Bayern. Bon courage pour remplacer les deux bonshommes.


Le chiffre inutile : 1


Muet depuis le début de la saison, Marco Terrazzino a enfin débloqué son compteur. Auteur du but de l'ouverture du score face à Nuremberg, l'attaquant de Fribourg, débarqué dans le Bade-Wurtemberg à l'été 2017, a ainsi dû attendre son 27e match sous les couleurs des Breisgau-Brasilianer pour enfin faire ficelle, lui qui n'avait pas planté depuis son arrivée. Le voilà donc à la tête d'un impressionnant total de quatre buts en Bundesliga, à 27 ans. Ce qui fait une hausse de 33%. Manque de bol pour lui, ses équipiers ont fait en sorte que cela passe totalement inaperçu, Fribourg en ayant finalement passé cinq à la lanterne rouge.


Vous avez raté Mayence 4-2 Hoffenheim et vous n'auriez pas dû


Difficile de sortir un match de cet après-midi de folie, où les buts et les cartons ont plu outre-Rhin. La valise avec laquelle Augsbourg repart de Wolfsburg (8-1) est de loin la plus lourde ? Certes, mais la rencontre a rapidement été vidée de tout suspense. Pas comme à Mayence, où null-fünf, mené 0-2 à l'heure de jeu par Hoffenheim, a collé quatre pions aux hommes de Julian Nagelsmann pour finir en beauté (4-2), avec un quatrième but signé Mateta. Conséquence : le TSG, longtemps virtuellement qualifié, ne reverra pas la C3 cette année. Mayence, c'est pas Nuremberg, c'est pas Hanovre. Ce scénario invraisemblable, à moins d'être allé à l'Opel Arena ou de vous être envoyé un streaming moisi, vous l'avez donc raté, et vous n'auriez pas dû. Mais vous n'y êtes pour rien, si beINSports confond triplex et multiplex.


Le but : Renato Sanches


Un crochet du gauche pour envoyer Gelson Fernandes s'acheter un hot dog et s'ouvrir le chemin du but, puis un tir du droit pour battre un Kevin Trapp des grands jours et ainsi sceller le titre du Bayern. Renato Sanches n'aurait pas dû entrer en jeu cet après-midi, ce privilège étant a priori réservé à Ribéry, Robben et Rafinha. Sauf que Goretxa s'est pété, et que ce Bayern-Eintracht était encore trop indécis, dans l'esprit de Niko Kovač, pour déjà le transformer en jubilé géant. Bien lui en a pris : invité surprise, le Portugais s'est offert son premier but de la saison. Avant de se lancer dans une course folle vers les trois vedettes du jour et se jeter dans les bras de Rafinha. Pour s'excuser discrètement de lui avoir plombé sa dernière ?


Et sinon...


Adieux foirés pour Julian Nagelsmann à Hoffenheim. En passe de se qualifier pour la C3 pour la deuxième saison de suite, le technicien a vu ses hommes s'effondrer. Moche. Comme les dernières de Dieter Hecking au Borussia Mönchengladbach, relégué au cinquième rang après sa défaite face au Borussia Dortmund, et de Pal Dardai au Hertha Berlin, terrassé par Leverkusen (1-5). Vivement les vacances.

Seizième but de la saison en Bundesliga pour Ishak Belfodil. À 27 ans, l'ancien Lyonnais vient de sortir la meilleure saison statistique de sa carrière.

Auteur d'un triplé pour Wolfsburg, le Néerlandais Wout Weghorts finit la saison avec 17 pions. C'est autant que Luka Jović, futur joueur du Real Madrid.

Les résultats de la 38e journée


Bayern Munich 5-1 Eintracht Francfort
Buts : Coman (4e), Alaba (53e), Sanches (58e), Ribéry (72e) et Robben (78e) pour le Bayern // Haller (50e) pour Francfort

Borussia Mönchengladbach 0-2 Borussia Dortmund
Buts : Sancho (45e) et Reus (55e)

Werder Brême 2-1 RB Leipzig
Buts : Rashica (35e SP) et Pizzaro (88e) pour le Werder // Mukiele (86e) pour Leipzig

Hertha Berlin 1-4 Bayer Leverkusen
Buts : Lazaro (34e) pour le Hertha // Havertz (28e), Alario (38e, 72e et 88e) et Brandt (55e) pour le Bayer


Wolfsburg 8-1 Augsbourg
Buts : Weghorst (21e, 37e) et Knoche (42e), Ginczek (57e), Rexhbecaj (60e), Brekalo (85e) et Danso (88e CSC) pour Wolfsbourg // Schieber (81e) pour Ausbourg

Mayence 4-2 Hoffenheim
Buts : Brosinski (66e), Boetius (83e et 90e) et Mateta (90e+2) pour Mayence // Belfodil (12e) et Kramarić (34e) pour Hoffenheim

Fortuna Düsseldorf 2-1 Hanovre
Buts : Hennings (56e) et Karaman (61e) // Müller (78e) pour Hanovre

Fribourg 5-1 Nuremberg
Buts : Terrazzino (8e), Waldschmidt (34e) Petersen (54e et 56e) et Grifo (61e) pour Fribourg // Lowen (66e) pour Nuremberg

Schalke 04 0-0 Stuttgart


  • Résultats et classement de Bundesliga



    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 5 heures L’énorme craquage de fumigènes pour les 94 ans de Göztepe 6 il y a 7 heures José Mourinho prêt à diriger une sélection 48
    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    il y a 8 heures L'étau se resserre autour de Raúl Bravo 23 VRAI FOOT DAY L'appel du 18 juin de Steve Savidan il y a 10 heures Lee Bowyer reste l'entraîneur de Charlton 4 il y a 11 heures Ils jouent à FIFA sur la façade d’un immeuble 17 il y a 12 heures Régional 1 : Saint-Leu perd sa montée sur tapis vert 17
    À lire ensuite
    Bayern, la septième vague