Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-Carpi

La Juve est déjà en 2016/17

Pas le temps pour les festivités à Turin, le board sait déjà comment retoucher son effectif pour accroître encore un peu plus son avance sur la concurrence nationale et préparer son retour dans le dernier carré européen.

Modififié
Quelques bouteilles de « spumante » débouchées, des cigares allumés, des danses improvisées, une glissade de Pogba et la Juventus a déjà archivé son 5e titre d’affilée. Cap sur les trois derniers matchs à sa portée (Carpi, Hellas, Sampdoria), la finale de Coupe contre le Milan et surtout la saison prochaine. À Turin, on n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers ou se faire mousser outre mesure. Dirigeants et staff sont au turbin pour consolider l’effectif et le renforcer. Objectif : passe de 6 et coupe aux grandes esgourdes, car 2016/17, c’est déjà demain.

Rachats, prolongations et « recompra »


Sur les 25 joueurs composant le roster actuel, 18 ont un contrat sûr pour la prochaine saison. Parmi les joueurs en fin de bail, deux cadres de la défense âgés de 35 ans et si la prolongation de Barzagli ne fait aucun doute (jusqu’en 2018), celle d’Évra reste en suspens. Tonton Pat’ est encore indécis et a juste l’intention de peser tranquillement le pour et le contre afin de comprendre si un rôle de vice Alex Sandro lui conviendrait. Deux autres éléments sont en fin de contrat, il s’agit du troisième gardien Rubinho (4 Scudetti pour 2 matchs disputés, jackpot !) et surtout de Cáceres. Solution de rechange de luxe en défense centrale ou en latéral, l’Uruguayen paye son physique précaire et sa vie nocturne agitée. Les tifosi bianconeri s'apprêtent donc à saluer l’un des huit joueurs ayant pris part aux cinq titres, il devrait trouver un nouvel employeur sans soucis, peut-être même en Italie.

Passons aux deux joueurs actuellement en prêt. D’abord Lemina, dont l’option d’achat à 9,5 millions a été levée in extremis, la grave de blessure de Marchisio ayant probablement fait pencher la balance vers le « si » . Malgré un temps de jeu réduit, le Gabonais s’est plutôt bien illustré en playmaker et relayeur et a même planté deux buts. Le cas de Cuadrado est, lui, plus délicat, Chelsea s’en serait volontiers débarrassé… jusqu’à la nomination d’Antonio Conte. En effet, la non-venue du Colombien au mercato estival 2014 aurait été le motif de la surprenante démission du sélectionneur transalpin. Trouver un terrain d’entente s’annonce ardu. Reste Álvaro Morata, dont le bail blanc et noir court jusqu’en 2020, si ce n’est que le Real peut le rapatrier cet été (ou celui d’après) moyennant 30 millions d’euros. La fameuse « recompra » , si le joueur est consentant, la Juve est impuissante, c’est pour cela que Marotta prépare un chèque de 25 briques pour annuler cette clause. Ainsi, le montant total pour s’accaparer définitivement l’Espagnol s’élèverait à 45 millions. Un peu chéros.

Conserver Pogba, un 10 et ramener Berardi ?


Et si on était épargné par le feuilleton Pogba ? Au moins pour cet été ? Le Français semble finalement convaincu de ne pas devoir aller voir ailleurs pour remplir son palmarès de trophées continentaux, tandis que la direction n’a pas obligation de vendre et peut se permettre de refuser les offres les plus élevées. Conserver « la Pioche » serait le premier renfort estival. Si investissement il y a, il pourrait être fait pour ce fameux numéro 10 si cher à Allegri. Vidal parti, Pereyra et Hernanes ne se sont pas montrés à la hauteur, d’où l’abandon du 4-3-1-2 pour le retour au 3-5-2, mais le technicien toscan veut son « trequartista » pour au moins simplifier le passage d’un schéma à l’autre. Des noms circulent (Mkhitaryan, James Rodríguez, Nivet…), mais la sensation est que la Vieille Dame n’est plus dans une logique de dépense presque forcée afin de passer un cap à l’international. Le dossier le plus chaud serait celui d’André Gomes, or l’éclectique Portugais de Valence n’est pas spécialiste du poste et encore moins un top player.


De fait, et grâce à une autre « recompra » , Allegri pourrait tenter un petit coup de poker en ramenant Berardi pour 18 millions et en le transformant en MOC. L’apprentissage à Sassuolo touche à sa fin (49 buts en 132 matchs de Serie A), et même si la maturation mentale peine à se compléter, un plumard bien douillet l’attend déjà à Vinovo. Pour le reste, il s’agira de trouver un (ou deux) remplaçant numérique à Cáceres derrière, peut-être à Cuadrado à droite (Widmer de l’Udinese, De Sciglio du Milan ?), éventuellement un nouveau vice-Buffon (Neto veut jouer), voire un quatrième avant-centre s’il y a vraiment moyen de tirer 25 millions de Zaza. Enfin, le milieu de terrain pourrait être délesté de quelques poids morts (Hernanes, Asamoah), surtout si un ou deux beaux noms débarquent dans ce secteur. Après avoir chamboulé l’équipe type l’an passé, il s’agit donc d’apporter quelques retouches intelligentes tout en rajeunissant une moyenne d’âge de 28 ans... et sans oublier de mettre la main sur quelques-uns des meilleurs espoirs autochtones (Sensi de Cesena, Mandragora de Pescara) que l’on laissera progresser ailleurs. Max Allegri étant sur le point de prolonger jusqu’en 2018 et la direction restant inchangée, on se demande bien qui pourra mettre fin à l’hégémonie blanc et noir.

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 9 il y a 4 heures Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 13

Le Kiosque SO PRESS