Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. B
  3. // Danemark-Belgique (1-2)

La Belgique écœure un Danemark héroïque

Ultra-dominateur en première période, le Danemark a rapidement ouvert le score par Poulsen, mais n'est pas parvenu à doubler la mise. En seconde période, Kevin De Bruyne est entré en jeu et a tout changé. Une passe décisive et un but du Citizen plus tard, les Belges étaient devant au score. Les Danois ont continué d'attaquer, mais n'ont pas réussi à égaliser. La victoire et la qualif' pour la Belgique, les regrets pour le Danemark.

Modififié

Danemark 1-2 Belgique

Buts : Poulsen (2e) pour le Danemark // T. Hazard (55e) et De Bruyne (70e) pour la Belgique

Il est des matchs où vous vous sentez portés par une force qui vous dépasse dès les premières minutes. C'est l'un de ces moments qu'ont vécu les Danois face à la Belgique, cinq jours à peine après le malaise de Christian Eriksen. Une Danish Dynamite qui n'a pas tardé à faire parler la poudre sur un ballon récupéré très haut par Højbjerg, dont le décalage parfait a permis à Yussuf Poulsen de faire exploser le Parken Stadium d'entrée. Mais malheureusement pour eux, les coéquipiers de Martin Braithwaite n'auront pas su conserver ce court avantage, victimes du trop-plein de talent des Diables rouges en attaque. Grâce à deux coups de génie de Kevin De Bruyne, passeur puis buteur, les protégés de Roberto Martínez compostent leur billet pour les huitièmes de finale.

Eriksen, présent par l'esprit


Les deux équipes s'étaient mises d'accord avant le coup d'envoi : une minute d'interruption et d'applaudissements serait observée à la 10e, comme le numéro de maillot du meneur de jeu de l'Inter. Dommage que celle-ci ait été observée à la 11e (oui oui, quand le chrono est à 10'30, c'est bien la 11e minute).



Néanmoins, les Danois n'ont pas l'intention d'attendre jusque-là pour marcher sur des Belges forcés de plier sous les vagues adverses. L'ouverture du score de Poulsen à peine en poche (1-0, 2e), les ouailles de Kasper Hjulmand continuent de se ruer à l'attaque, et Courtois doit sauver son navire devant un Mæhle intenable dans son couloir gauche (5e), puis sur une tête de Wass (6e). On craignait que le choc psychologique ne soit trop grand, mais pas pour le cœur de ces onze combattants rouges déchaînés. Décomplexé, le tout jeune Damsgaard tente sa chance de loin (35e), tandis que Simon Kjær s'occupe d'éteindre Lukaku, bien trop esseulé. La dernière banderille de ce premier acte est encore et toujours pour le Danemark, mais Braithwaite préfère envoyer un cachou trop croisé plutôt que de décaler Mæhle (45e+1).

De Bruyne, vengeur même pas masqué


Malheureusement pour les Danois, le feu va peu à peu s'éteindre, privé d'oxygène après les efforts consentis pendant 45 minutes et des Diables rouges plus incisifs. Et dont le poumon se nomme Kevin De Bruyne, lancé au retour de la pause et apparu débarrassé des stigmates de son choc avec Rüdiger en finale de Ligue des champions. Une domination concrétisée sur une action de très grande classe : démarrage du tank Lukaku, relais tout en toucher de De Bruyne pour régaler Thorgan Hazard (1-1, 55e). Problème pour les Danois : absent face à la Russie, le maître à jouer de Manchester City a faim et renverse la table d'une magnifique demi-volée au second poteau sur un décalage d'Eden Hazard (1-2, 70e).

Sonné, le Danemark en a encore dans les crampons pour se rebiffer. Martin Braithwaite a beau se démener, l'attaquant du Barça trouve à chaque fois un obstacle sur sa route, que ce soit Courtois (75e), Alderweireld (76e) ou la barre (87e), quand il n'est pas trop court pour reprendre un centre de Cornelius (83e). Valeureux jusqu'au bout, les Danois terminent avec une statistique folle de 22 tirs à... 5. Ils devront battre la Russie lundi prochain et espérer un scénario favorable. Les Belges, eux, font le plein et peuvent déjà réfléchir à la suite.



Danemark (3-4-3) : Schmeichel - Christensen, Kjær, Vestergaard (Olsen, 84e) - Wass (Stryger Larsen, 62e), Højbjerg, Delaney (Jensen, 72e), Mæhle - Damsgaard (Cornelius, 72e), Poulsen (Nørgaard, 62e), Braithwaite. Sélectionneur : Kasper Hjulmand.

Belgique (3-4-3) :Courtois - Alderweireld, Denayer, Vertonghen - Meunier, Dendoncker (Witsel, 59e), Tielemans, T. Hazard (Vermaelen, 90e+5) - Carrasco (E. Hazard, 59e), Lukaku, Mertens (De Bruyne, 46e). Sélectionneur : Roberto Martínez.


  • Résultats et classements de l'Euro 2020

    Par Tom Binet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 19:10 Wayne Rooney blesse l'un de ses joueurs à l'entraînement 45
    Hier à 12:33 Le raté incroyable de Nicolás Reniero en Argentine 21
    Partenaires
    Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
    À lire ensuite
    Le jeu de la bouteille