Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // 31
  3. // Juve-Inter (0-1)

L'Inter éteint la Juve

Devant juste avant la pause grâce à un penalty de Çalhanoğlu, l'Inter a ensuite serré les lignes derrière pour se payer la Juve et continuer de rêver de Scudetto (0-1).

Modififié

Juventus 0-1 Inter

But : Çalhanoğlu (SP) (45e+4) pour l'Inter

Pour le spectacle, on repassera. À moins qu'il ne faille se satisfaire de ces 90 minutes de baston. Un duel d'abord âpre et physique, le long d'un premier acte hyper testostéroné. Puis plus vicelard et subtil, la deuxième mi-temps se muant en attaque-défense à l'avantage de Nerazzurri carapaçonnés dans leur base. Pas très funky, mais malin de la part des Lombards, qui n'auront eu besoin que d'un penalty de Çalhanoğlu pour l'emporter et se relancer dans la course au Scudetto.

Ce soir, c'est bagarre


On ne joue que depuis 120 secondes et des poussières et Manuel Locatelli se roule déjà par terre, après s'être pris dans le pif un pied haut de Lautaro Martinez. De quoi tout de suite faire monter en température un sommet très, très viril, incandescent aux quatre coins du terrain. Quand Barella ne se fait pas envoyer promener par Rabiot, c'est Škriniar qui dégomme Vlahović dans le dos, ou Locatelli qui savate D'Ambrosio. Une mêlée générale dont seul Paulo Dybala semble encore capable de s'extirper. Précieux dans le jeu, l'Argentin signe aussi plusieurs tirs dangereux, sans parvenir à ses fins.

Beaucoup trop peu, au sein d'un derby d'Italie intense et disputé, mais franchement quelconque techniquement. À ce petit jeu-là, c'est encore celui qui fait le moins de bavures qui s'en sort le mieux. Ce qu'oublie Álvaro Morata, en écrasant bêtement le pied de Dumfries dans la surface. Çalhanoğlu loupe le penalty qui suit, mais marque en deux temps, après s'être fait bousculer par trois joueurs piémontais. Plutôt que de valider le pion du milieu turc, l'arbitre préfère lui redonner une chance aux onze mètres, après un énième et interminable recours à la VAR. Le thermomètre de l'Allianz Stadium explose, mais cette fois-ci, l'ex-meneur de jeu de l'AC Milan ne tremble pas face à Szczęsny (0-1, 45e+4).

Un poteau, puis c'est tout


Fauchée en fin de premier acte, la Juve se remet vite sur ses deux gambettes. Les Blanc et Noir dominent plus nettement les débats, dans le sillage de Dybala et Vlahović, dont les mouvements se font plus menaçants dans la surface lombarde. Toujours trop peu, néanmoins, pour faire péter les rangs de l'Inter, qui a troqué son pressing agressif pour un bloc bas beaucoup plus prudent. Minimaliste - voire décevant de la part d'une formation qu'on a souvent connue plus aventureuse -, mais diablement efficace.

À l'exception d'une chevauchée fantastique de Zakaria - que le Suisse conclut d'un tir sur le poteau - la Vieille Dame ne se procure plus d'occasion digne de ce nom. Sans briller, mais avec sérieux, les Nerazzurri empochent une victoire essentielle dans la course au Scudetto : voilà désormais les Interisti à trois petites unités de l'AC Milan, qui défiera Bologne demain.



Juventus (4-2-3-1) : Szczęsny - Danilo, De Ligt, Chiellini, Alex Sandro (De Sciglio, 73e) - Locatelli (Zakaria, 35e), Rabiot (Arthur, 85e) - Cuadrado (Bernardeschi, 84e), Dybala, Morata (Kean, 73e) - Vlahović. Entraîneur : Massimiliano Allegri.

Inter (3-5-2) : Handanovič - D'Ambrosio, Škriniar, Bastoni - Dumfries (Darmian, 59e), Barella, Brozović (Gagliardini, 78e) , Çalhanoğlu (Vidal, 77e), Perišić - Džeko (Gosens, 90e), Lautaro (Correa, 59e). Entraîneur : Simone Inzaghi.


  • Résultats et classement de Serie A

    Le Barça couche Séville


    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié






    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    À lire ensuite
    Le Barça couche Séville