Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // CD Olimpia

Jerry Bengtson, le footballeur masqué

Pour se protéger contre la Covid-19, le monde entier porte un masque dès qu'il sort de chez lui. À quelques exceptions près comme la pratique du sport. Une exception dont Jerry Bengtson - attaquant du CD Olimpia (Honduras) - n'a que faire puisqu'il dispute l'intégralité de ses entraînements et de ses matchs avec un masque sur le nez. Avec un sens du but intact. Et tant pis si les recommandations médicales ne lui donnent pas forcément raison.

Modififié
Durant toute sa carrière, Thierry Henry a entendu la même phrase à son sujet : « Pourquoi portes-tu le masque après chaque but ? » Sous-entendu, « Pourquoi tu fais la tête après chaque but au lieu de le célébrer avec le sourire ? » Sauf que le principal intéressé a récemment eu l’occasion de rencontrer un attaquant qui porte véritablement le masque. Au sens littéral du terme. Ce buteur s’appelle Jerry Bengtson et joue au CD Olimpia au Honduras. Et comme depuis septembre et la reprise du football en Amérique centrale, celui qui a disputé un match de Coupe du monde face aux Bleus en 2014 est entré sur le terrain - pour éliminer l’Impact de Montréal de Titi Henry en quarts de finale de Ligue des champions de la CONCACAF - avec un masque chirurgical sur le visage. Un bout de tissu noir sur lequel sont floqués son numéro 27 et le logo du CD Olimpia que le seul joueur de foot professionnel à disputer ses rencontres masqué ne quitte jamais. Un choix que les médias locaux expliquent par le fait de vouloir protéger sa famille du coronavirus.

Un manque d'oxygénation évident


Le monde entier a beau être masqué depuis bientôt un an, cette image de Jerry Bengtson a fait le tour du monde tant elle a surpris. Il faut dire que la pratique du sport est l’une des rares exceptions au port du masque, d’où la nouvelle passion débordante des Français(es) pour la course à pied. Pourtant, du point de vue de la réglementation, rien n'interdit l’attaquant hondurien de 33 ans d’arborer son masque. C’est en tout cas ce que dit le point 4 de la Loi 4 des lois du jeu de la FIFA qui indique noir sur blanc que « les protections non dangereuses, comme les casques, les masques faciaux, les genouillères et les coudières en matériaux souples, légers et rembourrés sont autorisées » . Alors si les masques en plastique thermo-moulable sont autorisés après une opération du nez - coucou Lucas Digne - il n’y a aucune raison que celui en tissu de Jerry Bengtson soit interdit.


En revanche, si l’ancien buteur de New England Revolution est le seul footballeur professionnel à le porter, c’est qu’il y a une raison. Et c’est l’ancien médecin des Girondins de Bordeaux, le docteur Serge Dubeau, qui la donne : « Il va forcément manquer d’oxygène à un moment donné. Et vu qu’il a une moins bonne oxygénation, son corps va fonctionner moins bien, son cœur va s’accélérer plus vite. Il va courir moins vite et aura du mal à reproduire les efforts. Après, il a peut-être une capacité respiratoire incroyable, ce garçon, et peut faire des efforts avec le masque sur le nez, mais déjà moi, ça me gêne au cabinet, alors pour courir, bonjour ! » Son homologue Jean-Pierre Paclet - médecin de l'équipe de France de football de 1993 à 2008 - est, lui, plus mesuré : « Le bon sens me ferait dire que ce n’est pas le meilleur moyen pour respirer et s’oxygéner en jouant au football, mais cela n’a aucune valeur scientifique. C’est juste du bon sens. »


Des statistiques toujours aussi folles


Pour Jean-Pierre Paclet, finalement, ce serait au joueur de décider et à l’entraîneur d'accepter en fonction des performances sportives du joueur masqué : « Si je suis entraîneur d’un club de D2 en France et que Lionel Messi vient jouer chez moi, et qu’il me dit qu’il voudrait jouer avec un masque, eh bien je le laisse faire. (Rires.) Je crois qu’il faut être libéral, on ne peut pas obliger le joueur à disputer ses matchs sans masque s’il plante tous les week-ends. » Et visiblement, le port du masque ne gêne pas Jerry Bengtson, déjà auteur de 8 buts en 8 matchs de championnat. Solide. Son entraîneur a d’ailleurs reconnu qu’il ne voyait pas pourquoi il empêcherait son capitaine de porter son masque alors qu’il est toujours aussi précis face au but.


Pour autant, tout le monde n’est pas Jerry Bengtson. « Si on oblige les joueurs à mettre un masque sur le nez tout en leur demandant de faire les mêmes efforts et de reproduire les mêmes performances que sans, c’est là que c’est aberrant et dangereux, pose Serge Dubeau. Si on prend l’exemple des tests d’effort pendant lesquels le patient porte un masque pour certains exercices, on se rend vite compte que l’effort est plus difficile. On ne peut pas faire ça pendant deux heures. Imaginez dans quel état sera celui qui court un marathon avec un masque. » Pour l’instant, il n’est pas prévu que les marathons se courent avec un masque sur le nez. Mais ce n’est pas le cas de toutes les compétitions. Il y a quelques semaines, l’Espagne avait fait parler d’elle en obligeant les joueurs de León et de Sinfín de disputer leur rencontre de D1 de handball avec un masque chirurgical. Au grand dam des handballeurs qui s’en sont plaints auprès de la ligue. Alors qu’il suffisait juste de demander la recette à Jerry Bengtson pour pouvoir être performant en apnée. Une recette que le Tigres d’André-Pierre Gignac pourrait goûter ce samedi, en demi-finales de la Ligue des champions de la CONCACAF. Et en cas de défaite, ce sont bien DD et ses potes qui repartiront avec le masque.

Par Steven Oliveira Tous propos recueillis par SO.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 21:40 Défie tes potes jeudi soir 20h sur un quiz mi-foot mi-NBA avec TrashTalk ! 5
Hier à 18:20 Des supporters de Maastricht protègent leur ville contre les émeutes 60 Hier à 16:45 Derniers jours pour découvrir la collection photos So Foot de janvier 1
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom