Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Finale
  3. // France-Croatie

Garde : « Umtiti et Lovren avaient une belle complémentarité »

Aujourd'hui sur le banc de l'Impact Montréal en MLS, Rémi Garde revient sur la charnière centrale Samuel Umtiti-Dejan Lovren qu’il a lancée et dirigée à l’OL pendant près de deux saisons à partir de 2012.

Modififié

Quelques mois après votre arrivée sur le banc de l’Olympique lyonnais, vous décidez d’associer, début 2012, le jeune Dejan Lovren (22 ans) au très jeune Samuel Umtiti (19 ans) en défense centrale. Quel souvenir gardez-vous de cette période ?
J’en garde un très bon souvenir. Sam, je le connaissais bien parce qu’il était au centre de formation. Quand j’ai pris l’équipe professionnelle, au bout de six mois, le club cherchait à recruter dans le secteur défensif pour remplacer Cris, qui était toujours dans l’effectif et sur la fin de sa carrière. J’ai grandement poussé pour faire confiance à Sam parce que j’étais persuadé qu’il avait beaucoup de qualités pour atteindre le plus haut niveau. J’avais seulement un petit doute sur sa taille. Par rapport à Lovren, Cris ou d’autres défenseurs de l'effectif, il avait un petit déficit. Mais au niveau du jeu, je n’ai jamais douté de ses qualités à s’intégrer, à devenir professionnel. Quand il a intégré le groupe en janvier 2012, il ne l’a quasiment plus jamais quitté.

À la même période à Lyon, les autres défenseurs centraux de l’OL s’appelaient Cris, Koné et parfois Gonalons – qui redescendait d’un cran. À quel moment avez-vous décidé d’associer Lovren et Umtiti dans l’axe ?
Sincèrement, je n’ai plus en tête le détail. Parfois, on fait des choix forcés par les blessures des uns et des autres. Dejan était un joueur plus confirmé que Sam, ils avaient une belle complémentarité. Sam est gaucher, Dejan jouait côté droit et était très à l’aise techniquement avec ses deux pieds. Pour ressortir le ballon de derrière, pour construire en partant de la défense, les deux avaient une qualité technique largement au-dessus de la moyenne. La qualité de passes de Samuel, sa passe verticale que recherchait Barcelone quand ils sont allés le chercher, elle était déjà de très haut niveau. Dejan, lui, était un peu moins dans ce jeu vertical, mais il était très à l’aise pour ressortir le ballon de derrière. C’est ce que j’aimais dans cette charnière, au-delà de leurs qualités défensives.

Leur match référence ensemble dans l’axe reste la victoire en quarts de finale de la Coupe de France 2012 au Parc des Princes (1-3), qui débouchera sur la victoire finale...
On avait été très solides, on n'avait pas subi tout au long du match, avec quelques innovations tactiques. Encore une fois, le fait d’avoir ces deux joueurs derrière permettait aussi de ne pas se contenter de défendre pendant 90 minutes au Parc.

La saison suivante, l’OL recrute Milan Biševac. Vous décidez alors d’installer Umtiti dans le couloir gauche sur de nombreux matchs en associant Lovren et Biševac dans l’axe. Pourquoi ?
« Umtiti avait une ambition très importante, comme beaucoup d’autres. La différence, c'est qu’il a mis la charge de travail nécessaire en face de ses ambitions pour exploiter 120% de ses capacités. »
Quand on démarre une saison, on ne peut pas commencer qu’avec deux défenseurs centraux dans l’effectif. Surtout quand on est à Lyon, dans un club qui joue les Coupes d’Europe et qui a des ambitions en championnat et sur les coupes nationales. Donc effectivement, Milan était venu renforcer en nombre cette charnière centrale. Dejan avait connu pas mal de petits problèmes physiques lorsqu'il était à Lyon. Les associations se font autant dans la disponibilité physique des joueurs que dans les associations techniques et tactiques idéales. Sam était le plus polyvalent de ces défenseurs centraux. Milan avait joué quelques matchs à droite au PSG, mais il n’était pas du tout à l’aise quand il devait jouer sur le côté. De même pour Dejan qui n’était pas capable de jouer latéral. Et comme Sam avait déjà toutes les qualités pour être titulaire et qu’il avait déjà joué latéral gauche dans les équipes de jeunes, je le mettais à gauche. Mais ce n’était pas parce qu’il n’était pas assez bon dans l’axe, juste qu’il était plus polyvalent.

Prenez-vous le temps de suivre l’évolution de leurs carrières aujourd’hui au Barça et à Liverpool ?
Je les suis autant que je peux, bien sûr ! Depuis que je suis à Montréal, c’est un peu compliqué avec le décalage horaire. Mais bien sûr, je les suis et je ne suis pas surpris, notamment par Samuel. Il avait, au-delà de ses qualités de footballeur, une ambition très importante, comme beaucoup d’autres. La différence, c'est qu’il a mis la charge de travail nécessaire en face de ses ambitions pour exploiter 120% de ses capacités.

Qu’est-ce que vous pensez de leur Coupe du monde ?

J’ai beaucoup plus vu jouer Sam que Dejan. Sam est monté en puissance, notamment au niveau de la confiance. C’est le top niveau ! Ce n’est pas facile de jouer dans cette position, de se découvrir avec Raphaël Varane puisqu'ils n’avaient pas beaucoup de temps de jeu en commun. Varane est un joueur que j’admire pour sa vitesse, son placement, son calme. Leur association met en valeur les qualités de chacun. En plus de cela, Sam a été décisif sur corner alors qu’il n’a jamais mis beaucoup de buts dans cet exercice. Ça montre une force mentale qui l’a fait grandir tout au long de sa carrière.

Que ressent-on lorsqu'on voit quatre joueurs qu’on a lancés (Umtiti, Tolisso, Fekir et donc Lovren) disputer une finale de Coupe du monde ?
« Sam a été décisif sur corner alors qu’il n’a jamais mis beaucoup de buts dans cet exercice. »
Il y a tellement de gens qui ont interféré et donné des conseils à un moment donné dans la carrière de ces joueurs... J’ai eu un rôle, mais je suis surtout content pour eux qu’ils aient atteint ce niveau. Ces quatre joueurs, y compris Nabil qui n’a pas toujours joué l’année où il était avec moi parce qu’il y avait beaucoup de concurrence, ce sont des joueurs qui ont toujours beaucoup travaillé à l’entraînement, qui n’ont jamais rien lâché et aujourd’hui, ils ont une merveilleuse récompense. Donc mon premier sentiment, c’est d’être très très content pour eux.







Propos recueillis par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 3 heures Les trophées 2018 de SO FOOT ! Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 97 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 16
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur