Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // PSG-Manchester

Dani Alves, l'homme qui aboyait à l'oreille du PSG

À 35 ans, l’infatigable latéral brésilien devrait à nouveau être titulaire contre Manchester United en 8e de finale retour de la Ligue des champions, mercredi soir. Triple vainqueur de la compétition, l’ancien Turinois et Barcelonais est, peut-être encore davantage que Gianluigi Buffon, l’homme de la situation pour le PSG : celui qui n’hésite pas à taper là où ça fait mal quand ça va mal. Tout en gardant le vestiaire dans sa poche.

Modififié

À Paris, tout le monde n’a d’yeux que pour lui depuis son arrivée. L’expérience, le standing, le palmarès, la mentalité de vainqueur. Déjà un cadre du vestiaire, comme à la Juventus, déjà un « joueur-entraîneur adjoint  » de Thomas Tuchel. Lui, c’est Gianluigi Buffon, bien sûr. Le portier italien devrait encore garder les buts du PSG contre Manchester United, mercredi soir. Pourtant, un autre joueur du club de la capitale coche également toutes les cases de ce profil : Dani Alves, lui aussi pressenti pour démarrer face aux Red Devils sur l’aile droite de l'attaque.


Au détriment de l’ancien Barcelonais : un chouïa d’aura, d’expérience et de classe à l’état brut en moins que le quadragénaire italien. Des performances légèrement sur le déclin, aussi, quand Buffon ne semble pas avoir pris une ride sur le terrain. Pourtant, il existe bien un domaine où le Brésilien semble faire passer son aîné pour un vieil oncle : une capacité à secouer, ébranler, voire rudoyer ouvertement ses coéquipiers.

Bousculer ses troupes


Taulier du vestiaire par excellence, Buffon est peut-être plus un leader charismatique, un fédérateur qui rassure, conseille, donne confiance dans un vestiaire. Alves, lui, qui reconnaît aller « toujours à l'extrême limite sur un terrain » , est davantage dans le franc-parler, le coup de gueule quand il le faut. Lorsque le PSG fait les choses à l’envers en Ligue des champions, comme l’an dernier en 8es contre le Real (1-3, 1-2), c’est lui qui monte au créneau pour dire le fond de sa pensée. « Il n'y a pas de connexion, de lien général. On manque de liant et ça finit par se refléter sur le terrain. Ça ne peut pas fonctionner. »



La force d’Alves est aussi qu’il a compris mieux que quiconque l’importance de la parole médiatique pour bousculer ses troupes. Son discours ne semble pas passer au sein du groupe ? Que le monde entier le sache, et la pression médiatique fera le reste sur ses partenaires. En novembre dernier, avant l’importantissime choc contre Liverpool en poules, il sent qu'un recadrage est nécessaire pour bousculer ses coéquipiers. « Ils (les joueurs du PSG) doivent comprendre la compétition dans laquelle ils jouent. Ils sont très à l'aise en Ligue 1, mais ont besoin d'élever leur niveau pour les matchs contre les plus gros clubs (...). Je ne pense pas que le PSG ait vraiment compris qui il affrontait quand il a joué contre Liverpool (défaite 3-2 au match aller). Ils sont en train de le comprendre. Sinon, ils vont payer le prix fort pour l'apprendre » , tonne l'homme aux 107 sélections avec le Brésil dans le Telegraph. Un message sans ambiguïté et un ton cash auxquels s’ajoute l’oubli du « nous » de rigueur pour un « ils » irrévérencieux. Quand d’autres redouteraient de créer une fracture au sein du vestiaire, Alves, avec ses trois sacres en Ligue des champions, revendique un positionnement « au-dessus des mortels du PSG  » pour envoyer un message à ses compères : faites comme moi et vous gagnerez aussi un titre.

Le chaud au quotidien, le froid par intermittence


Et cela fonctionne : comme une coïncidence, le déclic du PSG en Europe intervient contre les Reds (victoire 2-1). Et à l’approche du 8e de finale retour contre Manchester United, le « liant » réclamé par l'homme aux 42 titres n’a jamais semblé aussi intense. Alves semble enfin avoir apporté ce soupçon de « négativisme » au PSG pour le faire progresser, tout en réussissant le tour de force de rester l'un des principaux ambianceurs du vestiaire. Le chaud au quotidien, le froid par intermittence.


Et avant la deuxième manche contre Manchester, c’est encore la voix d’Alves qui se fait entendre pour prévenir tout excès de confiance. « Nous ne pouvons pas être trop confiants, nous savons que dans le football, tout peut arriver. (...) Il faut du respect, car (Manchester United) est une équipe historique en Ligue des champions. L'équipe vierge dans cette compétition, c'est nous, pas Manchester United, qui l'a déjà gagnée » , affirme-t-il dans un entretien à l’AFP. Et cette fois, le « nous » a remplacé le « ils » ...

Par Douglas De Graaf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom

il y a 6 heures Viens mater PSG-OM lors d’une projection So Foot inédite 12
il y a 2 heures Gignac présente ses excuses après son but contre Veracruz 30
il y a 4 heures Jonathan Barnett est l'agent le plus puissant en 2019 35
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 19:00 Le récap de la #SOFOOTLIGUE
À lire ensuite
Redéfinir Romelu Lukaku