• France
  • Droits TV

Jaume Roures met l’Ă©chec de TĂ©lĂ©foot sur le dos de Canal + et de la LFP

AB

Le grand oral.

À l’instar de Pablo Longoria mercredi, Jaume Roures a aussi dĂ» se dĂ©placer Ă  l’AssemblĂ©e nationale ce jeudi. Le Catalan devait donner son point de vue sur la crise des droits TV et s’expliquer Ă©galement sur l’échec de TĂ©lĂ©foot en France.

Le prĂ©sident de Mediapro a d’abord avouĂ© qu’il savait que dans son business plan de quatre ans, deux seraient Ă  perte : « On savait qu’on allait perdre de l’argent la premiĂšre annĂ©e
 et gagner de l’argent lors des troisiĂšme et quatriĂšme annĂ©es. On savait qu’on n’aurait pas 3 millions d’abonnĂ©s comme ça. Notre objectif n’était pas de piquer des abonnĂ©s Ă  Canal+ ou Ă  d’autres, mais que la chaĂźne soit chez Canal+ et chez d’autres opĂ©rateurs. » Des opĂ©rateurs Ă  qui il reproche l’échec de sa chaĂźne. « Pendant l’annĂ©e 2019, on a eu des rĂ©unions avec tous les opĂ©rateurs, avec beIN Sports aussi. Pendant cinq mois, de fĂ©vrier Ă  juillet, on a aussi eu des rĂ©unions de travail avec Canal +. Il y avait la possibilitĂ© pour Canal de reprendre un de nos matchs en exclusivitĂ© tout en distribuant notre chaĂźne. On n’a pas trouvĂ© d’accord aprĂšs ces cinq mois, mais ce n’était pas un grave problĂšme. Au printemps 2020, tous nous disent qu’ils ne veulent pas payer de minimum garanti pour distribuer la chaĂźne TĂ©lĂ©foot », dĂ©plore Roures.

Il en profite Ă©galement pour Ă©gratigner la Ligue de football professionnel, car celle-ci a refusĂ© de lui accorder un rabais, crise de la Covid oblige. « Tout le monde a pu nĂ©gocier avec les Ligues du monde entier Ă  ce moment-lĂ , sauf nous avec la LFP. Quand on s’est assis, on a demandĂ© un rabais de 200 millions : 7 millions par club de L1 et 3 millions par club de L2. Cela veut dire qu’un joueur, au lieu d’avoir une Ferrari, aurait eu une Maserati. On nous a empĂȘchĂ©s de nĂ©gocier alors qu’on a fait des propositions, comme Ă©largir le contrat Ă  6 ans, en y incluant Canal
 Et les 200 millions, c’était seulement pendant la pĂ©riode de Covid. Notre offre dĂ©gradĂ©e arrivait autour de 600 millions et cela a finalement Ă©tĂ© vendu 259 millions Ă  Amazon », a lĂąchĂ© l’homme d’affaires espagnol.

Et puis Jaume Roures est sorti des lieux en sifflotant, a mis ses Ă©couteurs et a Ă©tĂ© surpris en train de fredonner un classique de la chanson française : « Je vois les autres tout prĂȘts Ă  se jeter sur moi, c’est pas ma faute Ă  moi  »

AB

DerniĂšres actus

3
Fan de Kombouaré, le pÚre d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes Fan de Kombouaré, le pÚre d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

Fan de Kombouaré, le pÚre d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

Fan de Kombouaré, le pÚre d'Andy Delort l'a poussé à signer à Nantes

4
Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

Ivan Ilić n'ira pas à l'OM cet hiver

0
Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraßnement Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraßnement

Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraßnement

Le FC Sochaux-Montbéliard présente le projet de son nouveau centre d'entraßnement

3
Radja Nainggolan de retour en Italie Radja Nainggolan de retour en Italie

Radja Nainggolan de retour en Italie

Radja Nainggolan de retour en Italie

0
Le Gazélec officiellement en liquidation judiciaire Le Gazélec officiellement en liquidation judiciaire

Le Gazélec officiellement en liquidation judiciaire

Le Gazélec officiellement en liquidation judiciaire