Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/4 de finale aller
  3. // Benfica/Newcastle (3-1)

Benfica prend une option

Pas à pas, Benfica trace tranquillement sa route vers le triplé. Ce soir, les Lisboètes se sont imposés (3-1) face à Newcastle. D'abord bousculés, les Aigles ont ensuite fait le taf, profitant des erreurs de leurs adversaires et de la poisse de Papiss Cissé.

Modififié
Benfica-Newcastle : 3-1
Cissé (12e) pour Newcastle ; Rodrigo (25e), Lima (66e) et Cardozo (71e) pour Benfica


Vous connaissiez les « poteaux carrés » de Glasgow en 1976 ? Voici leur version 2013, ceux de Lisbonne. Car une étrange malédiction a frappé Papiss Cissé ce soir à l'Estadio da Luz. Malchanceuse, poissarde, infortunée. Les mots ne manquent pas pour qualifier la soirée de l'attaquant de Newcastle. Par deux fois, le Sénégalais, auteur de l'ouverture du score, a touché du bois. A l'inverse, par trois fois, Benfica a fait trembler les filets. Après vingt-cinq minutes très poussives, les Aigles, bien aidés deux grosses erreurs des Toons, ont su réagir comme il le fallait. En pleine bourre en championnat (quatre points d'avance sur Porto, deuxième) et qualifié pour les demies de la Coupe nationale, voilà que Benfica fait un pas vers la qualification en demi-finale de C3.

Papiss Cissé persiste et signe

Avec sa désormais classique clique de Français au coup d'envoi (Yanga-Mbiwa, Cabaye, Sissoko et Marveaux), Newcastle démarre fort pourtant. Il faut deux belles occasions à Papiss Cissé pour se régler, et une autre pour ouvrir le score. Parti comme un buffle dans le dos de la défense portugaise, Moussa Sissoko dépose une galette sur le Sénégalais qui n'a plus qu'à la mettre au fond (0-1, 12e). La troisième était donc la bonne. La quatrième a failli l'être aussi. A la réception d'un centre en retrait de Jonas Gutierrez, l'ancien Messin voit son plat du pied contré par Luisao, puis détourné du bout du gant par Artur, avant de s'échouer contre le poteau. Avant cela, Benfica n'existait pas. Dépassés, les Aigles étaient au bord de la rupture sur chacun des contres anglais. Mais la donne change après le poteau. Poussés par les 45.000 âmes de l'Estadio da Luz, les locaux se réveillent enfin après 25 minutes de jeu. Et de la meilleure des manières. A l'entrée de la surface, Oscar Cardozo déclenche une frappe lourde du gauche. Tim Krul détourne mais Rodrigo, qui traînait par là, égalise (1-1, 25e).


La feinte de Steven Taylor

Pressing haut, jeu en une touche, remises, débordements. Les Portugais sont passés à la vitesse supérieure. Tim Krul, malheureux plus que fautif sur l'égalisation, s'emploie maintenant à ne pas faire couler son équipe. Gaitan, Rodrigo, Matic, les occas' défilent pour les Lisboètes en même temps que les exploits du Néerlandais. Au retour des vestiaires, on prend les mêmes et on recommence. Benfica joue, Newcastle contre et Cissé trouve... le poteau. Lancé à la limite du hors-jeu par Marveaux, le Sénégalais, décidément poissard, pique superbement son ballon, qui s'échoue sur le montant. La malédiction continue pour Newcastle puisqu'en l'espace de cinq minutes, une force extérieure pousse d'abord Davide Santon à manquer sa passe en retrait pour Tim Krul, permettant ainsi à Lima de donner l'avantage aux siens (2-1, 66e), puis Steven Taylor à dégager le ballon d'une manchette dans la surface. L'Anglais a beau faire semblant de souffrir de l'entrejambe, M. Gautier a bien vu la main. Pénalty. Cardozo le transforme (en deux fois) (3-1, 71e), Benfica s'impose et Cissé, lui, pleure.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 77

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70